leral.net | S'informer en temps réel

FESTIVAL MONDIAL DES ARTS NEGRES : L’Amérique exposée à Dakar dans tous ses aspects

Dans le cadre de la troisième édition du Festival mondial des Arts nègres, Dashaun Simmons, journaliste photographe américain a organisé une exposition vendredi 24 décembre dernier à Ouakam, un village de Dakar.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Décembre 2010 à 02:58 | | 0 commentaire(s)|

FESTIVAL MONDIAL DES ARTS NEGRES  : L’Amérique exposée à Dakar dans tous ses aspects
Cette exposition métissée, retraçait la vie des Etats-Unis dans tous ses aspects. Mais aussi la période coloniale avec la libération de la France par les tirailleurs africains. Avec derrière lui, un groupe de 50 personnes composé de toutes les franges de la population américaine, confie-t-il, Dashaun Simmons a tenu à jouer sa partition dans le Fesman même s’il fait partie, regrette-t-il des “invités laissés en rade dans la prise en charge“.

Se débrouillant avec les moyens du bord, il a su, avec l’aide de Mama Africa, maire de Harlem, nouer un partenariat avec la mairie de Ouakam pour pouvoir tenir cette exposition.

Venu en effet, porter un message de New York au peuple sénégalais à travers le Fesman, Dashaun Simmons montre à travers ses photos comment les Américains vivent aux Etats unis. Dans ses tableaux, l’on peut voir des photos montrant des logements sociaux en Amérique, des photos de gens de différentes races, etc.

Interpellé sur le message qu’il a voulu lancer à travers cette exposition, Dashaun Simmons a fait savoir que “les Etats-Unis ne sont pas l’Eldorado comme les gens le croient “. “Certes, il y a des riches, dira-t-il, mais aussi, il y a des gens pauvres comme partout ailleurs dans le monde“.

Dans un autre volet, le directeur de ce projet veut à travers un partenariat nouer avec la mairie de Ouakam, promouvoir l’expertise locale, l’exporter aux Etats-Unis pour montrer la richesse de l’art africain. Selon lui, “même si on est pas assez riche, on peut montrer son talent“.

Dashaun Simmons estime en dernier lieu que “les deux peuples (peuples des Etats-Unis et peuples d’Afrique) sont liés par leur histoire “. Pour lui, “ils doivent travailler ensemble pour montrer aux autres ce qu’ils savent faire“.



Sud Quotidien par Assane MBAYE






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image