leral.net | S'informer en temps réel

[Exclusif Audio] « Je m’en fous, personne ne peut rien contre moi ! »

PRIE DE VIDER LES LIEUX POUR UNE ARDOISE DE 8.200.000 F CFA A SES BAILLEURS, FARBA SENGHOR LEUR CRACHE A LA FIGURE

Décidément, le tout nouveau coordonateur des opérations de renouvellement du Pds ne craint rien ! Ni personne, et pour cause ! Alors qu’il doit 8.200.000 francs, représentant 4 mois d’arriérés de loyer et 40 mois de Tva, Farba Senghor a signifié à l’huissier et aux responsables de l’Agence immobilière Dekmann Immobilière, que « personne n’expulsera qui que ce soit ici ». A ses hôtes qui invoquent la police et le juge, l’élément hors du commun a martelé : « je m’en fous, personne ne peut rien contre moi ».


Rédigé par leral.net le Samedi 6 Février 2010 à 14:52 | | 9 commentaire(s)|

[Exclusif Audio] « Je m’en fous, personne ne peut rien contre moi ! »
S’ils s’en doutaient encore, ils ont maintenant la certitude, clé en main, que l’ex-ministre des Transports aériens est bien un élément hors du commun. En effet, les responsables de l’agence immobilière Dekmann Immobilière qui ont fait le déplacement jusqu’à l’immeuble R+1, sis sur la Vdn, qui abrite le Groupe Express Communication, se sont tout bonnement fait chasser comme des malpropres par Farba Senghor, appelé à la rescousse par Assane Bâ. Fait saisissant, les agents immobiliers étaient escortés d’un huissier, armé d’une signification d’expulsion à cause des 8.200.000 francs Cfa d’arriérés de location et de Tva. Farba Senghor, nourri au bon lait de l’alternance et cajolé par un pouvoir qui lui offre les conduites les plus permissives et flanqué de son garde du corps, leur a jeté à la figure que « personne n’expulsera qui que ce soit ici ». b[À ses visiteurs qui invoquent la police, Farba rétorque : « je m’en fous, aucun policier ne mettra les pieds ici » ]b Désabusés, les visiteurs indésirables lui ont tout de même rétorqué qu’ils détiennent un titre exécutoire qui provient d’un juge. Réplique assassine de l’élément hors du commun qui vocifère : « Je m’en fous du juge des référés, personne ne peut rien contre moi ». Lorsque les agents immobiliers ont parlé de leur dernier recours, à savoir une réquisition d’assistance qu’ils comptent se faire délivrer lundi, pour une intervention d’éléments de la Police, la colère du maître des lieux est encore montée d’un cran : « Je m’en fous, aucun policier ne mettra les pieds ici ». Face à une telle attitude, l’huissier et les agents immobiliers sont montés dans leur véhicule et sont partis... avant que l’irréparable ne se produise. Ils n’ont pas eu tort, car Farba Senghor et ses hommes sont capables du pire. Et les plus sceptiques n’ont qu’à faire un tour dans les locaux de « L’As » et de « 24 H Chrono », où sa bande d’agresseurs a laissé des marques indélébiles contre l’oubli, lors d’une expédition punitive en 2008. Genèse de l’affaire. L’agence immobilière Dekmann Immobilière, qui a la gestion de l’immeuble occupé par le groupe Express Communication, un R+1, sis sur la Vdn, en face du terrain de foot, après de vaines tentatives de solutions conciliées, se résigne à poursuivre la structure qui lui doit des arriérés de location. Le loyer est fixé à 750.000 francs par mois. Une assignation de payer est donc servie le 04 août 2009 aux occupants. Ayant pris connaissance de cet acte, le groupe verse un acompte d’un mois et s’emmure de nouveau dans le silence, en ne donnant aucun signe de vie à la comptabilité de l’Agence. Ce qui, au bout de quelques semaines, porte les arriérés de location à 4 mois, soit 3 millions Cfa et ceux de la Tva à 40 mois, soit à 5.200.000 F Cfa. Ainsi, le groupe Express Communication reste devoir à l’Agence immobilière 8.200.000 francs Cfa. b[L’Agence fait ce lundi une réquisition d’assistance pour le virer de force de l’immeuble ]b Par l’ordonnance n° 6598, l’affaire est vidée par le juge des référés le 28 décembre 2009, qui ordonne l’expulsion du groupe de presse. L’huissier signifie cet acte le 02 janvier. Aucune réaction d’Express Communication. L’agence joint alors au téléphone, le coordonnateur Assane Bâ, qui dit ne pouvoir rien faire, parce que se trouvant à Touba. Qu’à cela ne tienne, Jacob Bamba reçoit la signification d’ordonnance de référé commandant de vider les lieux. Hier, vendredi 05 février, dans l’après-midi, l’huissier, accompagné de quelques employés de l’agence, se rend à l’immeuble pour procéder à l’exécution. Sur place, on leur fait savoir qu’il n’y a aucun responsable. Joint au téléphone, Assane Bâ arrive aussitôt. Cordial, il reçoit les visiteurs au secrétariat. Cinq minutes après son arrivée, Farba Senghor débarque et met de l’huile sur le feu. Comme il sait, du reste, le faire... Nullement découragés, les agents immobiliers vont faire dès lundi, une réquisition d’assistance pour procéder à l’expulsion et recouvrer les montants dus. Hadja Diaw GAYE l'asquotidien



1.Posté par LAT le 06/02/2010 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est du délire ça!!!! Farba est vraiment barge!! Mais il ne paie rien pour attendre. Dieu nous jugera tous ici sur terre et Farba ne fait pas exception.

