leral.net | S'informer en temps réel

FALLOU GALLAS SAMB L’HERITIER DE NDONGO LÔ REVIENT

« Certains ténors de la musique refusent de nous donner notre chance dans le milieu ! »

Connu juste après la disparition de l’enfant chéri de la banlieue Ndongo Lô, celui qui avait pris la place de ce dernier dans le groupe « Diaam » se veut une place dans la musique sénégalaise. Fallou Gallas de son nom d’artiste, n’est pas passé par quatre chemins pour dénoncer ce qui se passe dans le milieu artistique. Et selon lui, « certains ténors de la musique refusent de nous donner notre chance »


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Juillet 2011 à 16:04 | | 2 commentaire(s)|

FALLOU GALLAS SAMB L’HERITIER DE NDONGO LÔ REVIENT
Fallou Gallas ! De son vrai nom Fallou Gallas Samb, c’est lui-même qui avait repris le flambeau suite à la disparition de feu Ndongo Lô. Ainsi, le natif de Bambey avait su respecter les contrats qu’avait signés le défunt artiste dont une tournée en terre gambienne. Une manière d’honorer ce lien entre lui et Ndongo d’ailleurs explique-il « je n’ai demandé aucun sou en retour. Djily le manager du groupe « Diaam » peut en témoigner. » Venu hier dans les locaux de Rewmi quotidien, le jeune artiste, accompagné de son manager Khar Dieng, a saisi cette occasion pour revenir sur ses liens avec son ancien compagnon mais également sa carrière musicale qu’il compte porter au sommet. Cependant, Fallou Gallas du groupe « super Diaam » reste catégorique et martèle « certains ténors de la musique sénégalaise veulent nous piétiner et refusent de nous donner notre chance. » Batteur à ses débuts, Fallou raconte « Ndongo Lô et moi nous nous sommes connus à Bambey, il venait faire des prestations pour les séances de « Simb Gaindé ». Alors j’étais batteur de tam-tam car je suis issu d’une grande famille de griot dans cette localité. » Pour rappel, Fallou Gallas a sorti son premier opus, il y a de cela quelques mois dont le titre est « Ndialbénne » (le début : Ndlr), un titre qui rejoint celui de son ami disparu « Ndoortel » synonyme du mot en Wolof. Que des similitudes entre Fallou Gallas et Ndongo Lô ce qu’il ne nie pas pour autant. Et pour répondre à ses détracteurs qui l’accusent d’imiter feu Ndongo Lô, Fallou dira « on a presque grandi ensemble d’ailleurs je pourrai dire que c’est Ndongo qui m’a appris à chanter car moi je me contentais de mes percussions. » Cependant, le jeune artiste déplore le comportement de certains qui se disent perpétuer la mémoire du défunt Ndongo Lô. Et la dernière en date lors de l’anniversaire de l’artiste Pikinois, Fallou Gallas regrette « lors de cet événement, on m’a refusé de monter sur scène alors que c’est à moi qu’on a fait appel pour honorer les contrats qu’il avait laissés. »Ainsi, pour revenir sur sa carrière, Fallou dira « je vais poursuivre la promotion de mon album avec des prestations d’ailleurs un nouveau clip vient de sortir et pour vous renseigner, parmi les six titres seul un n’a pas encore de clip. » Et pour marquer son retour, un single est en gestation pour cet été.

Khary DIENE rewmi



1.Posté par mistergaga le 20/07/2011 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtez de pleurnicher et ne comptez que sur vous même pour vous faire votre chemin. Des bâtons dans les roues, on en aura toujours même dans sa propre famille.

2.Posté par deus le 26/07/2011 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

des griots rek samb, dieng, seck.....la vie dou chanter rek...

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image