Leral.net | S'informer en temps réel



Euro 2012 : voici votre accablant constat sur les Bleus !

le 28 Juin 2012 à 15:01 | Lu 922 fois

Que faut-il changer en équipe de France ? Voilà la question que nous vous avons posée suite à l'élimination des Bleus en quart de finale Voilà quelques-unes de vos réponses.


Euro 2012 : voici votre accablant constat sur les Bleus !
En rejoignant les quarts de finale de l’Euro, les Bleus ont atteint l’objectif initial fixé par la FFF. Mais ils n’ont franchement pas laissé un souvenir impérissable et ont même encore trouvé le luxe de se faire remarquer en dehors du terrain par des comportements inadéquats. Dès lors, vous avez été très nombreux à réagir et à livrer votre analyse sur les maux des Bleus et sur les solutions possibles. Voici un florilège de vos réponses.

Il ne faut rien attendre de plus

Faire comme en 98, laisser de côté les actuels " Cantona " à la maison et faire jouer ceux qui ont ENVIE de l’EdF. Laisser à la maison ceux qui ne connaissent pas la Marseillaise pour retrouver une vraie équipe nationale. Laisser à la maison ceux n’ont pas le temps de saluer leurs fans grâce auxquels ils ont des salaires énormes. Laisser à la maison ceux qui ne s’amusent pas en jouant au football, qui ont peur de se fatiguer comme Benzema quand il perd la balle et reste à trottiner pendant que les autres tentent de récupérer le ballon qu’il a perdu, etc ... Philippe Denis

Arrêter de vivre dans le passé.... Il n’y a plus de Zizou... Et cessez de donner à de simples bons joueurs un statut de star... Avec du temps vous aurez peut-être une grande équipe. À chaque fois qu’un joueur s’illustre un tout petit peut on le compare à Zizou. (…) Toute cette pression médiatique qu’il y a autour de cette équipe de France est le fruit d’une non-confiance. (…) Le coupable c’est l’excès de confiance des joueurs que les médias ont provoqué... L’équipe de France est juste une bonne équipe pas plus... Il faut du temps. Neo Gotcha

Je ne me reconnais plus dans les (la) générations qui ont suivies la grande équipe de France 98, je m’explique : La plupart de ces nouveaux joueurs se pensent les héritiers désignés, supérieurs et sans vergogne de leurs ainés. Ils ont donc eu la chance de profiter de l’éclairage médiatique mondial, fait sur notre ‘’football champagne’’ de l’époque. Ceci a permis à une grande partie d’entre eux de rejoindre des championnats prestigieux et ceci dès le plus jeune âge, avec le taux important d’échecs que l’on connaît. Qu’à cela ne tienne, ce n’est surement pas de la faute de ces ’’surdoués’’ mais plutôt celle des entraîneurs, coéquipiers, style de jeu, arbitres, blessures (morales ?) ou peut-être les journalistes…

Plus sérieusement nous avons mangé notre pain blanc et nous sommes aujourd’hui en disette de joueurs INTELLIGENTS de haut niveau, l’immense problème est que ’’nos chers petits’’ ne le savent pas et ne veulent surtout pas se l’entendre dire (c’est la faute de l’autre…). Par le passé des équipes moyennes comme la Grèce, le Danemark (repêché de dernière minute) ou le FC Porto ont créé des exploits retentissants, ceci grâce à l’envie, la détermination, l’humilité, la solidarité, la discipline, la fierté de son maillot… Comment peut-on voir le même joueur lever les 2 bras en signe d’impuissance, une vingtaine de fois dans un match (l’autre est mauvais…) et dire en fin de match « c’est comme ça, nous sommes éliminés. Maintenant je vais bien me reposer, pour revenir en forme et tout donner pour mon club ». C’est vrai que jouer pour son propre pays n’est qu’une récréation ; en dehors de l’argent que cela procure ! Jean-Louis ALLINI

