leral.net | S'informer en temps réel

Extravagance et folie des grandeurs : Titi court un danger !

Ndèye Fatou Tine dit Titi est très appréciée des mélomanes sénégalais, par ce qu’elle s’est battue seule et a su s’imposer. Pas plus que la semaine dernière, son petit voyage à Saint louis lui a apporté un plus affectif, avec un nombre incroyable de fans en délire qui l’ont accueillie, l’obligeant à craquer en pleine scène, alors qu’elle ne s’y attendait certainement pas.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Décembre 2010 à 16:33 | | 0 commentaire(s)|

Mais Titi est également restée une petite fille, une chanteuse innocente à la merci du premier journaliste venu et capable de lui faire dire des bêtises énormes, simplement par ce qu’elle ne fait pas le distinguo entre promotion et fanfaronnade. Surtout quand la situation est corsée par l’absence d’un encadrement mûr, digne de ce nom, et capable de veiller sur sa carrière, ou de contenir des bêtises épaisses comme elle en a sorties cette fin d’année finissante..

Cela a commencé avec cette confession sur son tailleur. Quand interrogée par la presse, elle est allée se vanter de son nouveau look et de ses tenues( lesquels ne font pas toujours l unanimité auprès des gens de bon gout ), et qu’elle a confié s’habiller dans une boutique de New York qui appartient à Béyoncé, rien que cette confidence intime, inutile et bling bling lui a valu des retours de manivelle, des piques de la part de ceux qui se fichent comme d’une guigne qu’elle se nippe chez les américains ou à Colobane, encore moins de ceux qui n’ont même pas les moyens de rêver à un « haut » de Adama Paris ou de Collé Ardo..

Cela s’appelle du m as-tu vu. C’est se faire des ennemis pour rien, de la provoc gratis et gauche qui crée des sentiments de frustration, et de la jalousie surtout chez les consœurs qui ont moins réussi. Enfin une bourde dont la chanteuse pouvait se passer.

Mais ce n’est pas tout. Après des chanteuses comme Viviane, Amy Mbengue ,Coumba Gawlo et tant d’autres qui ont compris que désormais la lutte sénégalaise est incontournable avec ses nombreux millionnaires incultes qu’ il suffit de chanter pour se faire des sous, Titi n’ pas voulu être en reste. Elle a simplement empruntée une porte dérobée pour faire son entrée

Cela donne une nouvelle cassette tirée d’une soirée en live au Thiossane au mois de novembre dernier, à laquelle on va associer deux ou trois titres en gestation pour pouvoir vendre rapidement ce mois de décembre, et le tour est presque joué.. Le titre sera évidemment Lamb Dji, mais il mettra du temps à nous réconcilier avec la vraie chanteuse d’antan et connaîtra sans aucun doute moins de succès que « Goor » ou « Droit d’amour ». Par ce que les principaux atouts de Titi reposent sur sa spontanéité pour créer des chansons à partir de rien, et des ars qui lui viennent facilement grâce à une oreille musicale exceptionnelle qui lui permet de vite mixer. Pour ceux qui la connaissent, il suffit d’une vague mélodie entr’ entendue et d’un seul soir, pour que Titi soit capable à elle toute seule de coucher deux chansons écrites sur son carnet.

Alors pourquoi elle ne suit son inspiration naturelle ? Et tout cela pour dire quoi ? Pour dire que la chanteuse, connue pour son originalité, même dans les adaptions, se doit d’éviter de suivre beaucoup de ses camarades au jour d hui moribondes à cause des dangers de la commercialisation immédiate de produits immatures.

Titi a encore les moyens de nous épater et elle doit continuer. Autrement, elle risque de perdre beaucoup plus que les répétiteurs.

Cébé. rewmi.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image