leral.net | S'informer en temps réel

Exploitation du basalte de Ngoundiane: Quand les 15 carrières se sucrent sans bourse délier

Les 15 carrières d’exploitation du basalte de Ngoundiane se sucrent tranquillement sans payer, à une exception près, la patente à la Communauté rurale. C’est le Président du Conseil rural qui l’a révélé lui-même, ce week-end, lors de la cérémonie de remise de lots de médicaments aux trois structures sanitaires de la contrée. Selon Mbaye Dione, le Conseil va désormais exiger régulièrement son dû.
La Communauté rurale de Ngoundiane est une véritable niche avec la présence de tous les grands groupes de Bâtiments et travaux publics, qui exploitent les carrières de basalte. Au total, 15 carrières y sont exploitées ; mais selon Mbaye Dione, président du Conseil rural, la Communauté rurale tarde à bénéficier réellement des retombées financières de ce bouillonnement économique.


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Août 2010 à 18:54 | | 2 commentaire(s)|

Selon le président du Mouvement des jeunesses progressistes, une seule entreprise paie la patente estimée entre 10 et 20 millions F Cfa ; et tout le monde sait que, si cette affaire des carrières est définitivement réglée, la Collectivité locale pourra avoir toutes les ressources financières lui permettant de prendre en charge tous les défis liés à la problématique du développement local.
Et le plus curieux, poursuit-il, est que certains exploitants payaient ladite taxe, mais l’argent se retrouvait dans les caisses d’autres Collectivités qui n’ont rien à voir avec les carrières de Ngoundiane. Mbaye Dione d’indiquer que l’équipe actuelle de la Communauté rurale s’est retroussé les manches, dès sa prise de fonction pour pousser tous les exploitants à payer régulièrement la patente à la Collectivité locale et cesser de se sucrer sur son dos sans bourse délier. Les résultats, à l’en croire, commencent à se faire sentir car si la situation trouvée était d’un total encaissé de 15 millions de F Cfa, il y a eu une nette amélioration l’année dernière avec un encaissement de 50 millions. Cette année, dit-il, le niveau des encaissements a déjà atteint les 75 millions F Cfa et l’objectif à terme est de 150 millions par an.
Cette situation a été dressée lors d’une cérémonie de remise de médicaments aux trois structures sanitaires de la Communauté rurale. Selon Mbaye Dione, le lot de médicaments provient du fonds de dotation qui a été investi entièrement dans l’achat de médicaments, sur la base d’une concertation avec les acteurs, pour prendre en charge les pathologies liées à la période hivernale. Pour lui, la santé et l’éducation demeurent les priorités du Conseil rural, qui entend se battre contre la vétusté et l’étroitesse des salles de classes. En matière de santé, il a inscrit une ligne d’investissement de 30 millions de F Cfa, pour augmenter les capacités d’accueil des trois structures sanitaires.
Mbaye SAMB
LASQUOTIDIEN.INFO



1.Posté par sathiés le 23/08/2010 23:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

félicitations mbaye et du courage tu es venus pour développer cette collectivité locale et non pour se développer.

2.Posté par diarnou le 24/08/2010 12:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au moins c'est stratégique comme action ça doit inspirer d'autres p.c.r qui n'ont que solution la vente de terrais pour senrichir

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image