leral.net | S'informer en temps réel

Et la légion sauta sur Keur Momar ou le suicide cathodique de Macky Sall

Consternant. Presque jusqu’au pathétique. Un vrai suicide cathodique. En direct sur la RTS (Racine Talla Sall puisqu’on n’y voit que ces deux là). J’ai beau cherché, mais difficile de trouver les mots pour qualifier la pitoyable mise en scène du débarquement de la légion présidentielle à Keur Momar Sarr. De mémoire de Sénégalais, on n’avait jamais vu ça. Le président de la République et son Premier ministre, engoncés dans des uniformes militaires et héliportés sur la ligne de front pour monter à l’assaut d’un foutu bout de métal qui a pris en otage toute une capitale, privant d'eau plus d’un million de Dakarois. Jamais, le Sénégal n’avait atteint un tel seuil sur l’échelle des pénuries où pendant plus de deux semaines, pas une seule goutte d’eau n’a jailli des robinets de la capitale sénégalaise.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Octobre 2013 à 23:09 | | 12 commentaire(s)|

Et la légion sauta sur Keur Momar ou le suicide cathodique de Macky Sall
L’IVV d’urgence du Président

Dakar assoiffée, Dakar asséchée, Dakar déshydratée, Dakar déshonorée mais Dakar résiste. La quasi-totalité de l’appareil d’Etat sénégalais est vent debout contre ce tuyau qui, depuis plusieurs jours, exerce sa tyrannie sur une population dakaroise en révolte préventive. Barricades dressées, pneus brûlés, l'heure est grave. Si grave que Macky Sall, en visite à New York, devra se fendre d'une IVV (interruption volontaire de voyage) d’urgence pour rentrer au pays. Et l'on se dit que ce satané tuyau allait voir ce qu’il allait voir. Il était bien temps car les Dakarois avaient atteint les extrêmes limites de leurs capacités à supporter les caprices de cet indomptable cylindre qui rechigne à se laisser souder ou colmater.
Macky en mode conquistador

La "crise du tuyau" a installé la panique jusqu'au plus haut sommet de l'Etat. A situation d'exception, réaction exceptionnelle. Pour l’occasion, les stratèges du Palais ont sorti de leurs cartons, l'arme de séduction massive. Une idée de communication tout droit sortie des plus grands laboratoires de génétique de la bêtise: déguiser le chef de l'Etat en chef de guerre à l'assaut du cylindre Momar sarrois.

Ces images de Macky Sall maîtrisant de moins en moins une silhouette de plus en plus encombrante et caricaturée en commando d'élite dans le terrible maquis Lougatois, ont eu un effet désastreux dans l’opinion. Pire encore, c’est l’institution présidentielle qui a été tournée en dérision. Si cette sortie avait pour objectif de nous vendre l’image d’un président conquistador et d’une Premier ministre amazone, prêts à nous jouer les «martyrs de Keur Momar», c’est plutôt piteusement raté. Parce qu’à l’arrivée, les Sénégalais ont découvert des chefs de guerre émollients et un couple exécutif sans prise sur les événements. Cet épisode grotesque du débarquement de Keur Momar Sarr aura été un marqueur indélébile de l'impréparation du pouvoir à gérer une crise aussi grave comme celle du tuyau de Keur Momar Sarr.

Macky Sall et Aminata Touré ont été à leur corps défendant, les vedettes et victimes combinées de mauvais fabricants de sketchs qui sont à la communication présidentielle, ce que Souleymane Ndéné Ndiaye fut à la primature sénégalaise: une calamité.

Quand un train déraille, il s’arrête. Et Macky Sall?

Mais au fait, qui sont ces communicants en dérive qui ont voulu transformer le Président de la République en une caricature d'un général en toc, à l’assaut d’un petit bout de tuyau défaillant? Qui a poussé le Chef de l’État à s’infliger cet attentat vestimentaire en revêtant ses habits de Commandant suprême des Forces armées, pour aller constater sa propre impuissance et l’incurie de son gouvernement face à ce redoutable ennemi d’à peine quelques centaines de millimètres? Ni une goutte d’eau, ni même l'annonce d’une date de retour à la normale, l’opération «MAMI» (MAcky et MImi) aura plutôt accouché d’une avalanche de réactions sur la toile et surtout déclenché l’hilarité de centaines d’internautes qui s'en sont donnés à cœur joie.

On n'aurait pu en rire si tout cela n’impliquait la première de nos institutions: le Président de la République et tout si tout cela n’allait durablement écorner l’image de notre pays dans le monde.

La responsabilité de Macky Sall n'est certes et en rien, directement engagée dans le gravissime incident de Keur Momar Sarr. Mais de leur Président, les Sénégalais attendaient autre chose que ce piètre et grotesque exercice de communication.

