leral.net | S'informer en temps réel

Exclusif Leral.net : CREI : Vieux Aïdara et Cie, où sont passés ces présumés complices de Karim Wade


Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Septembre 2016 à 20:29 | | 6 commentaire(s)|


En plus de Karim Wade et d’Ibrahim ABOUKHALIL dit Bibo BOURGI, d’autres personnes avaient été renvoyées devant la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Il s’agit de Karim ABOUKHALIL, Mamadou POUYE, Pierre Goudjo AGBOGBA, Mbaye NDIAYE, Alioune Samba DIASSE, Mamadou AIDARA dit Vieux, Evelyne RIOUT DELATRE et Mballo THIAM qui, en connaissance de cause, auraient aidé ou assisté Karim Meïssa WADE dans la préparation ou la commission des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés.
 
Selon la loi sénégalaise «le complice est la personne qui, sciemment, par aide, assistance ou fourniture de moyens, a facilité la préparation ou la consommation de l’infraction ou celui qui, par don, promesse, menace, ordre, abus d’autorité ou de pouvoir l’aura provoquée à une infraction ou aura donné des instructions pour la commettre».
C’est pourquoi dans l’arrêt aux fins de non-lieu partiel et de renvoi devant la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite, il était juridiquement normal de les renvoyer devant la CREI, statuant en matière correctionnelle, pour être jugés de ce chef. «La jurisprudence est bien établie qu’un inculpé peut être renvoyé devant la juridiction de jugement, sans avoir été préalablement entendu, dès lors qu’il a été régulièrement appelé par un mandat de justice décerné et notifié conformément aux prescriptions du Code de procédure pénale. Qu’ainsi Mamadou AÏDARA dit Vieux, Karim ABOUKHALIL, Evelyne RIOUT DELATRE et Mballo THIAM, contre lesquels des mandats d’arrêt ont été décernés, peuvent être renvoyés devant la juridiction de jugement».
 
Ce là dit, l’information des charges était ainsi libellée contre Karim Meïssa WADE et Cie dans ce document confidentiel fait à Dakar le 16 avril 2014 :
 
Ibrahim ABOUKHALIL dit Bibo Bourgi : d’avoir à Dakar, de 2000 à 2012, en tout cas avant prescription de l’action publique, avec connaissance, aidé ou assisté le nommé Karim Meïssa Wade, dans la préparation, la facilitation ou la consommation des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés ;
 
Mamadou POUYE : d’avoir à Dakar, de 2000 à 2012, en tout cas avant prescription de l’action publique, avec connaissance, aidé ou assisté le nommé Karim Meïssa Wade, dans la préparation, la facilitation ou la consommation des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés ;
 
Karim ABOUKHALIL : d’avoir à Dakar, de 2000 à 2012, en tout cas avant prescription de l’action publique, avec connaissance, aidé ou assisté le nommé Karim Meïssa Wade, dans la préparation, la facilitation ou la consommation des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés ;
 
Pierre Goudjo AGBOGBA : d’avoir à Dakar, de 2000 à 2012, en tout cas avant prescription de l’action publique, avec connaissance, aidé ou assisté le nommé Karim Meïssa Wade, dans la préparation, la facilitation ou la consommation des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés ;
 
Alioune Samba DIASSE : d’avoir à Dakar, de 2000 à 2012, en tout cas avant prescription de l’action publique, avec connaissance, aidé ou assisté le nommé Karim Meïssa Wade, dans la préparation, la facilitation ou la consommation des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés ;
 
Mbaye NDIAYE : d’avoir à Dakar, de 2000 à 2012, en tout cas avant prescription de l’action publique, avec connaissance, aidé ou assisté le nommé Karim Meïssa Wade, dans la préparation, la facilitation ou la consommation des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés ;
 
Mamadou AÏDARA dit Vieux : d’avoir à Dakar, de 2000 à 2012, en tout cas avant prescription de l’action publique, avec connaissance, aidé ou assisté le nommé Karim Meïssa Wade, dans la préparation, la facilitation ou la consommation des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés ;
 
Evelyne RIOUT DELATRE : d’avoir à Dakar, de 2000 à 2012, en tout cas avant prescription de l’action publique, avec connaissance, aidé ou assisté le nommé Karim Meïssa Wade, dans la préparation, la facilitation ou la consommation des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés ;
 
Mballo THIAM : d’avoir à Dakar, de 2000 à 2012, en tout cas avant prescription de l’action publique, avec connaissance, aidé ou assisté le nommé Karim Meïssa Wade, dans la préparation, la facilitation ou la consommation des faits d’enrichissement illicite qui lui sont reprochés.
 
Toutefois, il a été décidé de «n’y avoir lieu à suivre davantage contre Cheikh Lamine Oumar DIALLO et Boubacar KONATE des chefs de complicité d’enrichissement illicite».
Finalement, il a été ordonné «le renvoi de Karim Meïssa WADE, Ibrahim ABOUKHALIL dit Bibo BOURGI, Karim ABOUKHALIL, Mamadou POUYE, Pierre Goudjo AGBOGBA, Mbaye NDIAYE, Alioune Samba DIASSE, Mamadou AIDARA dit Vieux, Evelyne RIOUT DELATRE et Mballo THIAM devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite, pour y être jugés conformément à la loi».
 
Massène DIOP Leral.net






Hebergeur d'image