leral.net | S'informer en temps réel

Escroquerie: Le clerc de la notaire Patricia Lake Diop condamné à 2 mois ferme

Poursuivi pour escroquerie portant sur la somme de 14 millions F Cfa au préjudice d’un émigré, le clerc de la notaire Patricia Lake Diop, qui s’était fait passer pour un notaire, a été condamné à 2 mois ferme et à payer 8,5 millions de dommages et intérêts.


Rédigé par leral.net le Samedi 3 Octobre 2015 à 23:20 | | 4 commentaire(s)|

La notaire Patricia Lake Diop devra se passer des services de son clerc pendant deux mois. Poursuivi pour escroquerie portant sur la somme de 14 millions de francs, Elimane Dieng a été condamné hier par le Tribunal des flagrants délits à 2 mois ferme et à payer à titre de dommages et intérêts la somme de 8,5 millions de francs. Au lieu de se limiter à son statut de clerc, le prévenu s’était fait passer pour un notaire dans le cabinet où il travaille. Usant de faux, il a fait croire à Moustapha Dabo qu’il était en mesure de lui trouver des terrains. Pour gagner la confiance de cet émigré résidant en France, le prévenu lui a même fait visiter des terrains à Ouakam et aux Maristes. D’ailleurs, pour mieux ferrer sa proie, il a dit au plaignant que les terrains appartiennent à l’inspecteur des impôts et domaines, Amadou Ba. Ainsi, il est parvenu à se faire remettre différentes sommes qui ont atteint 14 millions de francs Cfa.

La partie civile s’est déplacée au moins quinze fois sur invitation du prévenu pour venir voir les parcelles. Mais elle n’est jamais parvenue à rentrer en possession de ses biens. Las de courir après les terrains et ses sous, l’émigré a ainsi porté plainte contre le faux notaire.
Devant les enquêteurs, le prévenu a reconnu les faits. C’est pourquoi, après avoir versé un acompte de 6 millions, il s’est engagé à payer le reliquat. Pour prouver sa bonne foi, il a versé la semaine dernière la somme d’un million de francs, a révélé l’un de ses conseils. Toutefois, cette démarche n’a pas convaincu la partie civile. Et par le biais de son conseil, elle a réclamé la somme de 10 millions pour le reliquat et 7 millions en guise de dommages et intérêts. Le Parquet, qui est convaincu de la culpabilité du prévenu, a requis 1 an dont 6 mois ferme. Cet avis n’est pas partagé par les avocats de la défense. Selon Me Abou Dialy Kane, son client n’a jamais vendu de terrains à la partie civile. «Il agissait en qualité d’intermédiaire pour trouver des terrains au profit de Moustapha Dabo», recadre-t-il. «Notre client a fait une reconnaissance de dette de 14 millions, c’est parce qu’il ne voulait pas que sa patronne soit au courant. Mais il n’a jamais encaissé un tel montant», martèle la robe noire. Puisque leur client s’était engagé à résoudre ce problème avant les poursuites, les avocats de la défense ont demandé de lui faire bénéficier sa bonne foi en lui faisant une application bienveillante de la loi. Cette requête a été entendue par le Tribunal qui n’a pas suivi le réquisitoire du Parquet. Il a été condamné à 2 mois ferme.

Le Quotidien






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image