leral.net | S'informer en temps réel

Est-il permis d’emprunter à la banque pour acheter une maison ?

Rédigé le Mardi 19 Mars 2013 à 19:00 | | 13 commentaire(s)

J’ai remarqué que beaucoup de mes compatriotes surtout ceux qui vivent en occident font recours à la banque pour acquérir une maison.
Ce phénomène commence à se généraliser au niveau des jeunes cadres, des fonctionnaires, des commerçants, des entrepreneurs et des hommes d’affaire alors la majorité d’entre eux se réclame musulman (vrai mouride ou vrai talibé Cheikh …).



Est-il permis d’emprunter à la banque pour acheter une maison ?
Ils ne se posent même pas la question de savoir s’il est licite de faire un emprunt à intérêt pour acquérir une propriété, une auto ou financier un projet. Certains même sont convaincus qu’il n’y a aucun problème à cela.

Je me suis pencher sur cette question pour la seule et simple raison qu’il n’est pas permis à un musulman majeur, d’après AL-AKHDARI, de faire une chose avant de savoir son statut religieux.

J’avais étudié dans les livres de jurisprudence, écrits dans les siècles précédents, tels que « Rissala » et « Khalil » que le prêt à intérêt n’était pas licite. En voyant actuellement beaucoup de musulmans se ruer vers les banques pour un prêt à intérêt, sous le silence des imams et des chefs religieux, je me suis dit que peut être qu’il y a des savants contemporains qui l’autorisent.

A mon grand étonnement, après une longue période de recherche, je n’ai pas vu un seul savant crédible, c’est-à-dire quelqu’un qui connait la loi islamique et la manière dont fonctionne les banques actuelles, qui l’autorise.

Le plus connu des savants contemporains est sans nul doute le docteur YOUCEF QUARDHAOUI et il a été très clair sur ce sujet.
Il dit, dans son fameux ouvrage intitulé Le licite et l’illicite en Islam, que le prêt à intérêt est interdit qu’il soit peu ou beaucoup.
Il ajoute :
« Celui qui mange l’intérêt est le créditeur possédant l’argent qu’il prête aux débiteurs qui le lui rendent avec un bénéfice supplémentaire. Cela est maudit auprès de Dieu et des gens sans aucun doute.

Cependant l’Islam, selon sa règle dans l’interdiction des choses, ne limite pas le crime au seul mangeur d’intérêt mais il lui associe dans le crime celui qui donne l’intérêt à savoir le débiteur qui donne le bénéfice de l’argent, ainsi que celui qui rédige le contrat de prêt à intérêt et les deux témoins qui l’attestent. Le hadith : « Que Dieu maudisse celui qui mange l’intérêt, celui qui le donne à manger, les deux témoins et le rédacteur de son contrat ».

Cependant, si une nécessité absolue pousse l’emprunteur à verser l’intérêt, le péché revient dans ce cas au seul encaisseur de l’intérêt. Il faut qu’il y ait là une nécessité réelle et non le désir d’étendre ses besoins d’acquérir le superflu. La chose nécessaire est celle dont on ne peut pas se passer sans s’exposer à la mort tels l’alimentation, les vêtements protecteurs et les médicaments indispensables. Cette permission se limite à ce qui répond exactement à ce besoin. Quand par exemple 9£ lui suffisent, il ne lui est pas permis d’en emprunter 10 £… » (P 224-225)
A la lumière de cet argument, je me demande pourquoi les musulmans actuels acceptent le prêt à intérêt et que les imams n’en parlent pas. Est-ce une ignorance ou la négligence de la loi islamique des uns et la méconnaissance de la manière dont fonctionnent les banques des autres ?

Conséquence :

1) Religieuse :
Allah -Le miséricordieux- à interdit aux musulmans l’intérêt comme Il l’avait interdit aux juifs et aux chrétiens.
En effet il est mentionné dans l’ancien testament : « Quand ton frère devient nécessiteux, porte lui secours sans lui en demander ni bénéfice ni service » (Chap 22, V24).

