leral.net | S'informer en temps réel

FIN DE SAISON DE LUTTE : Un mois de juillet de feu dans l’arène

Le mois de juillet s’annonce palpitant pour les amateurs de lutte qui auront l’embarras du choix avec de grands combats. Boy Niang 2 de l’écurie De Gaulle de Pikine descendra le samedi 2 juillet face à Sa Cadior 2 de l’école de lutte Mor Fadam, combat organisé par Aziz Ndiaye. Le dimanche 3 juillet, ce sera au tour de Serigne Modou Niang de proposer aux amateurs le choc entre le Puma de Fass, Papa Sow et Ness, la Baleine de Lansar. Le coéquipier de ce dernier Feugueleu sera face à Ama Baldé de Pikine le 15 juillet. Le samedi 23 juillet, Luc Nicolaï clôture sa saison avec l’affiche Elton de l’école de lutte Balla Gaye contre Tapha Tine de l’écurie Baol Mbollo. Enfin les 24 et 31 juillet, le promoteur Gaston Mbengue organise respectivement le combat Pape Mor Lô de Sakku Xam-Xam contre Tidiane Faye de Lansar ainsi que la finale du championnat de lutte avec frappe (Claf) Challenge Orange 2011, avant le clou de la saison avec le combat tant attendu entre Balla Gaye 2 et Mohamed Ndao «Tyson». De beaux duels en perspective pour une fin de saison où c’est toute l’arène qui retient son souffle pour une nouvelle recomposition.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Juin 2011 à 16:28 | | 0 commentaire(s)|

Boy Niang 2–Sa Cadior 2 : le choc des deux banlieues

Aziz Ndiaye se signale de nouveau avec le choc entre Boy Niang 2 et Sa Cadior. Ce combat va mettre aux prises deux lutteurs de la banlieue. Boy Niang 2, l’un des espoirs de Pikine et Sa Cadior, le charretier de Guédiawaye. Boy Niang 2 qui monter d’un palier et entrer dans la cour des grands. Auréolé il y a quelques mois d’une belle victoire devant Dolf, le fils de l’ancien lutteur De Gaulle a été battu en début de saison par Amanekh. Boy Niang 2 risque gros, face à un technicien. L’élève de l’ancien champion de lutte Mor Fadam sort d’une victoire face à Saloum-Saloum. Sa Cadior est réputé pour sa technicité. Il est la personne qui a influencé Gouye Gui à devenir lutteur. Boy Niang 2 est averti puisqu’il a pris un gros risque en défiant Sa Cadior, un lutteur redouté et redoutable

Papa Sow-Ness : le combat de la ruse

C’est un combat doté du drapeau du Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye qui va opposer la «Baleine» de Lansar, Ness, au «Puma» de Fass, Papa Sow. Un combat organisé par Serigne Modou Niang de Mouniang Productions. C’est un choc que réclamaient les amateurs. Papa Sow a enregistré plusieurs victoires face à Paul Maurice, Tapha Boy Bambara, Bathie Seras, Zoss et récemment Tonnerre en début de saison. Deux lutteurs qui adorent mettre de l’ambiance et faire plaisir aux amateurs. Papa Sow, de son côté, a récemment prouvé qu’il était dans l’antichambre des ténors. C’est un combat qui s’imposait et qui promet, même si les deux protagonistes avaient jeté leur dévolu sur Baboye qu’ils avaient défié publiquement, mais le chef de file de l’écurie Toucouleur avait rétorqué que le Fassois devait d’abord affronter les jeunes Pikinois comme Ama Baldé, avant de prétendre ensuite l’affronter. Ainsi, Papa Sow va affronter le 3 juillet prochain le vainqueur d’Ama Baldé-Ness. La «Baleine» de Lansar a récemment fait de belles prouesses dans l’arène avec une victoire sur un poids lourd comme Elton, avant d’infliger au fils de Falaye Baldé la première défaite de sa carrière. Papa Sow, qui est de la génération des Modou Lô, a l’un des plus beaux palmarès de l’arène avec 15 victoires. Aujourd’hui, en s’attaquant à un poids lourd comme Ness, Papa Sow va devoir montrer, à l’image de Modou Lô, qu’il est un lutteur pouvant réaliser des exploits face à n’importe quel gabarit, malgré leurs «petites» mensurations.

