leral.net | S'informer en temps réel

Escroquerie : L’ex-secrétaire des greffes retourne en prison

Radié en 2010, suite à une condamnation pour escroquerie, l’ex-secrétaire des greffes et des parquets, Pape Galaye Samba, a été condamné à nouveau hier pour des faits similaires.


Rédigé par leral.net le Mercredi 16 Juillet 2014 à 17:00 | | 0 commentaire(s)|

Escroquerie : L’ex-secrétaire des greffes retourne en prison
Secrétaire des greffes et des parquets, Pape Galaye Samba a perdu son emploi en 2010. Outre une retraite anticipée, il avait passé un an derrière les barreaux pour escroquerie. Pourtant, il n’a pas semblé tirer les leçons de ses déboires judiciaires. Hier encore, il a été reconnu coupable des mêmes faits et condamné à trois mois ferme. Il a été déclaré coupable d’escroquerie et d’émission de chèque sur un compte clôturé.

Confronté à des difficultés financières, Pape Galaye Samba a sollicité auprès du nommé Lamine Cissé un prêt portant sur la somme de 600 000 francs CFA à rembourser le 10 juin dernier. Seulement, lorsque le débiteur s’est présenté à Poste-Finance pour encaisser le chèque que lui avait remis son créancier, il a eu la désagréable surprise d’apprendre que le compte était clôturé depuis le mois d’avril. Ainsi, ce qui devait être une affaire purement civile a atterri au pénal.

Car en sus de la remise du chèque, Pape Galaye Samba avait fait croire au plaignant qu’il était greffier au tribunal de Dakar. ‘’Il m’a montré une carte professionnelle et une photo sur laquelle il est en toge’’, a révélé la partie civile. Et de poursuivre : ‘’il était devenu injoignable et lorsque je l’ai menacé de venir le trouver au tribunal, il m’a fait croire qu’il a été muté aux Chambres africaines extraordinaires et que je ne pouvais rien contre lui, vu qu’il s’agit d’une affaire purement civile’’.

‘’Tout ce qu’il dit est un tissu de mensonges’’, a répliqué d’emblée le prévenu, avant d’être interrompu par le président Moussa Wane. Recadré, Pape Galaye Samba a déclaré qu’il s’agit d’un prêt portant sur 300 000 francs. ‘’C’est un usurier, c’est pourquoi il m’a prêté 300 000 francs pour que je lui rembourse 600 000 francs’’, s’est-il défendu. Il a nié les manœuvres frauduleuses, en soutenant qu’il n’a jamais dit au plaignant qu’il était greffier.

‘’Moi je l’ai toujours connu sous le titre de Maître’’, a persisté le plaignant. ‘’Pourquoi vous vous faites appeler Maître, alors que vous n’étiez même pas greffier ?’’, lui a demandé le président sur un ton réprobateur. ‘’J’étais secrétaire des greffes. Pendant 35 ans, j’ai siégé comme greffier ad hoc’’, a-t-il répondu, sans convaincre la représentante du parquet. Cette dernière considérant que Pape Galaye Samba mérite un an de prison. La défense a jugé le réquisitoire sévère et a sollicité la relaxe au bénéfice du doute.

Le tribunal a finalement condamné l’ex-secrétaire des greffes à une peine ferme et au remboursement de la somme reliquataire de 280 000 francs.

EnQuête






Hebergeur d'image