leral.net | S'informer en temps réel

« Et si Wade était le khalife, Les marabouts des talibés. »

En observant les actes posés par les politiques et les religieux à l’égard du pauvre sénégalais méritent de mener aujourd’hui une réflexion profonde sur ces questions fondamentales que sont: les religieux ne sont –ils pas devenus en réalité que des hommes politiques opportunistes? Ou le politique en l’occurrence Wade n’incarne t-il pas ces religieux obnubilés par l’argent et le luxe ?


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Novembre 2009 à 17:48 | | 8 commentaire(s)|

Photo Montage
Photo Montage
Toute logique est difficile mais facile à reconnaitre. Je n’invente rien, je ne crée rien seulement je me contente à décrire les faits. C’est en politique que je voie un Idrissa Séck et un Djibo ka symbolisant la tortuosité, c’est en politique que j’aie appris le summum de l’opportunisme par le biais de Nder Boy ou de Mamadou Diop Decroix.La nouvelle définition des Wade de la politique au Sénégal rime avec : conspiration, mensonge, vol, recel, hypocrisie, la traitrise, l’enrichissement par tous les moyens et la caricature de l’autre.

Ce qui me choque tout le monde est au courant de ces faits qui constituent les unes de nos médias dans un pays ou des érudits comme les Cheikh Ahmadou Bamba, Baye Niass, Maodo Malick, Mame Limamoulaye ,le Cardinal Thiandoum ont définit et montré les comportements de l’honnête homme. Le constat montre un écart de conduite abyssale entre ces grandes figures d’hier par apport ce qui se fait actuellement par ces marabouts dits modernes ou je ne sais pas.

Au bout du compte on ‘a vu un homme politique Abdoulaye Wade qui dribble tout son monde il a même initié ceux qui étaient censés rappeler à l’ordre le politique ingrat à son jeu favoris .Je voyais toujours en politique la fin justifie les moyens. Cet adage est le fanion que certains religieux donnent au Pape du Sopi en guise d’adhésion à une politique disproportionnée. Cela dit je peux conclure un Idrissa Séck est égal au marabout qui retourne sa veste chaque fois que les poche semblent être vide. Un Ndér Boy équivaut au marabout qui passe la majeure partie de son temps sur les plateaux de télévisions ou sur les ondes des radios à faire des discours dithyrambique en direction des Wade. Et un El Hadij Mansour Mbaye par contre qui est constant dans ces choix et positions vaut mieux ce religieux .Par conséquent Wade est le khalife de ces types de religieux. Ces derniers que des talibés égarés.
KHADIMLY@LIVE.FR



1.Posté par Awo Bourou Keureum le 25/11/2009 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bel analyse - C'est la triste vérité. En voilà quelqu'un qui connaît bien le Sénégal et les Sénégalais. Dieu fasse qu'il en ait au moins 3 millions d'autres comme vous rék et on va bouter toute cette racaille en prison avant qu'ils n'aient le temps de retourner leur veste.

2.Posté par ngaary le 25/11/2009 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi vous ne citez pas les autres grandes figures de l'islam sénégalais, Seydou Nourou Tall et Thierno Mohamadou Seydou Ba! Plus loin Elhadji Oumar Kodda Adama Aissé Elimane Ciré Boubou Moctar!

3.Posté par socialiste le 26/11/2009 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand je revois Léopold Sédar Senghor dans mes rêves aussi clairs que les jardins terrestres sous les lumières des soleils du jours,plus je deviens de plus en plus admirateur de son âme.J'ai toujours douté que Dieu existe.Il fait partie de ces grands du monde qui me donnèrent les preuves les plus transparentes de son existence.Je me souviens bien,je n'avais pas alors plus de 13 ans.NDEYSANE!

4.Posté par Le kancouran le 26/11/2009 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un peuple a beau dormir, un jour il se réveillera.

Un proverbe bien de chez nous ne dit-il pas : "quelle que soit la longueur de la nuit, le jour finit toujours par naître"? Or nous savons l'antinomie de fait, qui existe entre le jour et la nuit, dont la synthèse qu'on pourrait en tirer est la somme des contraires n'est-ce pas ?

