Etuma Séba, sous le choc : "Je n’arrive pas à me réveiller… "


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Septembre 2017 à 11:50 | | 0 commentaire(s)|

Présente lors de la conférence de presse organisée par les activistes anti-Franc Cfa, l’épouse de Kemi Séba, Etuma Séba est revenue sur l’arrestation de de son époux par la Division des investigations criminelles(Dic) en vue de son expulsion vers la France.

Selon Etuma, ils attendaient une nouvelle convocation pour une nouvelle audience, car ils avaient appris que le procureur faisait appel de la décision de la justice concernant l’audience qui s’était passé le 25 août dernier. Elle affirme que son mari préparait une interview avec son équipe, le mercredi matin et tout d’un coup, la Dic est venue chez eux et ils ont demandé le passeport de son époux. 

Avant même qu’elle n’ait eu le temps d’appeler leur avocat, Kémi était déjà embarqué. Une fois au commissariat de Dieuppeul (…), "un policier nous a dit qu’il n’y a pas de problème et qu’il allait retourner à la maison". Mais c’est à travers les barreaux que son mari lu a dit : " ils sont en train de m’expulser en France. C’est  ainsi que nous avons couru vers l’aéroport", détaille-t-elle dans les colonnes du journal EnQuête.

Selon toujours l’épouse de Kémi, le fait que son mari soit renvoyé en France alors qu’il l’avait déjà quittée, est « une situation assez extraordinaire », car ils étaient venu s’installer au Sénégal pour y vivre. Concernant leurs enfants, elle dit qu’elle ne sait toujours pas quoi leur expliquer parce que «les choses se sont passé tellement vite ».

« Je me pose la question : que dire aux enfants ? Que faire. Comment s’organiser. Ils ont enlevé le membre principal de la famille. Nous sommes en Afrique. Nous avons des enfants scolarisés et, en tant que mère de famille, je ne sais pas quoi expliquer à mes enfants… Leur père n’a pas été envoyé en Afrique alors qu’il a une maison au Bénin. Cette situation était inimaginable pour moi, que sur la terre africaine, on puisse expulser un enfant de la terre africaine pour l’envoyer en Occident. Je la vis vraiment comme un rêve ou je n’arrive pas à me réveiller. Peut-être que quand je me réveillerai, je saurais quoi expliquer aux enfants ", explique Etuma Séba.

(F. Kagny )










Hebergeur d'image