leral.net | S'informer en temps réel

Escroquerie sur une affaire de visa : Un mystérieux toubab rapine plus de trois millions à un jeune guinéen et se « volatilise »

Mamadou Lamine Ba a failli fondre en larme au délibéré de son procès l’opposant aux sieurs Alpha Diallo et Amadou Sow. Escroqué par un toubab dont il ne connait même pas le nom, le jeune guinéen s’est en effet tourné vers les intermédiaires de l’affaire le liant au Toubab «sans nom».


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Juin 2016 à 08:41 | | 0 commentaire(s)|

Décidément le sieur Mamadou Lamine Ba est le plus insoucieux de la terre. En effet il faut frôler la folie pour faire ce que ce jeune guinéen a fait. Mamadou Lamine a en effet versé 3.270.000 Francs Cfa à un toubab dont la seule chose qu’il retient de lui est une cicatrice en bas de l’oreille. Blessé dans son chair, lui qui dit avoir tout perdu, à défaut de mettre la main sur le Toubab s’est retourné contre tous ceux qui ont joué un rôle dans cette affaire qu’il a décidé de poursuivre en justice.

A en croire le procès-verbal d’enquête, le sieur Mamadou Lamine Ba a été présenté à un certain Abdou Aziz Barry par le sieur Alpha Diallo, le premier nommé devant l’aider à voyager. Ainsi à son tour Abdou Aziz présente le sieur Mamadou Lamine à un toubab; celui-ci étant selon les mots de Barry, plus apte à lui régler un visa. Ainsi de versement à versement, le jeune guinéen verse 3.270.000 Francs au toubab en présence Abdou Aziz. Problème, Ba ne verra jamais le visa tant promis par la bande de malfaiteurs. Il décide alors de poursuivre en justice Alpha Diallo qui l’avait présenté au sieur Abdou Aziz.

«C’est Alpha Diallo qui m’a présenté à Abdou Aziz qui m’a présenté au Toubab. Il avait promis de me trouver un visa pour que je puisse aller rejoindre mon frère en France. Ainsi je leur ai versé plus de 3 millions pour cela. Un jour, Abdou Aziz est venu me voir avec le passeport et le visa. J’ai alors décidé d’aller vérifier l’authenticité du visa au niveau de l’aéroport. Là, je ne sais pas comment il a fait mais on nous a certifié que le visa était bon. Il a alors repris le visa en attendant que je complète la somme qui restait. Mais depuis ce jour, je ne peux pas les voir ou les avoir au téléphone. J’ai alors décidé de me tourner vers celui qui nous avait mis en rapport à savoir Alpha Diallo et Amadou Sow que le toubab avait délégué au moment d’aller à l’aéroport. Je demande qu’ils me remboursent la totalité de mon argent», a expliqué la partie civile qui a assuré seul sa défense.

Interpellé sur les faits qui leur sont reprochés, les sieurs Diallo et Sow ont reconnu avoir à un moment participer à l’affaire. Mais ils disent à qui veut l’entendre qu’ils n’ont rien à voir avec la duperie orchestré par Abdou Aziz Barry et monsieur le Toubab sans nom.

Le ministère public qui s’est demandé «comment une personne a pu verser la grosse somme de 3 millions et poussière sans avoir aucune garantie ou au moins connaître les personnes à qui il donne son argent», a demandé que la loi soit appliquée. Rendant sont délibéré, le tribunal a souligné l’absence de preuves contre les deux prévenus qu’il a décidé de relaxer purement et simplement. Concernant les dommages et intérêts réclamés par la partie civile, la Cour dira que ce n’est pas les prévenus qui lui doivent de l’argent.



Sidy Djimby NDAO (Jotay.net)







Hebergeur d'image





Hebergeur d'image