Et dans l’évangile selon Luc : « Faites le bien et prêtez sans attendre quelque intérêt et ainsi votre récompense auprès de Dieu sera abondante » (Chap 5, V24 et 25).
Quant à nous les musulmans, Dieu – Le Tout Puissant- non seulement, Il nous interdit l’intérêt mais Il nous a même menacé dans son Saint Coran. Il - Le Tout Puissant- dit :

« O vous qui avez cru ! Craignez Dieu et abandonnez le restant de l’intérêt si vous êtes croyants. Si vous ne le faite pas, acceptez alors une guerre de la part de Dieu et de son Messager. Si vous revenez au droit chemin, vous avez droit à vos capitaux. Vous ne commettez pas d’injuste et vous n’en subissez point. » (Chap 2 V278, 279).

Ce verset seul suffisait pour que nous ne nous approchions pas de l’intérêt.

En plus de ce verset, L’envoyé de Dieu (qu’Allah lui accorde grâce et salut) a dit :
« Allah, le Très Haut, est pureté et Il n’agrée que ce qui est pur. »

De ce fait, toute adoration effectuée dans une maison acquise d’une manière illicite (prêt à intérêt, vol, spoliation, escroquerie …) ne sera pas exaucée par Allah. De la même manière, toutes prières (dou’a) formulée dans cette maison ne sera pas exaucée.
Le Messager de Dieu (Paix et salut sur Lui) a fait référence à un homme aux cheveux hirsutes et poussiéreux, du fait de ses longs voyages, qui tend ses mains vers le ciel en implorant : Seigneur! Seigneur! Alors que sa nourriture est illicite, sa boisson illicite, ses vêtements illicites et qu’il a été nourri de choses illicites. Comment pourrait-il bien être entendu ?

Donc ne soyez pas étonné s’il n’y a pas d’harmonie dans votre foyer, acquit avec un emprunt à intérêt, ou que vous ne vous sentez pas heureux dans cette maison.

2) Financière :
Ceux qui proposent de vous aider à acquérir une propriété via un Prêt à intérêt vous trompent.

a) Premier mensonge : Votre maison est un actif
Pour convaincre ceux qui ont une bonne situation financière (puisque les banques ne prêtent pas aux pauvres) de signer un prêt à intérêt pour acheter une maison, le banquier leur dit que cette dernière est un actif.
Oui la maison est un actif pour le banquier et non pour celui qui paie l’hypothèque chaque mois puisque l’actif par définition doit générer un revenu.
La valeur de votre propriété est une donnée qui fluctue avec le marché alors que votre hypothèque est un élément de passif (qui vient chercher l’argent dans vos poches) défini et stable.
Même après avoir remboursé intégralement (pendant plus de 20ans) l’emprunt hypothécaire, la maison reste toujours un élément de passif (frais d’entretien, taxe gouvernemental,…).
Donc vous n’en êtes jamais le véritable propriétaire quelle que soit la somme que vous versez à la banque. Pour que vous en soyez convaincu, cessez de payer les taxes foncières et vous allez voir qui est le véritable propriétaire de votre maison.

b) Deuxième mensonge : votre banquier vous dit qu’il vous prête à un taux d’intérêt annuel de 8% mais en réalité vous payez plus de 160% sans le savoir.
Je vous donne un exemple qui se trouve dans Le Quadrant du CASHFLOW (La suite du Père Riche, Père Pauvre).
Supposons que vous achetez une maison de 100.000 $, que vous faite un versement initial de 20.000 $ et que vous empruntez à la banque le solde de 80.000 $ à un taux d’intérêt de 8 % dont le remboursement est étalé sur 30 ans.
En cinq ans, vous verserez la somme de 35.220 $ à la banque. Soit 31.276 $ en intérêt et seulement 3.944 $ en remboursement à la dette.
Si vous remboursez le prêt dans les délais initialement prévus, c’est-à-dire en 30 ans, vous aurez payés 211.323 $ en capital et intérêts, moins le montant de l’emprunt soit 80.000 $. Vous aurez donc payé la somme de 131.323 $ sous forme d’intérêt.
Cela fait plus de 160 % répartis en 30 ans. Et en plus, on vous exige de prendre une assurance qui coûte très chère aussi.
Que dire donc dans les pays sous développés comme le Sénégal où les taux d’intérêt sont supérieurs à 10 %.

Donc du point de vue financier, contracter à la banque un prêt à intérêt pour acheter une propriété ne vaut pas le coût. En plus de ça Allah – Le Tout Puissant – nous l’a interdit en nous menaçant de nous faire la guerre.

