leral.net | S'informer en temps réel

Exploitation sans autorisation d'une société de gardiennage: Vieux Sandiery Diop condamné à 1 mois avec sursis et à payer 100 000 F cfa

L’ancien garde rapprochée d’Idrissa Seck, reconvertie en patron d’agence de sécurité, a comparu libre aujourd’hui à la barre du tribunal des flagrantes délits de Dakar. Après délibéré, les juges l’ont condamné à une peine d’un mois assorti de sursis et une amende de 100.000 Francs Cfa. Son avocat Me Baba Diop a accusé l’Etat du Sénégal de non assistance à son client.


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Août 2016 à 23:17 | | 2 commentaire(s)|

C’est un Vieux Sandjiri Diop très calme qui a comparu devant la barre du tribunal. De grande taille, habillé en tenue traditionnelle de couleur noire, avec une paire de « lunettes d’intello » et une tête bien rasée, l’ancien chef de la sécurité d’Idrissa n’a pas voulu se compliquer la tâche. Interpellé sur les faits qui lui sont reprochés, à savoir l’ouverture et l’exploitation d’une entreprise de surveillance et de gardiennage sans autorisation préalable, et usurpation de fonction, l’ancien élément de la brigade d’Intervention Polyvalente a déclaré ne pas savoir qu’il lui fallait une autorisation.

« Je ne savais pas qu’il fallait une autorisation au préalable pour mettre en place une entreprise dans le secteur de la sécurité et du gardiennage. Quand je mettais en place cette affaire, je me suis approché de l’Apix, qui m’ont fait tous les documents, mais il ne m’a jamais été notifié qu’il me fallait une autorisation pour cela», a déclaré le spécialiste des questions de sécurité et gérant de « Groupe Élite Internationale ».

Prenant ses réquisitions dans cette affaire, le procureur de la république a déclaré que le prévenu ne pouvait ignorer la réglementation dans le secteur, puisque non seulement il est un homme du sérail, mais aussi, quand le décret pour régulariser le secteur a été pris en 2003, il était aux affaires en tant que collaborateur d’Idrissa Seck. Pour cela, il a demandé au tribunal de le condamner à 6 mois avec sursis.

A son tour, l’avocat de la défense, a insisté sur la bonne fois de son client. Il indique si ce n’était pas le cas, il n’allait pas se rapprocher de l’Apix pour établir son dossier. Concernant les allégations du procureur qui a souligné les relations entre son client et l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, il note que son client n’est pas un homme de bureau, donc pas obligé de connaitre la nature et le contenu des décrets que signait Idrissa Seck. Pour la robe noire, l’Etat du Sénégal à une grande part de responsabilité dans cette histoire. Il en veut pour preuve, le fait que non seulement l’Apix n’a pas notifié à son client le fait qu’il devait chercher une autorisation, mais aussi l’Etat a l’obligation de contrôler chaque année ce qui se passe dans le secteur comme le stipule le décret 2003/447. Au finish, le tribunal a décidé de condamné Vieux Sandjirie Diop à une peine d’un mois assorti de sursis et à payer une amende de 100.000 Francs Cfa.

jotay.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image