Erratum: Sénégal: Non à la privatisation des universités et du savoir !

Rédigé le Jeudi 11 Avril 2013 à 18:30 | Lu 508 fois | 3 commentaire(s)


Nous avons appris récemment que le comité de pilotage de la concertation nationale sur l’avenir de l’enseignement supérieur porté et dirigé par l'éminent Professeur Souleymane Bachir Diagne recommande dans son pré-rapport une estimation de 150 000 F Cfa pour les frais d'inscriptions dans les universités dès l'année prochaine et de 200 000 F dès 2015.



Sur les 78 recommandations, je me promets de les étudier une par une pour essayer de partager une analyse plus fine sur l'ensemble des recommandations faites. J’essaierai d'en avoir une lecture plus générale pour essayer d'en saisir la cohérence pour un débat serein

.
Par contre sur les droits d'inscription qui vont s’élever entre 150 000 et 200 000 franc CFA, je m’y oppose tout simplement de façon claire et énergique! Il n'est pas question de privatiser notre enseignement supérieur mes chers compatriotes !



Je suis conscient d'une chose, ma position est clairement idéologique et politique, je l’assume et je saurai parfaitement la défendre et l’argumenter, comme je reconnais aussi aux personnes défendant la position contraire d'avoir des arguments qui peuvent être acceptables, mais il est urgent qu’ils les déclinent et qu’on se rende compte qu’ils sont purement idéologiques et qu'une certaine politique de désengagement de l'état est engagé.

Sans entrer donc dans de la polémique contre productive, il faut donc dire, qu’il s’agit d'une question éminemment politique. Une question d’orientation de politique nationale. La question serait qui s epose à nous est de savoir : Quelle est la place qu'on veut donner à l'état dans notre pays ? Nous avons trop remis certaines questions d'ordre "politique" et de "vivre ensemble" à plus tard, dans ce sens les acteurs politiques ont arrêté de faire de la « politique » comme on l’aime, et le pays est entrain de le payer très cher. S’auto suffire du début de travail appréciable fait dans les assises nationales est clairement une erreur. Car on assiste à des glissements dangereux, des glissements tant sémantiques que stratégiques dans la gestion du pays. Cette situation pousse à considérer ceux qui veulent porter le débat, comme des réactionnaires ! Et sur cet état de fait, j’en veux à la classe politique toute entière, et surtout à celle de gauche ! Car dans un pays où on ne débat pas, on n’innove pas, donc on ne bouge pas !

Clairement, en terme d’orientation, si l'objectif de l'état est de ne s’engager que dans des politiques économiquement rentables et que ce soit l'option que le pays prend, en acceptant de réduire au maximum possible nos politiques sociales et encourager l’affaiblissement de la solidarité nationale organisée. Je dirai qu’il serait grand temps alors de privatiser l'université. Mais au moins nous n’aurions pas "avancer masqué" il y aurait au moins eu une cohérence dans nos politiques, même si je devrai me battre contre ce type de société dont je ne veux pas chez nous.

Mais Hélas, je ne pense pas que ce soit la bonne option. Certes il faudra rationaliser la gestion de l'état, revoir notre politique d'endettement, corriger notre politique de déficit publique etc. Je précise et je répète, qu’il il y a des sphères de la vie publique qu'on ne peut soumettre à la loi des marchés ! Le savoir, l’éducation, la santé, l’environnement et tout ce qui touche à l’intégrité de la personne humaine ne sauraient être régis par les seules lois du marché. Nos valeurs le refusent !


Revenant sur le sujet de l’éducation et du savoir, tous les pays qui s’en sortent et qu’on cite comme exemple en tant que nouveaux pays émergents prennent le mieux qu’ils puissent en charge l’enseignement de leurs jeunes populations, de leurs futures élites, car ils savent et ont compris depuis longtemps que c’est l’arme la plus efficace contre la pauvreté, et la régression dans ce monde si concurrentiel. Et ils ne s’y trompent pas !



Mohamed Ly



1.Posté par Papis Bassene le 12/04/2013 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le monde d'aujourd'hui, une education de qualite a un COUT...mais le prix propose ICI est quand meme assez CHER! Si tout le monde est d'accord que le STATU QUO ne peut plus durer, quelle est donc la formule la plus INTELLIGENTE et la moins DOULEUREUSE pour tous ?

