leral.net | S'informer en temps réel

Excellence, Monsieur le Président, laissez Fatick choisir son Maire - Par Guèye Malick Wade


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Mai 2014 à 08:14 | | 0 commentaire(s)|

Excellence, Monsieur le Président, laissez Fatick choisir son Maire - Par Guèye Malick Wade
La liaison de l'entente à la démocratie interne dans toute formation politique caractérise sa force qui inspire le respect qu'on lui doit.

A travers la presse en ligne, des nouvelles d'amis et de parents restés au pays, j'ai appris que notre formation politique l'APR/Yaakaar a présenté parallèlement 3 listes pour les élections locales de Juin 2014 et que vous comptez en soutenir une.
Quelle erreur! Que ne pouvez-vous exprimer combien cette situation m'est pénible! Avec quelle ardeur devrais-je transmettre mon message pour être compris afin de voir tous les fatickois faire leur choix sans aucune pression! Auprès de qui devrais-je protester cette division dans le parti qui mène à la division dans la patrie, si ce n'est vous, Excellence, Monsieur le Président? Je suis agité et la tristesse m'accable, mon inaltérable témérité me dicte à vous adresser cette lettre car je sens d'avance les conséquences d'une défaite de l'APR à Fatick, et voudrais vous demander de faire autant que faire se peut pour l'éviter en affichant votre neutralité.

Daignez au moins Excellence, disposer de votre ouverture d'esprit afin de favoriser le dialogue avec tous les responsables qui ont décidé pour une raison ou pour une autre de présenter une liste. Le coup est déjà parti certes mais toute fois, on peut bien harmoniser les positions pour qu'un consensus soit trouvé d'ici le 29 Juin prochain, au moment du choix ultime, après avoir étudié les motivations qui ont conduit aux positions des uns et des autres car nous nous connaissons entre jeunes.

Pas besoin de vous dire que votre destin politique est lié irrémédiablement à Fatick, votre ville natale, votre base politico-affective. Il demeure ainsi le point de jauge pour toutes attaques politiques dans le futur venues d'adversaires prétentieux si l’APR venait à perdre les locales. Je vous demande aussi d'insister sur les véritables enjeux politiques qui sont ceux de la continuité et du prolongement de votre œuvre. Il nous faut une équipe municipale dynamique, compétente au service de la cité et des citoyens. Non une bande qui n’a aucune politique de développement sérieuse, aucune initiative d’une bonne gestion de la cité. Les fatickois sont tenaillés par la faim, la saleté, les maladies, le manque d’infrastructures fonctionnelles dans les quartiers, l’obscurité occasionnant l’insécurité envahit toute la ville. Du folklore et rien que du folklore orne l’activité.

Permettez-moi Excellence, de vous dire que nous ne pouvons pas d'un côté vouloir dialoguer pour se retrouver autour de l'essentiel et, de l'autre établir une hiérarchie des valeurs entre les différents protagonistes car à l'égard du droit de conquête politique qu'offrent ces élections, il n'a d'autres fondements que la loi du plus fort sous le rapport de la crédibilité. C'est de cela qu'il s'agit et non d'un choix dicté par des profiteurs qui ont induit en erreur chère votre épouse en lui faisant croire qu’un tel soutient le Président et qu’un autre non. Devant toute cette agitation, les militants engagés ne peuvent qu'être que sceptiques, consternés car, conscients des conséquences désastreuses en cas de défaite de l'APR à Fatick à cause d’un mauvais choix.

L'équipe sortante traîne des casseroles et veut s'arroger le droit de rempiler avec son bilan très mitigé, très insuffisant; comment pourrait-on laisser cette situation sans la dénoncer? Leur défaitisme annoncé par une impopularité grandissante au sein de la jeunesse devrait leur faire abdiquer et renoncer à leur candidature. Aussi, le Maire sortant, Matar BA que vous voulez soutenir n'est pas apprécié par les populations. Nous sommes en politique, pourquoi vouloir soutenir quelqu’un qui ne fait pas l’unanimité ? Vous vous êtes laissé emporter, ce me semble, d’un zèle sur l’apologie assez superflu de Mr. Ba que des opportunistes ont tenté de vous servir pour vous pousser à le soutenir vaille que vaille. Si le candidat du Président n’est pas celui de la population, la raison voudrait que la démocratie dicte sa loi. Nous sommes des républicains.

Des remords ornent les esprits de tous ceux qui croient en vous. Mais au fait de leurs appréciations, ils savent qu'on peut mieux faire. Nous avons besoin d'un Maire fédérateur, travailleur, sérieux, compétent et intelligent. Nous vous demandons de bien vouloir effectuer un sondage pour se faire une idée de la gravité d'un tel risque. Vous en avez les moyens, attelez-vous-y car il y va de votre intérêt. Nous connaissons bien Mr. Ba pour avoir partagé avec lui le lycée, les instances de jeunesse (les Navetanes), enseignants sans frontières et l’administration scolaire. Un volontaire de l’éducation qui roulait en Renault laguna en dit long sur les détails que nous nous gardons d’évoquer. Une association de France faisait passer de l’argent pour la restauration des enfants de l’école de Diop Ndoffène par l’entremise d’un couple : Mr. Et Mme. LE CLECH de Saly à Mbour. La Présidente de l’association très déçue a failli ester l’affaire en justice.
Nous, qui sommes de Fatick, militants des premières heures, clamons notre désaccord et tirons sur la sonnette d'alarme pendant qu'il est temps. Laissez les fatickois choisir leur propre Maire : qui qu’il puisse être. Ainsi, vous serez appelé à le soutenir pour qu’il réalise le projet fonder le Fatick du futur (FFF) avec l’ensemble des populations. C’est là rendre la monnaie de la pièce car vous devez beaucoup à fatick qui vous a toujours glorifié.


GUEYE Malick Wade, depuis Almeria, Espagne.







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image