2.Posté par LE che le 06/02/2010 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est avec le pouvoir,mais il se morderra la main un jour

3.Posté par SIKO le 06/02/2010 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cher farba je peux jurer k tu vas payer tout cela et durement avant de mourrir je te met en rang des personnes ki ne cessent d'egarer dieu et son profete psl telque bethio tioune ,modou kara et toutes autres personnes ki sabotent l'islam comme eux inecha allah vous allez tous payer et dans 1 delai tres bref.
vous allez tous payer je vous le garanti car dieu n'est jamais avec des mecreants.

4.Posté par DIDI le 07/02/2010 05:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

CHASSE LE NATUREL IL REVIENT AU GALOP DIT L'ADAGE.UN JOUR IL PASSERA CHEZ LE COIFFEUR.

5.Posté par tony le 07/02/2010 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JE trouve qu'il n'y à plus de lois au senegal
chacun est protégé par le pouvoir en place
Il ya vraiment des intouchables.Le gouvernement controle tout
IL ne faut pas toucher,à ses adherants,donc elle est ou la loi
dans ce pays soit disant democratique,franchement j'ai des doutes
j'aurai que le pays se leve ,contre cette forme de dictature,.Cmt peux -t-on dire que je m'en fous de la police!!!le senegal me degoute,meme ayant des parents au pays,c'est des trucs qui nous degoutent.Au tps des socialistes il n'yavait pas ses genres(dérapages ou se mesurer ctre les forces de l'ordre

6.Posté par badag51 le 07/02/2010 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Djibo a plusieurs fois déclaré en publique qu’il sera le quatrième président de la république du Sénégal. Il est libre de le faire, personne ne peut l’empêcher de le dire. Cependant, ce qui semble curieux, c’est le silence de Wade. Un autre allié aurait fait pareille déclaration qu’il serait démis de ses fonctions dans les minutes qui suivraient.
C’est pourquoi cela mérite réflexion car avec Wade il faut s’attendre à tout. Il est bien capable de prendre Djibo comme dauphin pour emmerder tout le monde surtout Tanor, Niass et Mara.
Djibo aussi est capable de lui donner des gages pour parvenir à ses fins et atteindre se objectif. Wade doit, cependant, faire attention car Djibo n’a pas hésité, par le passé, à l’envoyer en prison tout comme il ne s’est pas gêné pour le trahir lors du second tour de la présidentielle de 2000.
Si Wade se laisse aveugler par la haine injustifiée qu’il nourrit à l’endroit de certains adversaires politiques et qu’il tombe sous les propos mielleux d’un Djibo qui ne croit en rien, Il se mordra les doigts. Djibo n’est pas fiable et si ce que nous soupçonnons est avéré Wade doit être le seul sénégalais à ignorer qu’on ne pas faire confiance à ce champion de la tortuosité.
C’est que Wade est pris entre deux feux, Il a un fils ambitieux, prétentieux et mêlé à nombreux scandales financiers, un fils que les sénégalais prennent en horreur et qui le met de plus en plus en mal avec le peuple qui l’aimait bien, un fils prédateur, irresponsable qui place ses gens dans des stations dont ils dilapident les ressources sans se gêner, un fils, ô comble de l’hérésie, qui lui réclame le pouvoir parce qu’il se croit au moyen âge.
D’autre part Wade a un fils spirituel qui lui a tout donné, un fils qui gardait le temple, qui veillait sur tous ses intérêts et ceux du peuple sénégalais, un fils qui lui toujours été fidèle, qui ne l’a jamais trahi et que lui a trahi pour les caprices d’une dame et d’un fils présomptueux qui n’ont aucune considération pour son pays et pour lui.
Quand cet autre fils était encore à ses côtés, tous les clignotants de notre économie étaient au vert et tous les actes posés alors étaient réfléchis, bien pensés et le Sénégal s’acheminait lentement et sûrement vers le progrès. Ce fabuleux élan a été brisé par les comploteurs sans relief qui ne cessent d’abuser Wade et de gauchir tout ce qu’il entreprend.
Le pauvre homme en réduit à constater les dégâts sans oser broncher alors qu’il avait l’habitude de prendre ses responsabilité en tout lieu et à tout moment . Toutes ses tentatives de trouver refuge derrière l’autre fils qui ne lui a valu que satisfaction, fierté et bonne renommée sont sabotées par de faux défenseurs uniquement soucieux de dilapider les maigres ressources de ce pays quitte à faire passé Wade pour un démon. Par leur fourberie, leur minceur, leur banditisme et leur manque de discernement, il le pousse à toujours parler sans savoir quoi dire. Résultats des courses : il multiplie les bourdes et s’achemine lentement vers la déchéance.
Le vieil homme que tout prédestinait à être l’un des meilleurs chefs d’état de notre continent est en passe de devenir un piètre démocrate, un danger pour son pays et pour son continent. Alors vivement le retour effectif de Mara pour que 26 ans de sacrifices ne se perdent jamais dans les sables de l’apathie.
Badag51

7.Posté par ndiaye papa medoune le 08/02/2010 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je rends grace adieu mais que farba et ses protecteurs sache que seul le pouvoir divin est eternel etinamobible donc toutes ces cochonneries vont prendre fin un jour ou l autre a ceux qui vont prendre les renes de ce pays demain il faut que ces imbciles et leures acolites payent chers leues insolences car avant l alternonce ces gents vivaientdans lagalere totale

8.Posté par boy bambara le 08/02/2010 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui vivra verra!

9.Posté par karbo le 08/02/2010 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous savez les gens comme farba senghor massaly on leur donne trop d'importance alors en fait ils ne st rien svp travaillons a faire avancer le sénégal et laissons la politique nguir yalla parce que si mame DABAKH etait en vie tous ces dérapages la on les aurait pas vécus malheureusement y'a plus un KILIFA au sénégal.....

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image