leral.net | S'informer en temps réel

Et Rufisque se ruralisa…

Ville naguère emblématique qui a vu sa destinée confiée à Pierre BOLS, Paul SICAMOIS, Jean Jacques LAMARTINY, Joseph GABARD, Ngalandou DIOUF, Maurice GUEYE, Ousmane Socé DIOP…, tombe en désuétude depuis des années.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Février 2013 à 17:55 | | 1 commentaire(s)|

Et Rufisque se ruralisa…
Son boulevard, l'un des rares qui traverse une ville de bout en bout, offrait un panorama digne de la promenade des Anglais. Hélas des calèches le peuplent désormais, exhibant un paysage de Halte de Ndangalma d'antan.
Rufisque des Quatre Communes entre à reculons dans l'histoire parce qu'ayant simplement accepté d'assimiler ceux qui ne peuvent pas l'être, ceux pour qui l'urbanité, cette règle de vie, cette manière d’être en société, demeure un code ignoré parce qu’étant simplement des ignorants…

L'éclat d'une ville reflète les ambitions de son Maire et révèle en toute évidence ses aptitudes. Quand des calèches aux odeurs infectes occupent le boulevard pour parfaire un décor dixit le Maire, c'est que Rufisque a définitivement renoncé à l'esthétique qui était sa marque de fabrique et qui faisait courir les citadins des localités proches et d'ailleurs, de toutes les contrées parce qu’il faisait bon d’y vivre.

Monsieur Le Maire, par courtoisie et par souci de neutralité, je vous avais rencontré il y a bientôt un an pour vous faire part du caractère insalubre que constitue le parking des calèches en plein centre-ville, sur le boulevard, vitrine de notre chère cité. Vous m’aviez semblé attentif à ma démarche, mais hélas aucune mesure concrète ne s’en est suivie.

Aujourd'hui, vous contraignez une maman de quatre-vingt-treize ans incapable de se déplacer, de respirer en permanence les immondices des chevaux, d'aggraver son état de santé et, conséquemment, de la précipiter vers la tombe parce que tout simplement vous avez érigé le parking des calèches sous sa fenêtre. Et pourtant, par fidélité à la mémoire de vos défunts parents, vous devriez sauvegarder le souvenir vivant de cette vieille dame quand on sait les relations privilégiées que cette dernière entretenait avec vos défunts ascendants.
Aussi, vous rappelons-nous que sur ce même lieu où sont stationnées les calèches, une clinique accueillant et hospitalisant des malades y est implantée.

Monsieur Le Maire, Rufisque est contournée depuis l'ouverture du péage, ce qui rend caduque la mesure de fermeture des voies secondaires et l'interdiction faite aux calèches d'enjamber la route nationale. En effet, cette mesure avait été prise pour juguler le problème des embouteillages récurrents de la ville et particulièrement à la veille des grandes manifestations et fêtes religieuses.
Aujourd’hui, plus rien ne justifie le maintien de ces mesures…

Rufisque mérite un meilleur cadre que celui qu'elle offre aux touristes et passagers. Il est devenu difficile de convaincre certains que cette ville fut française, fut port de transit pour le débarquement et l'embarquement de produits du commerce colonial, activité qui contribuait au raffinement de ses citoyens.
Même « Yampampory », ce nom que nous prêtons affectueusement à la statue depuis notre tendre enfance et symbolisant la participation de nos vaillants soldats aux guerres mondiales, le cœur gros, a préféré se mettre en retrait au fond du Jardin Public, préférant ne plus embrasser du regard ce boulevard qui était sa fierté.

Rufisque a mal et Rufisque souffre de l’insalubrité accentuée par cet état de fait.

Monsieur Le Maire, vous siégez aujourd'hui dans les instances internationales chargées de définir les codes de bonne conduite sur les terrains, alors n'oubliez pas que la ville est aussi un grand terrain…
Aussi, sachez que l’appréciation de vos administrés sur votre gestion, est fonction de la visibilité que vous donnerez à vos actions de la Gare Routière à Bata…



Ameth Guisse
Rufisque
Email :amathguisse@yahoo.fr





1.Posté par BMBK le 05/02/2013 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci Amath sur cette belle note à l'égard de l'édile de la ville; j'espère qu'il va le lire ou que un des leurs va lui en faire part pour un rétablissement de l'odre mérité du boulevard Maurice Gueye

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image