Leral.net | S'informer en temps réel



FAUTEUIL DU COMMISSARIAT AU PELERINAGE : Thierno Diakhaté saute, Médoune Diop s’installe

Rédigé par leral .net le 24 Décembre 2009 à 23:51 | Lu 1431 fois

Le Commissaire général au pèlerinage, Thierno Diakhaté, a payé ses accusations contre Me Madické Nang, qui a choisi un de ses proches, Médoune Diop, pour le replacer.
Thierno Diakhaté n’aura finalement passé à la tête du Commissariat général au pèlerinage que 15 mois. Il est remplacé par Médoune Diop, un agent du ministère des Affaires étrangères, la tutelle. C’est ce qu’a révélé Walf Tv, jeudi.


FAUTEUIL DU COMMISSARIAT AU PELERINAGE : Thierno Diakhaté saute, Médoune Diop s’installe
Les sorties musclées contre la personne du ministre des Affaires étrangères, Madické Niang et la réaction vigoureuse du directeur de cabinet de ce dernier qui s’en est suivie auguraient un tel scénario. Dans le quotidien Walfadjiri du 14 décembre, le successeur de Moustapha Guèye à la tête de l’organisation du pèlerinage à la Mecque avait accusé le remplaçant de Cheikh Tidiane Gadio de « lui avoir donné l’ordre de recruter quatre de ses parents de Saint-Louis sur la liste des missionnaires déjà bouclée à 35 ».

Une gifle, sans doute, que Madické Niang n’a pu digérer et c’est d’ailleurs ce qui avait motivé la réplique de Mafatim Mbaye, son directeur de cabinet dans l’édition de Walfadjiri du lendemain, c’est-à-dire du 15 décembre 2009. M. Mbaye qui estimait que Thierno Diakhaté voulait (simplement) « se dédouaner » sur « son » ministre. « Il a pris une cinquantaine au lieu des 35 personnes autorisées », dénonçait-il à son tour. Avant d’ajouter que « s’il y a un surplus de missionnaires, la faute incombe entièrement et uniquement » à Thierno Diakhaté.

Médoune Diop devient ainsi le sixième occupant du commissariat au pèlerinage qui souffre d’une instabilité chronique depuis l’Alternance. Thierno Kâ, Cheikh Tidiane Cissé, El Hadj Moustapha Guèye, et Thierno Diakhaté l’y ont respectivement précédé, bien sûr après le départ de El haj Rawane Mbaye. Presque un commissaire par édition.