Leral.net | S'informer en temps réel



Etat d'urgence en Guinée : Un bilan de 7 morts

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 17 Novembre 2010 à 22:54 | Lu 579 fois

Dans l’attente du retour au calme après trois jours de violences sporadiques, l’état d’urgence a été décrété et un couvre-feu nocturne imposé en Guinée. Ces violences ont éclaté après les résultats de l’élection présidentielle. Les violences auraient fait 7 morts.


Etat d'urgence en Guinée : Un bilan de 7 morts
Après plus d'une semaine d'attente, l'annonce lundi soir de la victoire d'Alpha Condé au second tour de la présidentielle du 7 novembre avec 52,5% des voix a été suivie de heurts en certains endroits du pays, notamment à Conakry, la capitale, sur fond de tensions ethniques.

Arrivé largement en tête au premier tour mais battu au second, Cellou Dalein Diallo a déposé un recours devant la Cour suprême.

Pouvoirs étendus pour les forces de l’ordre

«L'état d'urgence a été décrété et un couvre-feu va être imposé de 18h (19h en France) jusqu'au matin suivant», a déclaré un policier ayant requis l'anonymat. «Cette mesure restera en vigueur jusqu'à la confirmation officielle des résultats de l'élection par la Cour suprême», a-t-il ajouté.

Ce policier a souligné que les forces de l'ordre disposaient désormais de pouvoirs étendus pour faire face à la situation. La Cour suprême dispose de huit jours pour se prononcer sur les résultats après leur annonce par la commission électorale.

Premier scrutin démocratique en Guinée depuis l'indépendance vis-à-vis de la France en 1958, l'élection présidentielle doit permettre un retour à un régime civil deux ans après un putsch militaire consécutif au décès de l'ancien président Lansana Conté.