2.Posté par KAKATAR*1 le 12/04/2013 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MR. Mohamed Ly MERCI POUR VOTRE CONTRIBUTION.
VOUS ÊTES LIBRE DE NE PAS PARTAGER L'AVIS DE DU COMITÉ DE PILOTAGE DE LA CONCERTATION NATIONALE SUR L'AVENIR DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR.
LE SÉNÉGAL EST UNE RÉPUBLIQUE "LAIQUE" ET ET VOUS ÊTES LIBRE DE NE PAS ÉCOUTER CES GENS. MAIS LE PROF. S.B.DIAGNE ET SES PAIRS ONT FAIT UNE PROPOSITION SUR L'ESTIMATION DU COÛT POUR AVOIR UNE UNIVERSITÉ DE QUALITÉ. UNE FORMATION DE QUALITÉ DANS TOUS LES DOMAINES EXIGE DES MOYENS DE QUALITÉ.
J'AI VÉCU ET FRÉQUENTÉ L'UNIVERSITÉ DE DK AVANT QU'ELLE NE S'APPELLE CAD.
À L'ÉPOQUE IL AVAIT MOINS DE 20 000 INSCRITS ( entre 18-19 000 étudiants) DANS 4 FACULTÉS( FAC MÉDECINE+PHARMACIE, FAC SCIENCES, FAC SC.ÉCONOMIQUES et JURIDIQUES, FAC LETTRES et SC.HUMAINES)
AUJOURD'HUI, L'UCAD COMPTE PLUS DE 75.015 ÉTUDIANTS POUR SEULEMENT 217 SALLES FONCTIONNELLES (chiffres officiels du rectorat) |du  Jeudi 06 septembre, 2012 .
COMMENT OBTENIR UN ENSEIGNEMENT DE QUALITÉ DANS CES CONDITIONS?
SALLES ET AMPHIS BONDÉS...RESTAURANTS SURCHARGÉS AVEC BAGARRES ET COUPS POUR ENTRER ET MANGER LE PREMIER...
QUAND JE SUIS PASSÉ IL Y A QUELQUE MOIS, J'AI FAILLI PIQUER UNE CRISE CARDIAQUE.
C'EST PIRE QUE CE QUE J'AVAIS LAISSÉ.
ON NOUS A MALHEUREUSEMENT FAIT CROIRE AU SÉNÉGAL QU'IL FAUT FAIRE L'UNIVERSITÉ POUR RÉUSSIR... CE QUI N'EST PAS TOUJOURS VRAI.
IL FAUT METTRE L'ACCENT SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE. NOUS AVONS COMME JE L'AI SOUVENT ÉCRIT ICI ET AILLEURS UN ENSEIGNEMENT FARFELU ET THÉORIQUE QUI MET TROP L'ACCENT SUR LA CULTURE GÉNÉRALE
(histoire, géographie,litterature, langues...)
ALORS QUE LES GENS NE PEUVENT MÊME PAS SE NOURRIR (avec les produits de leur jardin)
FABRIQUER DES VÉLOS,....
EN ALLEMAGNE MOINS DE 20% D'UNE TRANCHE D'ÂGE VA Á L'UNIVERSITÉ. LES AUTRES FONT TOUTES LES FORMATIONS POSSIBLES (DE LA BOULANGERIE,......Á... Z...) AUSSI LES UNIVERSITAIRES NE SONT PAS LES MIEUX PAYÉS.
MOI J'AI PAYÉ POUR MON INSCRIPTION 5000 FRANC CFA / LE TICKET DE RESTAURANT ÉTAIT DE 50? petit déjeuner/100? repas CFA et CES PRIX SONT RESTÉS INAMOVIBLES !!!!!
SOYONS SÉRIEUX !!!!! IL FAUT TROUVER UN FINANCEMENT POUR RECONSTRUIRE, RÉÉQUIPER ET SÉPARER LE BON GRAIN DE LA RACAILLE GRÉVISTE QUI NE PENSE QU'Á FAIRE DES GRÈVES ET BRÛLER LES BIENS COMMUNS (BUS ddd) ENTRE AUTRES.
150 000 CFA C'EST BON ET LES PAUVRES-BRILLANTS QUI N'ONT PAS CETTE SOMME PEUVENT ÊTRE AIDÉS PAR L'ÉTAT MAIS AU CAS PAR CAS.

