leral.net | S'informer en temps réel

Esclave ? Vous avez dit esclave ?

« Disons-nous et disons à nos enfants que tant qu’il restera un esclave sur la surface de la Terre, l’asservissement de cet homme est une injure. » Victor Schoelcher, 1848.


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Février 2015 à 13:25 | | 0 commentaire(s)|

Esclave ? Vous avez dit esclave ?
Esclave, vous avez dit esclave ? Vous avez bien entendu ;voilà la réponse d’ un mauvais perdant face aux actes concrets poses par le président MACKY SALL dans le cadre du PSE (baisse du coût du panier de la ménagère ,autosuffisance en riz, assainissement de l’environnement des affaires, Succès diplomatique a répétition avec le Vatican la France les Usa ,la sous-région ,le monde musulman ;désenclavement ,ponts viaducs et aqueducs ; modernisation des principales routes le projet d’autoroute Ila Touba : 400 milliards FCFA , chemin de fer Dakar-Tambacounda-Kédougou Bamako 750 milliards f CFA. 2015 :lancement du tramway et du train express régional reliant l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass à la ville de Dakar (50 km). 100 milliards f CFA pour la route Linguère-Matam achevée ; pose première pont de la Gambie, construction d’un nouveau port à Bargny, construction du pont de Rosso et reconstruction du pont Emile Badiane et de celui de Kolda.

Sans oublier le bijou : le méga pôle urbain de Diamniadio avec la nouvelle ville 40.000 logements ; cité du savoir: 45 milliards ; Centre international de conférence 40 milliards ; 10 universités privées, une 2ème université de Dakar, un stade international, 2 parcs d’attractions, un abattoir…….etc. Tous ces actes posés divergent ,il est vrai, des grands travaux de saupoudrages et de projets «m’as-tu vu», bébés avortés de la politique de tape-à-l’œil, Tapalé, de Goana et autres corniches longs seulement de quelques km, surfacturées à volonté, menant à «sa résidence», en passant par le «pont noyé» de Soumbedioune ; c’est vrai, les milliers de km goudronnes ou de pistes rurales dont personne pourtant ne parle, qui serviront à désenclaver les zones inaccessibles et faciliteront l’écoulement de la production de millions de paysans, élimineront les déserts médicaux et leur donneront définitivement accès aux soins de première nécessité, à l’éducation, etc., bref qui les mèneront à la civilisation. Tout ceci reste en travers de la gorge d’un homme esclave de ses désirs ; celui-là n’avait-il pas prédît le chaos généralisé, le gel des chantiers et l’arrêt total du pays si le peuple ne daignait pas le réélire ?

Depuis quelques semaines la scène politique sénégalaise est souillée et saturée d’invectives, de quolibets, d’injures ; les noms d’oiseaux fusent de partout ; le débat politique s’élève au ras des pâquerettes. Ces violences verbales traduisent la vacuité des discours d’une opposition essoufflée et mal inspirée. Aussi blessantes que futiles , les insultes reflètent la pauvreté du débat politique stérile impulsé par une opposition en panne de leadership ;Insulte, calomnie, diffamation, infamie ,tout est bon pour porter tort à autrui et sa famille ;la blessure morale qu’ elle génère peut être mortelle à la fois pour la cible ou pour l’émetteur ;très souvent, lorsque l’individu est à court d’argument, à l’injure succède l’agression physique, stade suprême de la violence dévastatrice. Cette insulte a porté atteinte à l’honneur du peuple sénégalais en piétinant ses valeurs morales et sociales de dignité. A croire que certains sont descendants de roitelet ? Et après ?a quoi bon se glorifier d’ancêtres souvent incultes païens, pour certains, grands consommateurs de dolo, ivrognes et sanguinaires qui ont réduit de paisibles concitoyens à l’état d’esclave ; certains devraient au contraire ravaler leur morve toute honte bue ;En Islam le meilleur est le plus pieux ; l’avez-vous remarque,> ?Ce ne sont jamais les descendants de familles royales connues, bon teint, qui s’expriment de manière tonitruante sur leurs origines mais ce sont toujours les mêmes obscurs roturiers ayant tout au plus une proximité lointaine avec les sagaies royales qui en braient le plus .

