leral.net | S'informer en temps réel

Exécution d’Amedy Coulibaly : Qui pour croire que la vidéo a été truquée ?


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Janvier 2015 à 08:29 | | 4 commentaire(s)|

Exécution d’Amedy Coulibaly : Qui pour croire que la vidéo a été truquée ?
Après la prise d’otages, le vendredi 9 janvier 2015, dans une épicerie à Vincennes, les médias avaient rapporté que « Le terroriste, preneur d’otages, est mort les armes à la main, en fonçant sur les forces de l'ordre. » Une vidéo avait été diffusée par France 2 et par France 3, montrant les derniers instants de ce terroriste. Je vous prie de la regarder avant de continuer votre lecture. Elle est censurée presque partout, mais on la trouve encore sur le Net (Mais dépèchez-vous pour aller la regarder car elle n’y restera pas longtemps) :
http://www.sunuker.com/2015/01/23/video-la-video-amateur-non-censuree-du-face-a-face-entre-le-raid-et-amedy-coulibaly-lors-de-lassaut-porte-de-vincennes/

Sous le choc et l’émotion, il nous avait fallu du temps pour réaliser qu’il y avait quelque chose d’étrange sur cette vidéo : le terroriste avait les mains liées quand les policiers l’abattaient de plusieurs dizaines de coups de feu. D’aucuns ont prétendu que c’est un effet optique qui donne l’impression que les mains du terroriste sont liées.

D’autres ont argué que c’étaient des branches d’arbre qui ressemblaient à des menottes. Mais sur ces images, il est évident que les mains de cet homme sont bel et bien liées. On a alors essayé, en vain, de faire disparaître ces images. Censure implacable sur le Net. Trop tard. Des milliers d’internautes les ont déjà archivées. Maintenant, on fait circuler des rumeurs comme quoi cette vidéo a été truquée par des informaticiens. Naturellement, on pense à des informaticiens djihadistes ou islamistes, les mots en vogue. Seulement, on nous a déjà dit que ces djihadistes ou islamistes ont revendiqué les horreurs.

Pourquoi donc vont-ils truquer une vidéo pour montrer que tout ceci n’est qu’un ignoble complot dans lequel ils n’ont rien à voir ? Si cette vidéo avait été diffusée par une télé ou un site djihadiste ou islmasitiste, on pourrait être tenté de croire au truquage. Hélas, elle a été diffusée en France, par de grandes chaînes de télé françaises, quelques heures après les faits.

Revenons à ces faits. Dans un papier précédent, nous rapportions ceci : Il y avait des dizaines, voire des centaines de journalistes. Ils ont été évacués le plus loin possible. « Méthodiquement, tandis que les sirènes retentissent sur le boulevard, de petits groupes de policiers entrent dans les immeubles qui font face au site de la prise d'otages. Appartement par appartement, ils font redescendre les cameramen et les autres journalistes… » Ceci montre qu’on ne voulait pas que la scène soit filmée. Ces journalistes ne devaient pas être témoins.

Pourquoi ? Y avait-il quelque chose à cacher ? Mais « certains se sont étonnés de la présence d’un cameraman de France 2 posté très près des forces de l’ordre autour de l’hyper casher. » Tenez. On évacue tous les caméramans, sauf celui de France 2 qui a donc eu l’exclusivité et a tout filmé de près. Mais jusqu’à présent, nous n’avons pas vu la vidéo « non truquée » que ce caméraman a filmée.

Apparemment, les policiers avaient oublié de confisquer les téléphones portables et autres appareils électroniques des habitants du quartier. Grosse erreur. De nos jours, on n’a plus besoin d’avoir une caméra de journaliste pour filmer tout ce qu’on veut.

Une vidéo amateur filmée par un témoin, dans un immeuble en face du lieu de la prise d’otages, probablement avec un téléphone mobile, laisse voir clairement que le terroriste n’a pas tiré une seule balle, n’avait pas d’arme en main, n’avait foncé sur personne, mais cherchait juste à sortir et… il avait les mains liées. Menottées ou ligotées, peu importe. Il avait un fusil en bandoulière, sans doute une Kalachnikov et les mains liées devant lui. Ça, c’est une évidence pour quiconque regarde attentivement cette vidéo. Il se dirige vers la sortie, la tête baissée, comme quelqu’un qui se sauve lors d’un incendie. C’est alors que les policiers lui tirent dessus, à bout portant.

On voit que quand il est projeté dans l’air par des dizaines de coups de feu pour tomber lourdement sur son dos, et même quand il est allongé par terre, mort sans doute, ses mains restent jointes. Avez-vous jamais vu une personne tomber ainsi suite à des coups de feu ? Même quelqu’un qui glisse, sépare instinctivement ses mains pour amortir sa chute. Aussi, on voit clairement sur la vidéo que son fusil n’est pas dans ses mains, mais accroché à lui. Il saute, le fusil saute avec lui, il tombe, le fusil tombe avec lui, pendant toujours au niveau de sa cuisse, sur le côté, presque derrière son dos. Malgré les 60 coups de feu qu’il a reçus, le fusil reste accroché à lui. Nul ne peut regarder cette vidéo et nier cela.