Je pense qu’il faut arrêter de penser que ces joueurs que vous nommez et d’autres sont des "grands" joueurs... Mis à part Benzema qui a vraiment le niveau, les autres Nasri, Ben Arfa, Ménez, M’Vila n’ont jamais rien prouvé au niveau international (Nasri n’est pas titulaire à City, Ben Arfa à briller 1 mois en fin d’année dans le ventre mou de Premier League, Ménez est très inconstant en ligue 1 (c’est dire) et M’Vila est le taulier de Rennes (tout est dit)... je ne comprends donc pas pourquoi ils sont sélectionnés et surtout utilisés dans une grande compétition. D’autres sont aussi bons et n’ont pas le "melon" (Valbuena, Giroud, Griezmann) mais ils n’ont même pas joué une minute ou très peu ! Je pense qu’il faut garder Laurent Blanc à tout prix, et qu’il ne faut plus sélectionnés les petits caïds du foot français, qui ne mérite pas cet honneur, aussi bien par leur niveau footbalistique que par leurs attitudes... Car malheureusement ils ne changeront pas, c’est comme ça qu’ils ont été "élevés", et en France aucun sélectionneur n’osera leur dire en face leurs 4 vérités, au risque de revivre un événement comme celui de l’Afrique du Sud. Martin COPPANO

Il faut un état d’esprit irréprochable et un amour inconditionnel du maillot bleu :

L’état d’esprit et un leader. Depuis le choix du capitaine par Laurent Blanc j’ai eu une pensée négative au sujet du parcours de l’équipe de France. Hugo est un joueur indiscutable mais n’a rien d’un capitaine. Hier en voyant le match Italie-Angleterre, on a aperçu Buffon engueuler ou alors encourager ses joueurs avec sa grande gueule. Hugo ne sait pas le faire, c’est pas dans sa nature. Je pense que le choix de quelqu’un comme Mexès, Rami, ou même Ribéry (mon préféré pour ce rôle) aurait été plus judicieux. Ensuite y a l’état d’esprit de l’équipe et cela est lié au choix du capitaine. Je prends encore exemple sur Buffon. Mais c’est quelqu’un qui serait capable de tout pour son maillot, qui joue pour sa patrie. Ayant un capitaine avec un tel charisme on le ressent sur toute l’équipe. Cette équipe de France manque d’âme. On dirait un club de foot et non une sélection nationale. Il leur manque également de la maturité. Il n’y a pas d’homme. Il y a que des gamins. C’est triste mais c’est comme ça. Bruno SOUSA

Chaque joueur sélectionné signe une charte d’éthique et d’obligations comme fait dans beaucoup de club pro

Suspension de 2 ans (coupe du monde 2014 incluse) à Nasri, Ben Arfa et Ménez

Benzema sous surveillance

Entretien des 3 suspendus dans 2 ans pour juger de leur maturité et de leur motivation pour l’équipe de France.

Réduction du staff : les joueurs sont trop assistés (ils peuvent porter leur sac tous seul je pense)

Maintien des primes mais largement revues à la baisse. Pas de négociation entre joueurs et FFF.

À chaque sortie : pas d’écouteurs, signer des autographes, faire des sourires pour la photo (ça prend 2 min), costume de la fédé obligatoire

Obligation d’aller saluer les supporters à la fin des matchs et des entrainements ouverts au public

En compétition, pas d’interviews en dehors des conférences de presse

Un joueur blessé (même en cours de rétablissement) le jour de la convocation, ne pourra intégrer le groupe et sera remplacé

Rétablissement des chambres doubles. Fini les suites individuelles.

En cas de défaut de comportement, un joueur devra être exclu de la compétition

Mise en place d’un comité de surveillance composé d’anciens joueurs (avec palmarès international), journalistes, membres de la fédé et club pro qui discuteront, débattrons et voterons pour : évaluation du sélectionneur à la fin d’une compétition, sanction des joueurs, projet de jeu et de formation des jeunes pour les années à venir..... (les membres du comité sont bénévoles et n’ont aucune note de frais, on se comprend ?)