Macky devrait selon les conseils de certains sages accepter, pardonner les injures d’un vieux lion édenté pour lui permettre d’évacuer la violence physique interne en lui et paradoxalement de retrouver sa sérénité ; je ne sais pas lequel d’entre eux sera le premier a quitter ce bas monde mais le cas échéant, je ne doute pas que Macky versera une larme sur la tombe de son ....père.

Nous ne sommes pas dans une campagne électorale ; rien ne justifie la tonalité virulente des dérapages verbaux de l’homme des grands écartements ; Droit de manifester oui mais droit d enquiquiner la république pour faire libérer son fils esclave et prisonnier de sa boulimie non !

Lisons un peu Nietzsche pour psychanalyser l’homme en question à propos de son ressentiment :<<…………..Pour Nietzsche, dans La Généalogie de la morale, les êtres de ressentiment sont une race d'homme pour qui « la véritable réaction, celle de l'action, est interdite et qui ne se dédommagent qu'au moyen d'une vengeance imaginaire » (Généalogie de la morale, trad. P. Wotling, Paris, Livre de poche, 2000). Il lie ainsi directement le ressentiment à ce qu'il nomme la « morale d'esclave » : la morale d'esclave est par essence constituée par le ressentiment... Ainsi, l'être de ressentiment est profondément réactif, c'est-à-dire qu'il est dans une situation d'impuissance qui engendre des frustrations. Tout homme, quel qu'il soit, à qui l'on interdit l'action, et qui de ce fait se trouve dans l'impuissance, est affecté par le ressentiment : c'est-à-dire qu'il ne peut que subir l'impossibilité de s'extérioriser. La force consiste à surmonter cet état………….

La faiblesse, au contraire, ne parvient pas à s'en débarrasser (par exemple, quand le désir de vengeance devient une obsession, ou encore quand le regret d'un acte devient une torture morale qui ne laisse plus la pensée en repos), et elle transforme alors ses frustrations à son avantage en trouvant des justifications à son impuissance, par la dénégation et le renversement axiologique : cette volonté de se trouver des justifications caractérise précisément la mentalité d'« esclave », selon Nietzsche. Une telle mentalité du ressentiment se retrouve par exemple dans les idéologies qui se définissent par rapport à un « ennemi » réel ou supposé : l'ennemi (ou la cause de l'impuissance) est jugé comme cause libre du mal ; et par opposition, celui qui subit s'attribue une supériorité morale imaginaire, ce que Nietzsche résume ainsi : « ils sont méchants, donc nous sommes bons. » Une variante idéaliste en est : « le monde est foncièrement déterminé par le mal, donc nous lui sommes supérieurs…..>>

Face au ressentiment aux relents nauséabonds , Macky aurait pu emprunter à Sarkozy Président français son légendaire <<casse toi pauv’con>> ou adopter la posture noble d’un fleuret moucheté de Giscard D’Estaing empêtré dans le scandale des diamants << laissons les choses basses mourir de leur propre poison >>, ou être verbalement dur et rude, être ’’niagass’’, comme PA Niass Goor Gou Deugueur ; pourtant, contrairement à ce qui a été dit, Niasse n’a été ni injurieux ni grossier mais a valablement usé de mots gros de sens ; ne vous y trompez pas, ce disciple de Senghor maîtrise bien la langue de Molière. En effet, les termes salopards et imbéciles ne sont pas des injures (voir Larousse, Littré et autres…..). « Le Petit Larousse illustré édition 2013 définit salopard comme un « individu ignoble »; Un imbécile c'est être une personne dépourvue d'intelligence.

Les mêmes propos ont été tenus récemment en France par François DELAPIERRE, secrétaire général du Parti de Gauche, lors du congrès à Bordeaux qui a apostrophé une brochette de ministres ; dénonçant « l' extorsion » proposée par les 17 ministres des finances de la zone Euro (prévoyant la taxation de l’épargne des déposant cypriotes), François DELAPIERRE a recouru à l’expression « les 17 salopards référence au film Les Douze Salopards .>> Sans être dans le même registre Macky en étant ‘’soft’ ’ aurait pu simplement répondre à l’individu qui lui a manque de respect: ‘’vous êtes dépourvu d’intelligence’’ (définition in extenso du mot imbécile) ;personne n’aurait trouvé quelque chose à redire avec cette phrase mais si par mégarde MACKY l’avait qualifié tout cru d’imbécile cela aurait suscité un tollé populaire car le sénégalais exige que l’on respecte l’aine et le vieillard surtout s’il est sénile .

