leral.net | S'informer en temps réel

Espagne-Chili, l'avant-match

Retrouvez ici les informations en marge du match de Coupe du monde entre l'Espagne et le Chili, dans le cadre d'un groupe B qui comporte également l'Australie et les Pays-Bas. Coup d'envoi ce mercredi à 21 heures sur la pelouse du stade Maracanã à Rio de Janeiro.


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Juin 2014 à 18:47 | | 0 commentaire(s)|

Espagne-Chili, l'avant-match
Les compos probables

Espagne : Casillas (cap) - Azpilicueta, Piqué, S.Ramos, J.Alba - Busquets, Xavi, Iniesta - Pedro, Fabregas, Diego Costa

Chili : Bravo (cap) - Isla, Medel, Jara, Mena - F.Silva, Aranguiz, M.Diaz - Vidal, A.Sanchez, E.Vargas

Une histoire qui traîne...

Avant d'affronter l'Australie lors de la 3e journée, le 23 juin à Curitiba, les Espagnols devraient faire attention au retour de boomerang. La twittosphère s'en amuse.

Espagne-Chili, l'avant-match
Koke à la place de Xavi ?

Pour cette rencontre déjà décisive face à une formation sud-américaine qui a débuté par un succès face à l’Australie (3-1), la presse et le public espagnol s’attendent à du changement, quitte à placer sur le banc des éléments jugés jusqu’ici indispensables. Selon un sondage réalisé par Marca, les lecteurs du célèbre quotidien sportif espagnol seraient ainsi prêts à se passer des services de l’habituelle plaque tournante, Xavi, peut-être préoccupé par l’annonce de son transfert au Qatar et remplacé au cœur du jeu par celui qu'il a déjà désigné comme son successeur en sélection, le milieu de terrain de l’Atletico Madrid, Koke.

Battre l'Espagne et éviter le Brésil

Pour se qualifier une seconde fois d'affilée en huitièmes de finale, les Chiliens doivent absolument ne pas perdre ce soir. Un match nul serait un bon résultat pour les Sud-américains, qui auraient de grandes chances de retrouver sortir des poules et retrouver... le Brésil. La Seleçao est la bête noire du Chili: les deux derniers huitièmes de finale entre les deux pays ont largement tourné en faveur des quintuples champions du monde (4-1 en 1998, 3-0 en 2010).

Le Chili croit à l'exploit

Vainqueurs de l'Australie pour leur premier match (3-1), les Chiliens sont confiants avant d'affronter l'Espagne. Emmenés par Alexis Sanchez, les protégés de Jorge Sampaoli sont tout prêts de réaliser l'exploit de sortir d'une poule compliquée en s'offrant la tête des Espagnols, contre qui ils avaient perdu en Afrique du Sud (2-1). Un match au goût amer pour le Chili, qui avait joué à dix pendant plus de 50 minutes suite à l'expulsion très sévère de Marco Estrada, l'ancien joueur du Montpellier Hérault.

Espagne: Attention à la sortie de route...

L'Espagne est déjà dos au mur. Comme il y a quatre ans, les hommes de Vicente del Bosque ont perdu leur premier match de la compétition. Les temps ont changé depuis et la Furia Roja n'est plus aussi souveraine. Un autre résultat qu'une victoire face au Chili serait quasiment éliminatoire pour les doubles champions d'Europe en titre. Ce ne serait pas la première fois que le tenant du titre se ferait sortir dès le premier tour: le Brésil (1966), la France (2002) et l'Italie (2010) se sont cassé les dents au bout de trois matches alors qu'ils avaient gagné la précédente édition. Les Espagnols sont prévenus.

L'Espagne n'a plus le droit à l'erreur

Mal embarquée dans le groupe B, l'Espagne est au bord du précipice. La défaite face aux Pays-Bas (5-1) a fait mal aux champions du monde, qui doivent absolument s'imposer s'ils veulent avoir une chance de franchir le premier tour et éviter une sortie par la petite porte. Les hommes de Vicente del Bosque devront pour cela réitérer leur performance d'il y a quatre ans en Afrique du Sud, où ils avaient battu la Roja (2-1).






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image