leral.net | S'informer en temps réel

Excaf Telecom : Des employés abusivement licenciés


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Septembre 2016 à 23:51 | | 0 commentaire(s)|

La situation au groupe Excaf Télécom est tout à fait préoccupante. Des travailleurs qui réclament leur dû sont abusivement licenciés. Et ce n'est que la face immergée de l'iceberg.

Beaucoup de travailleurs dans la presse vivent que de promesses dans l'espoir que ça change un jour. Je donne l'exemple des journalistes parce que c'est ce que je maîtrise le mieux. Pour beaucoup, c'est des années de dures labeurs sans salaire, ni primes de motivations. Pie encore, à la place d'une rétribution, c'est des menaces de licenciements en coulisse. Muselés et réduits en esclavage déguisé. C'est tout simplement dégradant et inhumain ce qui se passe dans certaines entreprise de presse.

On aurai compris si un semblant de faillite était visible sur les comptes des patrons de presse, mais non, ils ont de belles voitures, de belles maisons, empochent des dizaines de millions chaque mois et pendant ce temps, c'est la misère et la précarité chez les jeunes travailleurs pour qui, ils doivent leur fortunes. Le développement d'un pays passe nécessairement par ces hommes, ces hommes sont ceux qui sont dans les secteurs d'activités. Quel est la nation qui prétend à l'émergence sans le respect des droits primaires de ces travailleurs? Il n'y'a pas de secret, tant que les droits des travailleurs ne sont pas respectés dans ce pays, il ne fera pas plus que la marche d'un escargot en terme de développement. Dieu lui même ne tolère pas l'injustice.

"Seul le travail paie" à ton l'habitude de dire, mais au Sénégal, on a l'impression que "Seul le travail tue". Les braves travailleurs de Excaf télécom n'ont fait que demander leurs pains à la sueur de leurs fronts. Ils ne méritent pas cette injustice notoire. Nous ne devons pas rester silencieux devant l'intolérance et le forcing, c'est l'avenir des futurs générations même qui est en jeu. Si dans un troupeau, le berger ne fait pas l'effort pour nourrir ces bêtes et décidait de tuer chaque chèvre qui s'égare, il risque de finir avec des cordes. Les travailleurs de excaf télécom qui ont manifesté ont agi par instinct de survis. C'est regrettable de remarquer qu'au Sénégal, ceux qui sont riches s'accaparent de tout, quitte même à sucer les miettes des faibles. A quand la fin?

Boubacar Bolly






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image