En regardant sérieusement le peuple Sénégalais vivre et être au quotidien, aucun être humain en possession de toutes ses facultés intellectuelles et jouissant d'une simple once d'honnêteté, ne peut s'empêcher de se demander d'où ce peuple par trop atypique tire cette spécificité toute caractérielle qui le met à part, et l'éloigne à peine du règne des êtres pas du tout humains. Et puis, l'on se demande souvent, après avoir pris le temps de constater longuement leurs faits et gestes, leurs actes et leurs agissements, si le plus intelligent des Africains (hormis le cas de Wade qui est in extra-terrestre) ne serait pas Sénégalais, tout comme le plus nul et le plus idiot.

S'agissant de la pratique religieuse par exemple, comment comprendre que quelqu'un ou quelque chose ait pu réussir, à leur inculquer dans la tête qu'il pourrait exister sur cette terre, un seul être encore vivant mais appelé à mourir comme tout le monde, qui soit capable de prendre par la main un autre être comme lui, pour le mener tout droit au paradis ? Qui leur aurait dit que le marabout est le seul capable de conduire les êtres devant Dieu, une fois que viendront les temps d'explications et de justifications de chacun ses actes devant Dieu, après la mort ? Comment un peuple comme celui-ci peut-il, en plein XXIème siècle, croire que toute sa vie il devrait la mettre au service d'un marabout ?

J'ai roulé ma bosse un peu partout dans le, monde et de Rome à Katmandou, je veux dire d'Italie au Népal en passant par le moyen et l'extrême orient, d'Helsinki à Lama et de San Francisco à Tokyo, j'ai vu des gens de toutes les races et de toutes les conditions, discuté avec les religieux de diverses croyances, prié dans des mosquées, visité des synagogues, fréquenté des temples bouddhistes....etc. Mais je n'ai jamais vu ailleurs, ce qui se passe au Sénégal d'insolite et étrange.

Pour étayer mon premier exemple, peut-être faut-il me laisser vous conter cette histoire incroyable. Un jour, j'avais assisté ébahi, à une séance religieuse toute extraordinaire, chez un marabout vivant à l'époque dans une proche banlieue de Dakar. Cet étrange "homme de Dieu", au détour d'une prière qu'il dirigea pourtant de mains de maître, dit exactement ceci: " que tout talibé qui veut aller dès ce soir au paradis, mette tout ce qu'il a dans ses poches comme argent, dans le récipient qui va circuler". Je ne vous redit pas que c'est toute une bassine, qui fut le moment d'après, rempli de billets de banque. Cet homme est aujourd'hui mufti-milliardaire et ses disciples sont, qui dans la tombe en route pour le paradis par le "saint homme" promis, qui encore vivant mais entre temps devenu pauvre et errant comme une âme en peine, pour n'avoir pas cessé de verser tout ce qu'il gagne à son "dieu" de marabout....Je vous assure, chers internautes, que cela ne se passe qu'au Sénégal. Wade, Abdou Diouf et avant eux Léopold Sédar Senghor tout catholique et malin qu'il fut, ont tous exploité cette tare d'un peuple trompé, pour gouverner.

Ce sont de tels "hommes de Dieu" sans foi ni loi, qui aujourd'hui plus qu'hier, aident Wade plus que ses prédécesseurs, a vampiriser le peuple sénégalais.
Non, personne ne doit en douter car il vous suffit de vous rappeler que de fraîche mémoire, je veux dire au lendemain de sa prise de pouvoir, notre président "savant en tout", s'en était allé à cœur-joie, s'asseoir à même le sol avec tout le destin du peuple sénégalais que venait de lui confier les urnes, devant "son marabout",en signe d'allégeance. Si ce n'est ici au Sénégal, dites-moi donc, où a-t-on jamais revu cela ? Dans quel autre pays de ce vaste monde, une telle ignominie s'est-elle de nouveau produite ?

Alors, quoi d'étrange, que les marabouts prospèrent par-ci mieux que partout ailleurs? Quoi d'anormal, qu'ils vendent leur propre âme au diable avant de s'en aller vampiriser celles de leurs disciples, pour les offrir au prix coûtant aux politiciens véreux et insouciants, qui ne perdent rien à attendre le vrai jugement des temps derniers, où chacun devra répondre sans détours et sans aucune intervention d'aucune sorte, à cette terrible question; "qu'as-tu fait ".

Peuple sénégalais, mes frères et sœurs, ne croyez vous pas qu'il est vraiment temps de nous réveiller ?

5.Posté par DEUG REK le 26/11/2009 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au fait à quand les fêtes pour la tabaski?

