leral.net | S'informer en temps réel

Escroquerie sur des parcelles : L'ancien international sénégalais Ferdinand Coly traîne en justice la dame Fatim Samb

C'est à la barre de la chambre des grandes correctionnelles que l'affaire devait être jugée. Mais, finalement, le procès a été renvoyé pour la seconde fois jusqu'au 08 décembre pour la comparution de la partie civile Ferdinand Coly.


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Novembre 2015 à 13:18 | | 3 commentaire(s)|

Tout est parti d'après, Le Populaire, d'une affaire de démarche de visa liant la dame Fatim Samb au sieur Sidy Fall qui est propriétaire d'une école de formation de jeunes footballeurs. C'est, d'ailleurs, ce dernier qui a mis en rapport la dame Fatim Samb à Ferdinand Coly qui a accepté d'acheter trois parcelles de la dame sises à Keur Ndiaye Lô, moyennant la somme de 1 million 800 mille francs. C'est ainsi que l'ancien international sénégalais, qui a voulu régulariser les dites parcelles, a remis de l'argent à un nommé Omar Diallo pour s'occuper de la transaction. Des plans ont été confectionnés à cet effet, en attendant les extraits de délibération. Devant les obstacles rencontrés par Sidy Fall pour faire voyager le fils de la dame Samb, le journal renseigne que cette dernière lui demande de lui restituer les trois parcelles. Ce qu'il a accepté.

Ferdinand Coly, qui a déjà déboursé l'argent, se retrouve ainsi à courir derrière la dame pour obtenir les papiers des trois parcelles qui ont une superficie de 450 mètres carrés. L'ancien footballeur, qui déclare n'être mêlé ni de près ni de loin à un quelconque voyage du fils cette dame, a indiqué dans sa plainte qu'il n'a jamais vu le fils de Mme Samb et qu'il n'est pas un agent recruteur. Malgré ses déclarations, Fatim Samb a campé sur sa position soutenant que le cas de Sidy Fall et celui de Ferdinand Coly sont liés et qu'elle ne compte pas livrer les parcelles.

Interrogé, le sieur Coly a réitéré les propos de son mandataire à l'encontre de la dame Samb et réaffirmé avoir remis 1 million 800 mille francs pour l'acquisition des parcelles. L'ancien international sénégalais a indiqué par ailleurs que cette même dame est venue à son bureau pour lui expliquer des problèmes financiers. Ce qui l'a amené à lui offrir la somme de 800 mille francs.

Puisque Ferdinand Coly n'était pas présent au procès, ce qui n'a pas été du goût de l'avocat de la défense, son conseil a demandé à ce que le dossier soit renvoyé au 08 décembre.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image