La seule solution qui reste si nous voulons vraiment acheter une maison à Dakar ou en Occident où les maisons coûtent très chères, c’est d’économiser la différence entre la somme de l’hypothèque, de l’assurance et les impôts fonciers et le prix du loyer pendant plusieurs années. Faites le calcul et vous allez voir que c’est possible.

Nous demandons à Allah – Le Très Miséricordieux- de nous protéger contre la mécréance et l’endettement comme le demandait souvent dans ses prières le meilleur des créatures en l’occurrence notre Prophète le bien aimé de Dieu. Qu’Allah- Le Magnanime-lui accorde la paix, le Salut et la Bénédiction ainsi qu’à sa famille et à ses compagnons.

Serigne Mbaye NDIAYE
Email : sm_ndiaye @hotmail.com



1.Posté par paco jazz le 19/03/2013 18:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ok Dieu l'a interdit mais que faire ? nous vivons dans un systéme d'usure nos salaires sont domiciliés dans les banques et nous ne pouvons faire de préts qu'avec les banques. notre seul issu de sauvetage est de conter sur la clémence de dieu et l'intercession du prophéte.

2.Posté par Maréchal le 19/03/2013 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allahou Akbar !!!!
Seigneur nous implorons ta clémence et ta miséricorde !!!!
Cher serigne Mbaye Ndiaye merci pour ce rappel et merci de nous avoir ouvert les yeux!
" Fa zakir fa ina zikra tanefahoul mouminine "
Que le bon Dieu déverse sur vous ses flots de bienfaits pour cette œuvre salutaire.amîne !
Cependant la solution que vous préconisez qui consiste à épargner me semble difficile à réaliser dans notre contexte et n'oubliez pas de retrancher l'équivalent de la zakat sur ces économies!
Le débat est ouvert pour proposer des solutions.
Ina laha halimoul Hakim !

3.Posté par Véridik le 20/03/2013 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher M. Ndiaye,
merci pour ce brillant exercice de recherche et de conscientisation des musulmans sur le Ribat. malheureusement, c'est le seul mérite de votre papier car il ne décline aucune alternative concrète pour les musulmans contemporains qui:
- Travaillent dans les systèmes bancaires de Ribat sans en avoir le choix;
- Perçoivent leurs salaires à la banque de ''Ribat'' sans en avoir le choix;
- Achètent et s'approvisionnent avec des produits pour la plupart acquis par de l'argent des banques de ''Ribat'';
- se soignent avec des médicaments produits et/ou achetés avec de l'argent des banques de ''Ribat''; etc.
Pour moi, vous n'avez pas posé le problème dans sa véritable perspective: Comment concilier les obligations religieuses du musulman contemporain et les contingences d'ordre conflictuels de son époque? n'est il pas permis à un musulman de manger de la chair interdite quand il est dans une situation d'impérieuse necessité? quand le choix ne lui est pas permi? A mon sens vous compliqué plus la vie aux musulmans avec cet article plus que vous ne l'aider à trouver son chemin.
Paix

4.Posté par ndell le 20/03/2013 11:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

/ Sama alluwa gatt na lool mais cet article ne me convainc que partiellement:
1) D'accord, le RIBA est illicite, mais je crois que c'est pour celui qui le "mange"
2) celui qui est contraint de rembourser avec intérêt est-il coupable?
3) Quelle solution nous proposez-vous?
REPONDEZ SVP!!!!!

5.Posté par mouslim le 20/03/2013 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mr ndiaye ,vous avez amener un sujet important dans notre vecu quotidien ; il faux savoir aussi l'emprunt dans le but aquerir une maison est recent ;quant a quardaoui ;cest pas lui qui va nous dire ceux que est necessaire pour nous ou pas ;alimentation ;les vetement ;les medicament et le CHEZ SOI est aussi nesseraire pour lhomme comtemporain ,par contre faire un emprunt pour le commerce ou pour une voiture ect c'est ca qui prohibe car c'est pas un necessecite ;j'attend toujour le fatwa de quardaoui sur les milliard que dilade son pays adoption le catar au lieu de secourir les pauvres musulmans africains

6.Posté par Ba Mohamed le 20/03/2013 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me permet d'intervenir pour apporter un éclaircissement sur le sujet: j'ai entendu d'un ouztaz que les prêts à intérêts avec les banques ne sont tolérés que si et seulement si la banque achète le bien et vous le vend comme dans le cas des acquisitions avec les promoteurs ou c'est ta banque qui achète le produit du concessionnaire ou promoteur .Ce qui est différent de faire un prêt pour acheter ou compléter une maison ou une voiture.