Une anthologie de l'incompétence

Les gourous du Palais ont commis une grossière erreur d’appréciation en voulant impressionner les Sénégalais avec l’opération «MAMI» au moment où les Dakarois n'avaient qu'une seule et même obsession: le retour rapide de l’eau. Ils ont surtout oublié que la communication peut changer une perception, mais pas la réalité d’un gouvernement inefficace et incapable de dire la vérité à ses populations. Cette faillite politique a un visage et même un nom : Aminata Touré, la Chef du gouvernement dont le charme n'opère désormais plus. Celle qui est chargée d'accélérer la cadence des "avaries présidentielles" devrait et de suite, arrêter sa machine infernale qui va droit dans le mur. Avec 13 millions de Sénégalais à bord, les dégâts risquent d'être incommensurables.

Macky Sall était avant cette "crise du tuyau", au bord du précipice politique, la gestion de la pénurie par le gouvernement ajoutée à l’opération commando héliportée et surtout avortée de Keur Momar Sarr lui ont fait faire un grand bond en avant.

Lorsqu'un train déraille, il s’arrête. Les communicants du Palais sont sortis des rails avec leur représentation théâtrale lors de la "crise du tuyau". Macky Sall va t-il les immobiliser pour passer en mode IVC (interruption volontaire de communication), même momentanée. Le temps pour le Président de se remettre du magistral camouflet de Keur Momar Sarr. Un grand moment de burlesque cathodique et d’anthologie de l’incompétence.

Malick SY

Journaliste










1.Posté par Sadio le 02/10/2013 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Scandale à la gendarmerie le MDL/C Touré vend les épreuves du DQEG. en 2012 il a fait passer les éléments venus de cot d ivoire à raison de 500.000 par candidats

2.Posté par mor le 02/10/2013 00:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MALICK SY S IL Y A UN PATHÉTIQUE C EST BIEN TOI ; TOUT LE MONDE EST LIBRE D ETRE PARTISAN , MAIS A CE POINT CELA DEVIENT RIDICULE. COMME JOURNALISTE VOUS FAITES HONTE.

3.Posté par tico le 02/10/2013 01:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Plus que ridules, les propos de ce journaleux. C''est fondamentalement faux de dire qu''aucune goutte d''eau n''a coulé des robinets de la capitale. Et ceux qui offraient de l''eau aux autres qui n''en avaient pas.

4.Posté par RIMKA le 02/10/2013 04:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Jamais, le Sénégal n’avait atteint un tel seuil sur l’échelle des pénuries où pendant plus deux semaines, pas une seule goutte d’eau n’a jailli des robinets de la capitale sénégalaise"
UN CONTRE EXEMPLE EST CETTE AFFIRMATION DEVIENT FAUSSE:A KEUR DAMEL EN FACE DE YENGOULEN,IL N'Y A PAS EU DE COUPURE D'EAU ET LES HABITANTS DES PARCELLES ASSAINIES QUI VIENNENT S Y APPROVISIONNER VOUS LE CONFIRMERONT.

5.Posté par MONIm le 02/10/2013 06:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avec maky le pire reste devant nous,qu il degage

6.Posté par mouhamed le 02/10/2013 07:03 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr sy tu a tt di,tn analise est pertinente. On a beau rfléchi mé on voit pa prkw cett tenu mlitair

7.Posté par Fleur de lys le 02/10/2013 07:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Thiey Apr. Au lieu de lire et d en tirer quelques conseils vous vous acharnez sur un journaliste qui n a ecrit que ce que tout le monde a exprimé. Tjrs prêt a vous defendre. Comme des enfants. Réfléchir n est pas difficile .

8.Posté par iubc01@live.fr le 02/10/2013 08:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

fleur de lys: bien dit!
ibc01@live.fr

9.Posté par moctar le 02/10/2013 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci beaucoup Malick Sy, pour la véracité des faits, la pertinence du contenu et surtout le style...
Cela montre que le "vivier" est toujours là et on garde espoir que notre si éprouvé et cher Sénégal aura un jour les dirigeants qu'il faut qui sauront s'entourer des compétences qu'il faut pour aller dans la direction qu'il faut. Amine!

10.Posté par Sud le 02/10/2013 08:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon point de vue est que cette enquête grotesque de Macky renvoie des signaux inquiétants:
1. Seuls les dictateurs militaires sont ainsi affublés. De mémoire de politique, on n'a jamais vu un président civil ainsi accoutré. Même en temps de guerre. Cette image de Macky renvoie aux Eyadema, kabila, Robert guei, Yaya Jameh, etc...

2. Cette image renvoie aux hommes de troupe l'image qu'un bon président, prêt à affronter les crises majeures est forcément un militaire. Le syndrome du coup d'Etat plane et il convient de le conjurer avant qu'un caporal n'ait l'idée de s'emparer du pouvoir.

11.Posté par MANGA le 02/10/2013 09:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vraiment , je ne comprends pas mes compatriotes Sénégalais.....Imaginons que le Président n'aille pas sur le site s'enquérir de la situation? .....Ces même personne à l'imagine de ce pathétique journaliste diront: Voilà un président qui ne se soucie pas du peuple..

12.Posté par ditout le 02/10/2013 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors malick tu as pris ton pied en rédigeant ton papier ? c'est ce que l'on appelle se masturber !!!en d'autres temps je t'aurais demander de te torcher le derrière avec !

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image