Maintenant, n’ayant pas réussi à supprimer cette vidéo, on veut nous faire croire qu’elle est truquée. Signalons que ni le président de la République, ni le ministre de l’Intérieur, ni le procureur de la République, ni les enquêteurs, ni les chaînes de télé françaises n’ont soutenu cette thèse de vidéo truquée, du moins pas officiellement. Et pourquoi France 2, qui avait l’exclusivité, aurait diffusé une vidéo truquée à la place des images « vraies » filmées par son cameraman ?


Sur le site de Francetv info, publié le 09/01/2015 | 20:54, on trouve ceci : « Exclusif France 2 : les images du face-à-face entre le Raid et Amedy Coulibaly lors de l'assaut, porte de Vincennes. Des images, tournées par des riverains, montrent comment les opérations du Raid se sont déroulées. » :
i[ http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/attaque-au-siege-de-charlie-hebdo/exclusif-france-2-les-images-du-face-a-face-entre-le-raid-et-amedy-coulibaly-lors-de-l-assaut-porte-de-vincennes_793119.html#xtor=RSS-3-[faitsdivers]
]i
Répétons que « France 2 », dont un cameraman était aux premières loges, alors que tous les autres journalistes étaient repoussés au loin, au lieu de montrer ce que ce cameraman avait filmé, a préféré diffuser les images amateur, donc la vidéo « truquée », mais avec un surprenant commentaire :

« C’est un habitant qui filme. L’assaut est donné sur le supermarché. Le rideau automatique se lève doucement. On aperçoit un corps à terre. Les hommes du RAID tentent de pénétrer dans le magasin. » Comment ça, « tentent » ? On tente quand il y a un obstacle, une chance de ne pas y arriver. Sur la vidéo, avant même que le rideau ne finisse de se lever, un policier entre dans le magasin comme dans un moulin, et se dirige vers la droite. Pourquoi un seul policier est entré, s’il y a un forcené lourdement armé qui l’attend ? « Le preneur d’otages ouvre le feu », continue France 2. Sur les images, personne ne tire de l’intérieur. Ce sont les policiers qui ouvrent le feu, comme des forcenés, avant même que le rideau ne finisse de se lever, des rafales de balles. On remarque aussi qu’il y a des tirs sur des vitres à la porte, juste devant eux, sur le côté droit. Mais ces vitres ne volent pas en éclats.

Soit c’était des vitres blindées ou alors les balles étaient en blanc, juste pour faire impression, faire croire qu’il y avait des combats acharnés, tandis que les vraies balles étaient reversées pour le « terroriste » qui allait se pointer. « France 2 » poursuit : « Les forces de l’ordre ripostent abondamment. » Eh bien ! Personne ne leur tire dessus et ils ripostent. « France 2 » : « Après quelques secondes, on aperçoit clairement le terroriste se jeter sur eux, arme à la main. Il est abattu. » « France 2 » a supprimé les fractions de seconde où l’on voit l’homme tomber, mais « France 3 » les a diffusées. Cet homme n’avait pas l’arme à la main. Il avait les mains liées.

Le lendemain, commençant par des secondes filmées par son cameraman, et prenant toujours soin de ne pas montrer les fractions de secondes où l’on voit que le « terroriste » a les mains liées, « France 2 » ressort la vidéo « truquée », avec un autre commentaire tout aussi surprenant que le premier :
http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/tueries/video-les-derniers-instants-d-amedy-coulibaly_793837.html

« Les policiers du Raid arrivent de tous côtés. Il est un peu plus de 17 heures. Ordre vient d’être donné de passer à l’assaut. Dans l’immeuble d’en face, un vidéaste amateur filme la scène. Le rideau qui se lève, lentement. A l’intérieur, le corps sans vie d’un otage tué trois heures plus tôt par Amedy Coulibaly. Les premiers policiers pénètrent dans le magasin. (Signalons qu’un seul est entré). Ils essuient les coups de feu et ripostent. (Personne ne leur tire dessus.) Mais rien ne semble pouvoir arrêter Amedy Coulibaly. Il se rapproche, fonce, tête baissée, vers la sortie, un fusil à la main. Il n’ira pas plus loin. »

Ce qui saute aux yeux dans tout ca, c’est la volonté manifeste de France 2 de falsifier les faits. Deux fois de suite, en deux jours, cette chaine de télé, nous livre des commentaires qui n’ont rien à voir avec les images qu’elle nous montre, comme si elle nous prenait pour des aveugles ou des demeurés. Quand on sait qu’on avait évacué tous les journalistes pour donner l’exclusivité à cette chaîne, on peut s’imaginer qu’on aurait eu droit à une vidéo truquée pour de vrai, si un vidéaste amateur n’avait pas filmé ce qui se passait sous ses yeux.

A-t-on besoin de conclure que cette vidéo amateur n’est pas truquée ? Truquée par qui ? Par France 2 ? France 3 ? Celui qui a filmé et qu’on n’a pas mis en prison ? Allez ! Soyons sérieux ! Laissons ces sornettes à la poubelle de la mauvaise foi et rendons-nous à l’évidence. Amedy Coulibaly a été exécuté, les mains liées.

Bathie NGOYE






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image