7.Posté par Al Amin le 20/03/2013 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Assalamou Aleykoum!

Il y a la solution que propose la banque islamique pour acquérir sans intérêt un maison ou tout autre bien.

8.Posté par Sylla le 20/03/2013 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Solution: Demander à sa banque d'acheter et de nous revendre. Cela revient presque au meme et celui-ci a l'avantage d'etre licite.
Qu'Allah nous guide.

9.Posté par eve le 20/03/2013 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

concernant la solution proposée, si on doit payer un loyer et économiser pour pouvoir s'acheter une maison convenable on ne deviendra jamais propriétaire ou le deviendra seulement au moment de la retraite...pour avoir une maison de 200000 euros dans 20 ans il faudra économiser presque 1000 euros par mois....pour avoir une telle capacité d'épargne il faudrait être célibataire sans enfant avec un super salaire!

10.Posté par fenn rek le 21/03/2013 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Serigne NDIAYE !

Vraiment, je ne vois pas l'intérêt de votre texte à part le fait de défoncer une porte déjà ouverte.
Par ailleurs, ce qui me géne dans votre raisonnement est son point de départ : "J’avais étudié dans les livres de jurisprudence, écrits dans les siècles précédents,......".
Les siécles précédents, j'imagine qu'à ces époques dans lesquelles, il fallait travailler ou économiser pendant 20 ans pour construire sa maison, qu'on achetait la terre, qu'on payait les taxes et impôts, qu'on employait des architectes etc......

Mon cher musulman, arretons ces hypocrisies des temps modernes, retournons aux valeurs essentielles de l'Homme. Dites nous des choses qui nous font avancer et non pas reculer des siècles en arrière.

11.Posté par errtt le 21/03/2013 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce monsieur est archaïque comme tous les tenants de l'islam intégral.De nos jours, à moins d'être un libéral d'abdoulaye wade ou un gros commerçant dont les affaires sont florissantes, , nul ne peut s'acheter une voiture ou se construire une maison sans recourir à un prêt bancaire!Cessez de regarder en arrière!ce qui se faisait à des millénaire n'est pas toujours mieux que ce qui se fait aujourdhui. Vivez avec votre modernité!un pays ne se développera jamais en adoptant des systèmes du moyen -âge!

12.Posté par errtt le 21/03/2013 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce monsieur est archaïque comme tous les tenants de l'islam intégral.De nos jours, à moins d'être un libéral d'abdoulaye wade ou un gros commerçant dont les affaires sont florissantes, , nul ne peut s'acheter une voiture ou se construire une maison sans recourir à un prêt bancaire!Cessez de regarder en arrière!ce qui se faisait à des millénaire n'est pas toujours mieux que ce qui se fait aujourdhui. Vivez avec votre modernité!un pays ne se développera jamais en adoptant des systèmes du moyen -âge!

13.Posté par ABOYAZIDE le 21/03/2013 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chers musulmans Dieu ne nous pas amené sur terre pour y habiter eternellement. Un musulman ne doit pas s'inquiete sur certaine choses au contraire il est de son devoir de travailler licitement mais aussi penser beaucoup du monde eternel quil sera demain cad l'au dela (alakhira). Toutes ces belle maison,voitures et autres disparaitrons et nous ne les emporterons pas dans nos tombes. Tous ceux qui est interdits par lislam on doit laccepter . Maintenant concernant les prets bancaires il y'a des methodes alternatives qui figurent dans des livres de jurisprudence islamik mais malheureusement les blancs nous ont imposes un systeme au point que bon nombre d gens ne croient pas a ces alternatives. Ces alternatives ne sont rien dautre que le fait de se baser sur le commerce conformement a la loi islamik. Et à nos jours il ya des banques islamik qui ont fait de grands efforts dans ce sens en financant des projet purement islamik. Pour de plus amples information vous pouvez me contacter sur mn mail aboyazide@gmail.com.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Dans la même rubrique »
< >


Hebergeur d'image