Ama Baldé-Feugeuleu : Le combat de la proximité

Après avoir échoué devant Ness, Ama Baldé s’attaque à un autre pensionnaire de Lansar, Feugueleu. Ama Baldé incarne jusque-là l’espoir de l’écurie Falaye Baldé. En effet, le riche legs de leur père qui est une ancienne gloire semblait peser trop lourd sur les épaules de son grand-frère Jules Baldé qui s’est dernièrement illustré par une kyrielle de défaites. Mais, comme un malheur ne vient jamais seul, Ama, le porte-étendard de la famille et de l’écurie Falaye Baldé, a été freiné dans sa marche victorieuse par Ness de Lansar. Après une série de succès sur Baye Peul (Rock Energie), Bébé Saloum (Thiaroye Gare) et Tapha Guèye 2 (Fass), Ama a été noyé par la Baleine de Lansar dans un combat où il a commis une erreur de jeunesse. Sûr de lui, il a fait preuve d’un excès de confiance jusqu’à se faire rosser de coups et enfoncer à la suite d’une action pas du tout bien mûrie. Manifestement, le jeune espoir Ama Baldé n’avait pas pris en compte l’expérience et le poids de Ness. Après cette première défaite de sa carrière, certains ont même commencé à se poser des questions sur les qualités techniques du frangin de Jules Baldé. D’autres attribuent même ses victoires à ses pouvoirs mystiques. Cependant, il va se ressaisir en battant Balla Diouf de l’écurie de Fass avec plus de sérénité, donnant ainsi confiance à ses nombreux supporters. Au vu de la forme actuelle du poulain de Max Mbergane, n’est-il pas risqué pour Ama de vouloir confirmer face à Feugueleu ?Ce dernier n’a subi que quatre défaites au cours de sa jeune carrière, face à Tapha Guèye, Ndauf, Double Less 2, Aliou Sèye 2, qui ont un peu retardé son évolution.

Tapha Tine-Elton : une affaire de puncheurs

Ce combat est organisé par le promoteur Luc Nicolaï.Tapha Tine, sociétaire de Baol Mbollo, tombeur de «Thieck», affronte Elton de l’écurie Balla Gaye le 23 juillet prochain. Ce sont deux jeunes champions de lutte qui sont sortis victorieux de leur dernier combat. Elton avait battu Soulèye Dop. Tapha Tine lui avait pris le meilleur sur le lutteur de Thiaroye «Thieck ». Tapha Tine, qui avait fait échouer le combat depuis quelques mois à cause du montant trop élevé demandé aux promoteurs (plus de 25 millions), a fini par mettre de l’eau dans son vin pour devenir raisonnable. Il avait de même sous-estimé l’adversaire depuis la saison dernière. «Je n’affronterai pas Elton, il a le même niveau que Malien mon coéquipier. Je préfère donc qu’il lutte avec Malien», avait déclaré le Géant de Baol Mbollo à son adversaire. Mais cette année, les choses semblent vues autrement puisque le coéquipier de Balla Gaye 2 (Elton) a fait une avancée considérable en signant deux victoires de taille sur des poids lourds. Battant Boy Nar (Fass) le 5 décembre 2009, il a terrassé aussi Soulèye Dop le Géant du Sine-Saloum le 2 mai de la même saison. Cela a considérablement rehaussé l’image et la cote d’Elton qui peut désormais croiser n’importe quel lourd. Seulement, il lui faudra passer par Tapha Tine le Géant du Baol. Comme son adversaire Elton, Tapha Tine a aussi étalé sa classe devant deux poids lourds. Abdou Diouf du Walo et Thieck le Taureau de Pikine Mbollo, battus respectivement les 24 mai 2009 et 26 mars 2010. Le rêve de Tapha Tine a toujours été d’affronter Balla Gaye 2 avec qui il avait participé au mini championnat de Gaston Mbengue en 2006 sans se croiser. La condition de ce combat semble être le test contre Elton, lieutenant de Balla Gaye 2. Battre Elton pour parvenir au Lion de Guédiawaye. Pesant chacun plus de 125 kg, Elton (Ecole Balla Gaye) et Tapha Tine (Baol Mbollo) vont se rencontrer le 23 juillet pour le compte du drapeau Vieux Sing Faye. Combat précieux pour l’un et l’autre, cela frisera le déclassement pour eux en vue d’atteindre les vrais ténors.