3.Posté par KAKATAR*1 le 13/04/2013 17:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NOTA: CORRECTIONS
EN RELISANT MON TEXTE, J'AI REMARQUÉ QUE CERTAINES PARTIES DU MESSAGE NE SONT PAS APPARUES CAR MIS ENTRE GUILLEMETS. DONC IL FALLAIT LIRE:
LE SENEGAL EST UN PAYS "LAIQUE" ET "DÉMOCRATIQUE" ...
Á L'ÉPOQUE, IL Y AVAIT MOINS DE 20 000 ÉTUDIANTS.....

COMPLÉMENT:
MR. LY ÉCRIT:

"Car dans un pays où on ne débat pas, on n’innove pas, donc on ne bouge pas !"
C'EST EXACTEMENT CE QUI SE PASSE À L´ UNIVERSITÉ DE DAKAR (ucad). LES PRIX RESTENT INCHANGÉS PENDANT PLUS DE 30 ANS.
INFORMEZ VOUS, VOUS VERREZ QUE LA CÔTE D'IVOIRE A AUGMENTÉ LES DROITS D'INSCRIPTION DE L'UNIVERSITÉ D'ABIDJAN !!!! J'AVAIS LU SUR ABIDJAN.NET DES TAXES 1er CYCLE, 2e CYCLE, 3e CYCLE QUI VONT JUSQU'A 350 000 CFA ??????
DANS UN PAYS QUE J'AIME CITER ET OU LES GENS N'ÉTUDIENT PAS COMME EN FRANCE, EN ALLEMAGNE LES DROITS D'INSCRIPTION ONT ÉTÉ INTRODUITS JE PENSE APRÉS 2000 ET DE 100 € PAR SEMESTRE, C'EST PASSÉ À PLUS DE 1200 € PAR ANS !!!!!! SOIT PLUS DE 800 000 FRANCS CFA....BEAUCOUP DE FÊTARDS ONT QUITTÉ L' UNIVERSITÉ. J'AI FAIT UNE DIZAINE D'ÉTABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR CES DERNIERES ANNÉES POUR COLLOQUES, SÉMINAIRES ET AUTRES.... ILS ONT BEAUCOUP CONSTRUIT ET ÉQUIPÉ CES ÉTABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR AVEC CETTE MANE FINANCIÈRE. LES UNIVERSITÉS DE FRANKFORT, COLOGNE, AACHEN (AIX LA CHAPELLE), DÜSSELDORF, DORTMUND..... POUR NE CITER QUE CELLES LÀ ONT ÉTÉ AGRANDIES PAR DE NOUVELLES CONSTRUCTION ET ÉQUIPÉES. (....)

PARLER DE privatiser l'université N'EST PAS LE TERME APPROPIÉ.
IL FALLAIT DE TEMPS À AUTRE RÉAJUSTER LES PRIX. CELA N'A PAS ÉTÉ FAIT PAR LES SOCIALISTES.... C'EST CE QUI NOUS A CONDUIT DANS CETTE IMPASSE LÀ !
MON GRAND PÉRE AVAIT ACHETÉ AVANT LA 2e GUERRE MONDIALE SON LOPIN DE TERRE AU PLATEAU À 650 FRANCS. DES MAISONS SICAP ÉTAIENT CÉDÉES À MOINS D'1 MILLION DE FRANCS CFA... EST CE QUE CES PRIX SONT TOUJOURS VALABLES ? NON !!!!!
LES PRIX DU MARCHÉ ONT ÉVOLUÉ MON PÉRE GAGNAIT COMME ENSEIGNANT JUSTE APRÉS LES INDÉPENDANCES QUELQUES 50 000 FRANCS CFA ET IL AVAIT UNE VOITURE NEUVE PEUGEOT....
JE ME RAPELLE L'ÉPOQUE OU ON POUVAIT NOMMER LES MILLIONNAIRES SÉNÉGALAIS.
NDIOUGA KÉBÉ, DJILY MBAYE, LOBATT FALL, ET QUI ?
MAINTENANT IL Y A PLUSIEURS SÉNÉGALAIS MILLIARDAIRES....
DONC IL FAUT FAIRE ÉVOLUER LES PRIX DES DENRÉES.... ET EN MÊME TEMPS AUGMENTER LES SALAIRES OU BOURSES.
.....
SINON LES AUTRES QUI ONT LES MONNAIES FORTES VONT TOUT ACHETER CHEZ NOUS ...

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site



TELEVISIONS & RADIO SENEGAL

    
 

    

    

    






SUNURADIO TV VIA LERAL