6.Posté par fred le 30/11/2009 10:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

votre photomontage est nuuuulllll.
faites appel a des pros pour ce genre de boulot

7.Posté par Ngor Ndiongolor le 02/12/2009 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En 1994 Me wade alors farouche opposant au régime d'alors avait dit du haut de sa tribune, qu'une fois élu Président de la République, il fera de telle sorte que les marabouts ne vaudront rien du tout dans ce pays. Force est de reconnaitre aujourd'hui qu'il est constant dans son ignominie.
Cet homme est démoniaque dans le vrai sens du terme mais au moins il a le mérite de nous montrer le vrai visage de certains soi-disant marabouts. Quand je vois un "marabout" dire qu'il ne dansera que pour Serigne Saliou et le faire pour Wade alors la je me pose des questions. Un gros gaillard comme lui faire des pas de danse digne de Pape Ndiaye Thiou vraiment c'est à n'y rien comprendre.
Je suis mouride et fervent mouride mais je suis gêné de voir cet escroc de Mbakiyou Faye représenté le khalife ici à Dakar. Qu'on se le disent c'est une honte. C'est comme si le khalife cautionne l'édification de ce monument de la honte. Il ne jamais prêter le flanc.
Des marabouts qui étaient trés virulent envers Wade quand il était dans l'opposition se sont tout de suite rappelé qu'il est mouride donc mérite leur soutien parce que disciple de Serigne Touba. Mon œil ouais!
Rancunier qu'il est Wade ne se gêne pas de les traiter comme des moins que rien. Il sait qu'il ne vénère que l'argent et le luxe alors.
Quel est le marabout qui s'est prononcé sur la crise et les difficultés qui assaillent la population leurs talibés. Combien y' a t-il de famille réligieuses dans ce pays seule les Layénes se sont prononcé avec force et sans arriére pensée sur le monument de la honte( d'ailleurs depuis l'africain est mort pour que l'on parle de renaissance). Même l'église catholique par la voix du cardinal s'en est offusquée. Mais je vois des imams dirent que c'est une bonne chose je me pose la question de savoir ou est ce qu'ils ont appris le Coran. Depuis quand Dieu à permis l'édification de monument. Honte à eux. Pour Abdoulaye Wade ils ont osé dénaturé les parole du Saint Coran. Dommage.
Oublis t-il que Wade est mortel comme et que avant il y' avait quelqu'un et que après lui un autre viendra.
Et après on ose dire que le Sénégal est un pays musulman.

8.Posté par bour ndiambour le 02/12/2009 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lorsqu'on évoque la question des interférences entre le politique et le religieux, il apparait toujours un malaise pour les dépositaires des différents avis qui peuvent émerger.
pour moi, il ya assurèmenjt un malaise au sein de la communauté parce que simplement, les marabouts sont marabouts parcve qu'ils sont le fils d'un tel.
ce privilège de naissance constitue donc la source du problème. avant, il y avait toute une formation en amont pour donner à un individu, le statut de guide religieux. aujourd'hui, il suffit de naitre d'un pere mbacké, sy ou niass pour ne cite que ceux la pour avoir le statut de guide religieux sans une préalable prise en compte des facteurs qui font d'un individu, un chef religieux.
cela s'appelle une usurpation. simplement, leqs masses populaires ont telklement été formaté dans ce système que la remise en cause même constitue un acte qu'ils ne peuvent pas par eux mêmes poser. la conscientisation des masses par les médias et les leadrs d'opinion s'avèrent donc un outil précieux pour "réveiller" ceux qui continuent de pense que le simple d'être le fils d'un tel peut permettre à celui d'acheminer les gens ou paradis.
toutefois, il y a au mileu des usurpateurs, des gens dévoués à l'encadrement spirutuel etreligieux des masses. mais ceux ci le font souvent sans tambours ni trompettes de sorte que leur action en devient circonscrite dans une aire fermée.
de toute façon, les usurpaturs finissent toujours par être démasqués.
c'est yune situation confuses ou le politique et le religieux sont tellement imbriqués et les intêrets privés tellement mis en avant qu'il faudra une révolution pour remettre la situation sur les rails.
au point où vont les les choses, nous ne tarderons pas d'arriver à un paroxysme et en ce moment là, la révolution seule pourra remettre les hoses en ordre. en ce moment là, il faudra faire gaffe aux nouveaux usurpateurs qui ne manqueront pas de se manifester.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image