Leral.net | S'informer en temps réel



États-Unis : un clown anarchiste brigue la Maison-Blanche

le 30 Mai 2012 à 17:12 | Lu 412 fois

Vermin Supreme se présente pour la troisième fois à la présidentielle américaine. "Le Point" l'a suivi dans une journée de campagne à New York.


Vermin Supreme - prononcer "Vermine" - est candidat à la présidentielle américaine. Nous ne le connaissons pas en France, car il a assez peu de chances de gagner. Il n'est en lice que pour souligner les aberrations du système avec humour. Depuis trois décennies, il y met du temps, du talent et du coeur. À la manière du créateur de Borat, il donne dans la performance, la lettre persane in vivo. Il a commencé par arpenter le territoire américain en faisant du stop durant les années 80 alors qu'il briguait des fonctions locales. Puis, à mesure que sa notoriété croissait, les dons ont afflué et sa couverture médiatique a grandi. Depuis l'an 2000, il s'est autoproclamé empereur du Nouveau Millénaire et s'est lancé dans la course à la présidence.

Cela fait maintenant plus de trente ans que cet homme de cinquante ans - qui en fait soixante-cinq - est entré dans le jeu politique. Il porte une botte en caoutchouc sur la tête et une longue barbe frisottée poivre et sel.

Il a signalé sa présence à Union Square, à Manhattan, via Facebook. Seuls ses plus fidèles partisans, un couple de jeunes du New Jersey, l'ont accompagné. Jason, un anarchiste de 31 ans qui vit dans des squats et de petits travaux journaliers, a retrouvé Vermin sur place. Il a les cheveux longs, des habits amples à la propreté douteuse. Il suit Vermin en lui portant ses affaires. Il a l'impression de faire quelque chose d'important aujourd'hui : "Il est important que quelqu'un se charge de ridiculiser le système. Les élites nous prennent pour des imbéciles. Vermin leur rend la pareille."Critique


SOURCE: Le Point.fr