Et j’en ai encore plein comme ça.....Christophe Cleguer

Tout d’abord, je crois qu’en dehors des entraînements purement footballistiques, il faudrait donner des cours aux joueurs, leur enseigner la politesse, le respect des autres, la vie en collectivité, l’amour de son pays et les valeurs qui y sont rattachées. Il faudrait qu’ils sachent qu’à partir du moment où ils sont sélectionnés en équipe de France, qu’ils deviennent des hommes publics et qu’à ce titre, ils se doivent d’être irréprochables en termes d’image (surtout avec les salaires et primes qu’ils touchent en cette période de crise). Je pense que la FFF est pleinement responsable de cette situation. Son silence et sa non-prise de position ou décision est lamentable. Je rejoins Eric DI MECO dans un commentaire où il jugeait certains joueurs de l’équipe de FRANCE d’enfants trop gâtés, c’est exactement cela. Pour le reste, pas de solution miracle, c’est la réalité du terrain qui fera le reste. L’entraîneur n’est pas responsable de tout, même si lui aussi devrait s’exprimer clairement sur le sujet, plutôt que de tenter de défendre à moitié ses joueurs. LA GRANDE ÉQUIPE DE FRANCE, CE N EST PAS POUR BIENTÔT. Bertrand Baud

Il faut changer de sélectionneur

Aujourd’hui, Monsieur Blanc n’est plus l’homme de la situation. L’ensemble de ces décisions sur cet Euro est contestable, le niveau de jeu proposé l’est tout autant, et que dire aujourd’hui de l’état d’esprit affiché par une partie de son groupe ?

Que dire de Laurent Blanc dans tout ce fiasco qui, à défaut d’être moins humiliant, semble ressembler à celui de 2010 ? Laurent Blanc n’a pas su prendre les bonnes décisions. L’absence d’une équipe type. Une « équipe bis » contre la Suède alors que ce match était sans doute le plus capital des trois matchs de poule afin d’éviter l’ogre espagnol en 1/4 de finale. Le maintien de Adil Rami et Philippe Mexès dans la liste des 23 alors qu’ils présentaient tous les 2 une méforme et un surpoids évidents. Aucune sanction contre Monsieur Nasri lors de son célèbre « ferme ta gueule » après son but contre l’Angleterre. Est-ce que ce dernier n’aurait pas du être renvoyé chez lui pour la fin de la compétition avec une attitude si peu professionnelle ? À défaut d’un jeu flamboyant, on attendait au moins une motivation sans faille et surtout une équipe respectueuse du public et des médias également. Ce fameux public attendait une réconciliation avec cette équipe de France mais à la place, il a regardé cette fameuse génération 87 développer son arrogance et son immaturité dirigée par un Laurent Blanc amorphe et soucieux de ne brouiller personne, ni au sein de l’équipe ni à la fédération.

Résultat des courses, une fédération avec un discours de façade qui estime l’objectif initial rempli avec un quart de finale. Une prime de cent mille euros par joueur, et un staff satisfait de lui-même.

Monsieur Laurent Blanc, il faut savoir partir après un échec, on veut une équipe de France qui nous aime pour pouvoir l’aimer nous aussi. On veut des joueurs amoureux du maillot et de leur patrie et vous n’avez su insuffler la motivation, la rigueur et l’énergie à ce groupe pour qu’il soit le digne représentant de notre pays. Alors merci de laisser un autre tenter sa chance et bonne continuation. Arnaud Chiocca

Comme beaucoup de français, je pense qu’un grand "coup de balai" s’impose. Laurent Blanc n’est plus l’homme de la situation et semble manquer de caractère pour s’adresser aux joueurs qui se présentent en face de lui. Enfin, il est clair que le football est avant tout un sport où il faut courir et se donner à fond. Beaucoup de jeunes joueurs moins talentueux que ceux présentés actuellement seraient honorés de porter le maillot de l’équipe de France et de redonner le sourire à un public français au cœur brisé et en plein doute... Jean Létendard

Il faut changer le comportement des médias :