En tant qu’avocat, cet homme nous l’avons tous souvent appelle maître mais ndeketeyoo, lui tout ce moment-là nous a pris pour ses valets. Est-il fils D’Adam et D’EVE ?En tous cas ,nous, nous sommes fils d’Adam ; tous sans exception ;donc pour sa gouverne, de facto comme de jure nous sommes de nobles descendants d’un envoyé de DIEU :ADAM ;

La bourde de ce monsieur est aussi une offense au prophète qui a toujours prôné l’affranchissement des esclaves quitte à user des deniers de l’état ; c’est aussi une insulte à toutes les victimes du commerce triangulaire et commerce transsaharien ;C’est une insulte à l’humanité toute entière ; que dire de nos parents afro américains ;je les entends d’outre atlantique crier : shame on you !Honte à vous !

De son nom vrai Abdoulaye Wade ,Abdou : esclave en arabe et ‘’laye‘’ qui signifie, en ouolof de son ethnie : racontar ; Abdoulaye Wade, Esclave du racontar ! En vérité, un royaliste masqué, qui se veut démocratique , qui a voulu ôter le mot laïcité de la constitution ; il n’aime donc ni la République ni les républicains ;nous lui disons que nous tenons à notre république démocratique et laïque. Teigneux comme un pou d’aisselle, Imperméable à ‘’la politique qui peut s’accommoder de loyauté et d’éthique‘’, le vieux lion édenté pollue l’ambiance politique de par ses incartades répétés ; pourtant ses plus fidèles l’ont désavoué Mbay Pekh, Serigne Mbacke Ndiaye, Babacar Gaye, Doudou Niasse et tant d’autres .

Esclave, vous avez dit esclave ? Jalousie virale et filiale quand tu nous tiens !

Taxer mon Président, ton Président d’ esclave et d anthropophage ?Parce que la république et non MACKY demande à votre rejeton de rendre gorge ?Parce que le peuple exige la reddition des comptes. Je le disais dans le livre du M23

« ……..Aura-t-il à jamais compris, le pauvre sortant sorti ? L'on ne force pas le destin ! Tout seul, il s'accomplit !.................. ».

Ou est yen a marre ?ou est la société civile ?ou est le peuple des Assises ? Taïaut sur les fossoyeurs de la république ! Ce n’est pas MACKY que nous défendons mais le Président, une institution.

Touche pas à mon institution ! Touche pas à mon institution ! Pour paraphraser les soixante huitards au SENEGAL, la chienlit c est WADE !

« Les dinosaures ont aujourd’hui disparu car ils avaient un gros appétit mais étaient surtout dotes d’une petite tète. »

Voulez-vous dire que les blancs sont intellectuellement supérieurs aux noirs et ont donc le droit de les réduire en esclavage? Cette règle fait de vous l’esclave du premier dont l’intellect est supérieur au votre ? ABRAHAM LINCOLN

Puisque MACKY a été plus intelligent en vous damant le pion pour la conquête de la station suprême alors vous pouvez toujours revendiquer votre droit le plus absolu de l’appeler altesse.

Macky fais comme promis mais sans compromis ni compromission.

Kou lekk gal ! kou wonna fot ! kou niaxx tedd ! Qui a gobè rendra gorge ! Qui a sué jouira !

Sois à jamais l’esclave du peuple qui te réaffirme son soutien indéfectible dans la reddition des comptes, dans la bonne gouvernance pour l’avènement d’un Sénégal nouveau et émergent.

Macky, tu l’as parfaitement compris : mieux que l'anathème et le mépris réunis, oppose leur toujours un royal sourire couronne.


YORO BA

Conseiller Municipal HANN BEL AIR

agnamgodo@gmail.com










Hebergeur d'image