leral.net | S'informer en temps réel

Etre avocat et homme politique : le rêve de Pape Mamaille Diockou de l’UCS est devenu réalité


Rédigé par leral.net le Samedi 6 Septembre 2014 à 18:09 | | 3 commentaire(s)|

Etre avocat et homme politique : le rêve de Pape Mamaille Diockou de l’UCS est devenu réalité
« J’ai toujours été fasciné par des personnages politiques qui sont avocats de profession. Le premier c’est Abdoulaye Wade. Je peux en citer d’autres. Depuis le bas âge, les interventions de Me Ousmane Ngom, à l’Assemblée nationale, m’avaient aussi beaucoup marqué. Je demandais toujours mes parents : « Quel métier il fait Ousmane Ngom ? » Mon père me répondait : « Il est avocat. » Je devais avoir moins de quinze ans, alors j’ai dit : « Je veux être comme lui, avocat et homme politique. »
Le rêve de Pape Mamaille Diockou est devenu réalité, car le président des jeunes l’Union des Centristes du Sénégal(UCS) est aussi avocat depuis mercredi 12 mars. Il fait partie de la cinquantaine d’élèves-avocats qui ont prêté serment, ce jour-là, au palais de justice de Paris, en présence de plusieurs invités.
« Je suis content d’embrasser la profession d’avocat, cette profession que j’avais toujours voulue faire », a-t-il ajouté.
Pape Mamaille Diockou est avocat d’affaires, mais étant donné qu’il veut ouvrir un cabinet, il se dit « obligé d’accepter des dossiers de droit pénal ». « J’ai déjà commencé la formation continue en défense pénale avec le barreau de Paris. Chaque samedi, on nous apprend comment défendre dans les gardes à vue, dans les comparutions immédiates », a-t-il fait savoir.
Le jeune avocat a tenu à remercier sa famille, ses parents, ses amis, bref tous ceux qui ont contribué à sa formation depuis l’école élémentaire. « Mes parents biologiques sont au Sénégal mais ils sont bien représentés ici. Je voudrais leur rendre un hommage particulier, car c’est l’aboutissement des efforts qu’ils ont consentis depuis toujours. Je voudrais leur dire, une fois de plus, du fond du cœur, merci ! »
Abdoulaye Baldé, le président de l’Union des centriste du Sénégal (UCS) « aurait bien voulu être là, aujourd’hui, mais comme vous le savez, il est interdit de sortir du territoire, mais il m’a envoyé, à l’avance, un message chaleureux de félicitations », a révélé Me Diockou qui a aussi promis d’aller rendre visite à l’ancien président de la République du Sénégal, Abdoulaye Wade, à Versailles. « Je veux le remercier de la confiance qu’il m’avait accordée, dans les deux dernières années de son mandat, en me nommant conseiller juridique », a-t-il expliqué.
Cheikh Sidou SYLLA diasporas.fr

Etre avocat et homme politique : le rêve de Pape Mamaille Diockou de l’UCS est devenu réalité






Hebergeur d'image