Je pense qu’il faudrait d’abord que les médias arrêtent de semer le trouble en nous balançant, souvent en déformant d’ailleurs tout ce qu’il se passe dans le vestiaire. Si les joueurs devaient passer à autre chose après 2010, il est clair que les médias n’ont pas évolué du tout. La mentalité des supporters français est vraiment je pense le premier des handicaps de l’équipe de France, si on est supporter qu’à la victoire, autant ne pas l’être ! Quand j’entends M. Larqué critiquer du haut de ses 2 sélections, ou pire le directeur de "l’équipe" qui décrète que Nasri, Ménez et compagnie sont des stars mal élevés alors qu’on ne sait même pas si il a joué au foot ; je ne sais pas si je dois rire ou me désespérer. En bref, je pense que le plus gros problème de la France c’est son pays et que tant qu’on ne sera pas derrière notre équipe il ne pourront pas aller bien loin. Tédy Stanislas

Je pense qu’il n’y a pas plus de deux ou trois choses à changer.

Il faut voir le bon coté des choses et arrêter de tous s’acharner sur certains joueurs en les qualifiant de caïds par exemple.

Leur comportement sont aussi la conséquence de ces journalistes et autres chroniqueurs qui se permettent les pires réflexions sans aucune décence car il est bien beau de savoir manier le verbe mais certaines paroles même "polies" peuvent faire beaucoup plus mal qu’une insulte. et à force de pression n’importe quel être humain a le droit de craquer, non ?

Ceci dit je pense que nous devons voir l’avenir avec plus de sérénité et être content du parcours de l’équipe de France.

En effet, les matchs de préparation ont été très corrects, tout comme les matchs contre l’Angleterre et l’Ukraine.

Seul le match contre la Suède a été certes catastrophique mais fallait-il pour autant tout balayer et faire un tel acharnement médiatique sur l’équipe ?

Enfin, je ne trouve pour ma part pas honteux de sortir en 1/4 contre l’Espagne qui est, à l’heure actuelle, ce qui se fait de mieux en Europe.

D’ailleurs les 1/4 n’étaient pas l’objectif à atteindre ?

Alors évidemment que les comportements de certains sont à condamner mais faut-il pour autant, comme certains l’ont suggéré, radier ces joueurs à vie de l’équipe de France ?

N’ont-ils pas le droit à une seconde chance ?

De même, qu’on peut donner une autre chance à Blanc qui doit lui aussi assumer ses responsabilités d’une part dans le choix des hommes et d’autre part dans les mises en place tactique et notamment contre l’Espagne où après nous avoir fait rêver avec ses idées de beau jeu nous a aligné une compo à la Deschamps !

Malgré tout, on peut être fier de cette équipe et de ce groupe France car il faut rappeler que l’équipe est nouvelle, jeune et quoi qu’on en dise a du potentiel.

Je pense qu’il est nécessaire dans un 1er temps de garder Blanc qui saura en homme intelligent qu’il est ne pas répéter les mêmes erreurs.

Dans un second temps, bâtir l’équipe autour des satisfactions de cet Euro, ces joueurs qui constitueront le noyau dur de l’équipe (Lloris, Debuchy, Kolscieny, Clichy, Diarra, Cabaye, Ribéry, Benzema) et ajouter à cela les absents et les sous-utilisés (Rémy, Diaby, Kaboul, Gourcuff, M’Biwa, Giroud, Valbuena, Martin et pourquoi pas les Mavuba, Cheyrou, Payet, etc...)

Et pour finir avec nos "rats des villes" (ils ne m’en voudront pas car comme moi je pense qu’ils écoutent Booba) qui sont tout de même talentueux, ne plus les rappeler afin qu’ils réfléchissent tout seul dans leur coin le temps d’une ou deux saisons Il s’excuseront peut être et apprendront à respecter ce maillot et les valeurs de l’équipe car comme tout le monde ils ont droit à une nouvelle chance au pays des droits de l’homme. Tarek Khouya

Aurélien Léger-Moëc