leral.net | S'informer en temps réel

Expliquez nous …Kader Mangane, sur sa polyvalence : «Au milieu ou dans l’axe, je suis à l’aise partout

La polyvalence est à la mode dans la Tanière. Des joueurs comme Bayal Sall (Saint-Etienne), Guirane Ndaw (Nantes) Abdoulaye Diagne Faye (Stoke City) naviguent souvent entre le milieu et la défense. Kader Mangane, avec Rennes, vient allonger cette liste. Avec le milieu récupérateur des Lions, crédité d’un début gagnant en Coupe de l’Uefa, nous avons abordé le match décisif contre la Gambie du 11 octobre prochain, avant de revenir sur les enseignements de la défaite de Blida. Comment avez-vous vécu votre match de l’Uefa contre le club hollandais de Twente (2-1) ?


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Septembre 2008 à 07:46 | | 0 commentaire(s)|

Expliquez nous …Kader Mangane, sur sa polyvalence : «Au milieu ou dans l’axe, je suis à l’aise partout
C’était un match difficile. On avait, en face, une bonne équipe qui joue bien au ballon. En première mi-temps, on les a laissés un peu jouer. Ce qui nous a mis un peu en difficulté. On a pu corriger tout cela en seconde période.

Vous vous êtes compliqué la tâche en encaissant un but d’entrée ?

Voilà ! C’est ça justement. Mais, je pense que le but nous a réveillé un tout petit peu. On s’est dit qu’il va falloir marquer pour espérer la qualification.

Finalement, vous gagnez par deux buts à un. Est-ce rassurant pour le match retour ?

On peut dire que c’est rassurant. Maintenant, il y a deux mi-temps à disputer sur ce genre de match. On en a disputé et gagné la première, il reste à aller jouer la deuxième et la gagné aussi. Mais surtout, il ne faudrait pas perdre. On a les moyens d’y parvenir même à l’extérieur. C’est à nous d’être fort dans la tête pour créer la surprise là-bas.

Quel est l’objectif que vous vous êtes fixé en Uefa ?

C’est d’aller jusqu’au bout. De se qualifier pour les matches de poules. Et pourquoi pas, faire une belle aventure en Coupe Uefa. C’est vrai que notre objectif, c’est de passer ce tour. Après, on verra ce que cela va donner.

Ce qui ne sera pas facile, surtout que cela ne va pas trop bien en ce moment en championnat, pour Rennes ?

C’est vrai qu’il y a aussi le championnat et que les choses ne bougent pas en ce moment. Pour le club, les joueurs, l’objectif, c’est le haut du tableau. Malheureusement, on n’avance pas avec les points. Le jeu est là. Mais les points ne suivent pas.

Cela est dû à quoi, selon vous ?

Je ne sais pas. C’est juste qu’on n’arrive pas à prendre des points. On a laissé des points contre Le Havre (1-1) et contre Grenoble (perdu 0-1). C’est regrettable. Ce sont des points perdus qu’il va falloir rattraper le plus rapidement possible.

Parlons de la sélection nationale. Les souvenirs de Blida, avec la défaite (2-3) face à l’Algérie, vous reviennent-ils toujours ?

Ecoutez, je pense que Blida, il faut mettre cela de côté. C’est un match qu’on a joué et qu’on a perdu. C’est tout. Cela ne sert à rien de revenir sur ce match-là, alors qu’il y a d’autres échéances à venir. Ce n’est pas la peine de s’attarder sur des détails. On ne peut pas revenir en arrière. On a un match très important contre la Gambie, dans quelques jours, mieux vaut se focaliser sur ce match-là. C’est le plus important.

Est-ce à dire que les erreurs commises par le passé ont déjà été gommées ?

Ecoutez, c’est de cette façon qu’on va s’en sortir. Ne plus commettre les mêmes erreurs qu’à Blida. Sinon… Et on fera tout notre possible pour que ce genre de chose ne se reproduise pas. Perdre un match à l’extérieur, alors que tu as pu marquer deux buts, ce n’est pas normal. On sait ce qu’on doit faire contre la Gambie. On tachera de s’y prendre avec tout le professionnalisme qu’imposait ce match.

Quelles sont ces erreurs qu’il ne faudra plus commettre ?

Il ne faudra surtout pas laisser l’adversaire jouer. Quand on marque, il faudra tout faire pour conserver le score. On a vu ce qui s’est passé au Liberia (2-2). En Algérie, c’est pareil. On mène au score, mais sans parvenir à conserver cette avance. Ce sont des erreurs à ne pas commettre.

Le Sénégal gagne souvent ses matches à domicile. Mais avec la défaite de Blida, la pression sera à nouveau sur vos épaules contre la Gambie ?

Le football d’aujourd’hui, c’est assurer les trois points à domicile. A défaut, de ne pas perdre. Maintenant, on n’a pas le choix. On joue a domicile et on a besoin des trois points. Il va falloir reproduire les mêmes résultats à domicile. On doit rester intraitable à domicile. Contre la Gambie, on essayera de réaliser les mêmes matches qu’on a l’habitude de faire, à domicile. Peu importe la manière.

Parlons de votre polyvalence. A Rennes, vous évoluez dans l’axe de la défense, et comme milieu défensif en Equipe nationale. Cela ne vous pose-t-il pas un problème de repères ?

Aucunement. Un joueur polyvalent est fait pour s’adapter partout. Peu importe le dispositif ou le secteur où on te place. Il faut s’adapter. Devant, derrière, au milieu ou en défense, peu importe, je suis à l’aise partout. L’essentiel, c’est de jouer et d’être bon. Maintenant, c’est vrai que quand tu joues derrière, ce n’est pas la même chose que lorsque tu es au milieu. Cela peut poser un petit problème de repère. Personnellement, j’ai la notion du milieu. J’aime aller de l’avant. Il m’arrive donc de quitter la défense pour jouer devant. Je suis comme attiré quand je joue derrière. Maintenant, il s’agit juste de régler les automatismes. Là, je trouve que cela va beaucoup mieux par rapport à mes deux premiers matches avec Rennes.

Si vous aviez un choix à faire, ce sera au milieu ou en défense ?

Je prends du plaisir à jouer partout. Quand je joue au milieu, je pends du plaisir à participer au jeu, à récupérer des ballons, aller de l’avant. Quand je joue derrière, c’est pareil. Je participe aussi au jeu. J’ai ce plaisir de défendre et de ne pas prendre de but.






Hebergeur d'image