leral.net | S'informer en temps réel

États-Unis: Présidentielle 2016 Cheikh Tidiane Gadio invite l’Afrique à rouler pour Hillary Clinton

Il est maintenant plus que certain que l’Amérique aura la chance d’entrer encore une fois dans l’Histoire, après la remarquable élection de l’afro-descendant Barak Obama (pour deux mandats), en élisant une femme (la brillante et talentueuse Hillary Rodham Clinton) à la tête de la première puissance politique, diplomatique, économique, commerciale, scientifique et militaire du monde.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Juin 2016 à 01:23 | | 5 commentaire(s)|

États-Unis: Présidentielle 2016 Cheikh Tidiane Gadio invite l’Afrique à rouler pour Hillary Clinton
Hillary Clinton, “Commander-in-chief” de la 1ère super-puissance du monde contemporain est un évènement mondial de haute portée. Notre conviction est que le leadership féminin peut faire la différence dans un monde où le leadership sectaire et non inclusif des hommes nous a tous menés à l’impasse actuelle d’un monde de compétition féroce, de violence meurtrière et de rejet des identités (raciales, ethniques et religieuses…) multiples et complémentaires.



Pour avoir travaillé et développé un début d’amitié avec Hillary Clinton, à l’époque chef de la diplomatie américaine, et pour avoir séjourné aux Usa lors des deux mandats de son brillant mari, j’ai confiance que l’Afrique ne pourra que tirer bénéfice et une plus grande considération avec une Hillary présidente des USA.



À l’époque, elle nous avait soutenu et nous avait aidé à conclure le compact MCA du Sénégal (540 millions de dollars US), en grande partie, me disait-elle, “pour l’immense affection qu’elle voue aux femmes sénégalaises en particulier” dont elle se souvenait de chaque moment partagé avec elles lors de sa visite au Sénégal (17-18 mars, 1997).



Bill CLINTON candidat à la Maison blanche disait à l’Amérique “Avec Hillary à mes côtés, c’est le cas où vous achetez un et obtenez l‘autre gratuitement!” Nous demeurons convaincu en effet que si c’est Bill qui était le président, il devait beaucoup de sa brillante réussite à son épouse et partenaire, la charismatique et compétente Hillary Rodham CLINTON au leadership naturel.



L’Afrique, souvent négligée dans les politiques américaines, en priant, comme elle l’avait fait pour Obama, pour l’avènement à la Maison blanche d’une femme comme Hillary, à la compétence indiscutable, au caractère trempé et à la compassion incontestable, apporterait une contribution fut-elle symbolique à l’élection de “Hillary l’amie de l’Afrique” et l’amènerait à faire plus et mieux pour notre continent.



Hillary devra maintenir l’héritage de Barak (le soutien à la consolidation des institutions de la gouvernance démocratique en Afrique, le Sommet Afrique-États Unis, le méga-projet d’électrification de l’Afrique, le multi-latéralisme avec le discours historique au siège de l’UA à Addis, la coopération renforcée dans le domaine de la sécurité).



Hillary ira sûrement plus loin car devant bâtir sur des acquis avec le devoir de les élargir et de les consolider en ayant en permanence à ses côtés comme grand avocat de l’Afrique aux USA, Bill CLINTON, que certains leaders africain-américains avaient appelé “le premier président noir des États-Unis”, tellement il avait beaucoup fait pour la communauté des afro- descendants.



“Hillary for President” est dans l’intérêt stratégique bien compris de l’Afrique surtout quand les Africains sont désormais conscients qu’ils ne pourront jamais sous-traiter leurs espérances et doivent absolument prendre la responsabilité d’exercer un nouveau et vrai leadership sur leur continent. L’amie Hillary nous accompagnera sûrement mais le destin de l’Afrique renaissante reste et restera entre nos mains et nos mains seulement.

Dr. Cheikh Tidiane Gadio,

Président du Mouvement Panafricain et Citoyen Luy Jot Jotna






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image