Tidiane Faye-Pape Mor Lô : entre science et technique

Le professeur Tidiane Faye de Lansar contre l’expert Pape Mor Lô, c’est le combat ficelé hier par Gaston Mbengue. Les deux jeunes espoirs les plus techniques de l’arène vont se retrouver le 24 juillet au stade Demba Diop où chacun tentera de confirmer. Ils sont tous deux jeunes lutteurs réputés pour leur technicité. Pape Mor Lo et Tidiane Faye sont sortis victorieux de leurs derniers combats. Une rencontre entre eux sera sûrement un vrai sommet au plan technique. Pape Mor Lo avait dégradé Colonel Sagna, avant de battre Laye Gaïndé. Et Tidiane Faye avait poussé son aîné Ouza Sow de Fass vers la porte de la retraite et dominé Paul Maurice. Voilà donc deux jeunes en constante progression. Au regard de leurs différentes prestations, l’on peut dire sans risque de se tromper que cette affiche que propose Gaston Mbengue pour le 24 juillet prochain fera saliver plus d’un amateur de lutte.
Sociétaire de l’écurie Sakku Xam-Xam, Pape Mor Lo a fait sensation dans l’arène malgré sa jeune carrière. Son « Galgal» qui a eu raison de Baye Mandiaye de l’école de lutte Balla Gaye reste encore frais dans les mémoires. Sa prouesse technique devant Laye Gaïndé a surpris même son adversaire. Une chute retentissante, au grand bonheur des puristes. Pris de remords, son adversaire en était resté à taper rageusement le sol.

Ce jeune prometteur de l’écurie Sakku Xam-Xam a été aussi déclaré dernièrement vainqueur face à Cheikh Kane, (le fils de Papa Kane), qui était blessé à la main. Cette victoire sur un aîné était de nature à doper le compagnon de Saloum-Saloum, Hôtel Dior, etc. Mais Pape Mor Lo qui privilégie souvent la clé du Galgal pourra-t-il dicter sa loi à Tidiane Faye qui est tout aussi technique ?

Sociétaire de l’écurie Lansar, Tidiane Faye se trouve également dans une trajectoire ascendante. Il a récemment vaincu son aîné Ouza Sow de Fass. Le protégé de Max Mbergane est nanti d’un bagage technique largement au-dessus de la moyenne pour un lutteur de son âge. Les amateurs se souviennent encore de la mémorable défaite qu’il a infligée à Jaguar, lors du Claf de 2008.

Au cours de ce championnat, le pensionnaire de Lansar avait survolé les débats, en signant 3 victoires en autant de sorties, donc un remarquable sans-faute. Même s’il n’a pas pu récidiver, la saison dernière, car ayant été freiné par Pape Sène de l’écurie Mbaye Fall, le lutin de Lansar avait néanmoins vaincu Birahim Nguer et Médoune Khoulé de l’écurie Bathie Seras. Doté d’un solide savoir-faire technique, le compagnon de Ness confirme tout le bien que l’on pense de lui depuis le début de la saison. Un combat entre lui et Pape Mor Lo mettra aux prises deux jeunes techniques qui font partie des grandes satisfactions de la saison.

Tyson-Balla Gaye 2 : Le Choc des générations

C’est finalement le combat Mohamed Ndao Tyson – Balla Gaye 2 qui bouclera la saison de lutte 2011. Le promoteur Gaston Mbengue a en effet fixé la date de la confrontation entre les deux lutteurs le 31 juillet prochain. Programmé dans un premier temps pour le 3 avril dernier, ce combat a été reporté du fait de la blessure contractée par le chef de file de l’écurie Boul Faale Mohamed Ndao «Tyson». Remis de sa blessure et ayant obtenu un certificat de guérison du Comité national de gestion de la lutte, le stade Demba Diop attend avec impatience ce combat. C'est un choc des générations. «Tyson», la légende de la lutte, contre Balla Gaye 2, le grand espoir de l'arène, fils du grand Double Less. Balla Gaye 2 est le grand favori, c’est un lutteur extrêmement doué techniquement, rapide avec un style explosif. Le fils de Double Less a gagné ses trois derniers combats contre Tapha Guèye, Modou Lô et Balla Bèye 2. Il est en pleine confiance. «Tyson», lui, est la légende de la lutte. Il reste dangereux avec sa frappe, mais il est en fin de carrière, n'a pas remporté de victoire depuis 2004 et a perdu ses trois derniers combats. Certes que «Tyson» a contribué au développement des cachets des lutteurs et du sport business par l’engouement populaire autour de lui, du temps de sa splendeur. Balla Gaye 2 devra rester concentré, se méfier de «Tyson» et démontrer s’il sait esquiver ou encaisser les puissants coups de Tyson. Il devra ensuite le maîtriser pour le terrasser. C'est un véritable test. Une victoire le mènerait face à Yékini pour le titre de Roi des arènes. Une défaite de Balla Gaye 2 serait mal vue si, après Eumeu Sène, un autre lutteur de Boul Faale le terrassait. Tyson sait qu'une une victoire le relancerait.

Mbaye Jacques DIOP
source Le Populaire






Hebergeur d'image