leral.net | S'informer en temps réel

Escroquerie : Sémou Mahécor Diouf, un faux professeur d'université mais vrai escroc, dépouille des étudiants de l'Uvs de leurs biens

Se faisant passer pour un professeur de la faculté des Sciences juridiques et politiques, Sémou M. Diouf a dépouillé près d'une vingtaine d'étudiants de l’Université virtuelle du Sénégal, à qui il dispensait des cours payant de renforcement de capacité en droit, de leurs ordinateurs et de fortes sommes d'argent. Mais, ce qu' il ignorait, c'est que ses victimes l'ont pris en photo à son insu.


Rédigé par leral.net le Mercredi 26 Août 2015 à 13:50 | | 5 commentaire(s)|

La brigade de recherche de la Gendarmerie instruite par le procureur de la République près le tribunal de Dakar est à la recherche de Sémou Mahécor Diouf. As de l'arnaque Sémou s'est fait passer pour un professeur de l'Ucad pour appâter des étudiants de l'Université virtuelle du Sénégal (Uvs) avant de les faire rouler dans la farine. Oumou Kalssoum Sarr, une étudiante de cette université raconte sa déconvenue avec son prof. "Nous sommes un groupe d'étudiants bacheliers de 2014 à avoir été escroqué par ce monsieur qui s'est présenté comme un professeur en droit". Pour les ferrer de la plus simple des façons, M. Diouf a proposé à ces étudiants de leur dispenser des cours en droit moyennant 5000 FCfa par mois. Avec ce prix pour des cours très précieux, Sémou a réussi par ses manèges, digne d'un escroc de renom, à se faire une place dans l'Espace numérique ouvert (Eno) de Guédiawaye.

Ainsi, avec l'ambiance des cours, "le faux prof" s'est familiarisé avec ses étudiants qui lui font entièrement confiance jusqu'à lui céder leurs numéros de téléphones et leurs adresses physiques. En effet, c'est après avoir mis en oeuvre toutes ces stratégies pour faire réussir son plan que Sémou les a appelés un à un pour récupérer leurs ordinateurs prétextant qu'il a un logiciel à leur installer. Ne se doutant de rien, une vingtaine d’étudiants s’exécutent. Ces machines, leur seul outil de travail, sont celles que l'Etat du Sénégal a subventionné pour permettre à ces étudiants de l'Uvs de suivre leurs cours à distance. Elles valent chacune 300 000 FCfa, payé pour moitié par le gouvernement et l'autre par les bénéficiaires. Mais, depuis que les ordinateurs ont été remis à Sémou M. Diouf, il a disparu laissant ces étudiants dans un désarroi total. Les recherches à Sacré-Cœur et à la cité Comico, encore de fausses adresses qu'il leur avait données, n'ont rien servi. A la Faculté des Sciences juridiques et politiques, Sémou n'officie guère, selon le Secrétaire général de ladite faculté. Las de courir derrière l'ombre de leur escroc, les étudiants ont finit par saisir le procureur de République d'une plainte.

Outre les ordinateurs, le "faux professeur de droit" a emporté d'important sommes d'argent récupérées pour des pré-inscriptions pour des universités en Europe et aux USA. A l'Uvs, l'ouragan Sémou Mahécor Diouf a semé le désespoir après son passage. Pour l'instant, les étudiants prennent leur mal en patience tout en espérant que leur bourreau sera certainement pris dans les filets des pandores qui sont lancés à ses trousses.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image