leral.net | S'informer en temps réel

FLOUEES AVEC UN FAUX TICKET GAGNANT DE PMU : Fatou et Maguette retrouvent leurs «arnaqueurs» un an après

Elles voulaient voir des millions tomber du ciel, mais elles tombent dans une arnaque sans précédent. Fatou Diaw et Maguette Sall se sont fait flouer par un soi-disant marabout et son acolyte. Elles ont perdu au total un million plus des parures en or contre un faux ticket gagnant de Pmu de 6 millions de francs Cfa.


Rédigé par leral.net le Dimanche 15 Août 2010 à 20:02 | | 4 commentaire(s)|

FLOUEES AVEC UN FAUX TICKET GAGNANT DE PMU : Fatou et Maguette retrouvent leurs «arnaqueurs» un an après
Quand on est esclave de la facilité, il peut arriver qu'on morde à sang son doigt. C'est ce qui est arrivé aux deux dames Fatou et Maguette qui ont perdu leur fortune qu'elles ont troquées avec de faux tickets gagnants du pari mutuel urbain (Pmu), auprès de deux inconnus.

Ils se font passer pour des marabouts. Mamadou Gadio et son acolyte Oumar Dieylani Bâ sillonnent les rues de Dakar pour arnaquer d'honnêtes citoyens. Et on ne sait pas encore le nombre de personnes victimes des agissements mystiques de ces gus. C'est en partance pour le centre de santé Nabil Choukair où elle devait subir des consultations prénatales que Fatou Diaw a rencontré Mamadou Gadio devant la poste de Grand-Yoff. Quant à Maguette Sall, c'est devant les locaux du groupe de presse Walf, (elle habite dans les parages) qu'elle a fait la rencontre des deux charlatans. Mais pour Maguette comme pour Fatou, elles vivront un cauchemar avec Gadio et son acolyte qui les ont dépossédées de leurs biens composés d'argent et d'or.

Faux mara et faux ticket de 6 millions

Les faits remontent à la journée du 9 août 2009. En route pour le centre de santé Nabil Choukair, Fatou Diaw croise Gadio à la recherche d'une agence de Pmu. Le monsieur lui dit qu'il vient de Sébikhotane où il est connu comme un grand marabout. Il est à Dakar pour retirer son billet gagnant de 6 millions de francs Cfa au Pmu de la semaine. Pour convaincre la dame, Gadio, drapé dans un grand boubou blanc, Coran et chapelet en main, prétend qu'il a oublié sa carte d'identité au village et qu'il ne veut pas non plus que ses talibés sachent qu'il est parieur. D'ailleurs, il ajoute que c'est la première fois qu'il joue au Pmu. «C'était dans le but de démontrer à un autre marabout que je suis en mesure de connaître toutes les combinaisons gagnantes du pari mutuel urbain», soutient Gadio à l'appui de son manège. Ce sera le moment que va choisir son complice, Oumar Dieylani pour entrer dans la danse. Sans que Fatou Diaw sache qu'ils sont ensemble, Dieylani s'approche d'elle et lui chuchote à l'oreille qu'il connaît bien le marabout Gadio. Il convainc la dame de saisir le billet gagnant en contrepartie de 350.000 francs, ainsi que ses parures en or massif. La dame se fait accompagner des deux acolytes chez elle aux Parcelles assainies troquer 350 mille francs et ses parures en or, chaînes et bagues, toutes en métal précieux contre le faux ticket gagnant du Pmu. Fatou Diaw, qui croyait avoir réussi un coup ne se rendra compte qu'une fois devant l'agent responsable de la caisse du Pmu des Parcelles assainies. Venue se faire payer la somme de trois millions, Fatou Diaw s'entendra dire que son billet n'est pas gagnant. Elle retourne sur ses pas pour trouver son mara Gadio et son acolyte, mais ces derniers ont déjà disparu.

Le même jour, les deux présumés arnaqueurs ont, par le même procédé, détroussé la dame Maguette Sall de ses 650.000 francs et de toutes ses parures. Maguette Sall, 53 ans, revenait de Guédiawaye quand elle est abordée à la porte de son domicile face au siège du groupe Wal Fadjri. Maguette aussi se laissera dépouiller pour un faux ticket gagnant. Argent et parures en poche, Gadio se propose d'accompagner Maguette à l'agence de Pmu la plus proche. C'est à ce moment que Dieylani entre en action pour aider Gadio à s'éclipser. Dieylani détourne l'attention de Maguette et Gadio. en profite pour prendre la tangente. Quelque temps après, Dieylani se propose d'aller chercher Gadio et le ramener à Maguette.

Seules les montagnes ne se rencontrent pas

Donc, c'est un an après leur coup que les deux acolytes sont tombés dans les filets de leurs victimes grâce à la détermination de Fatou Diaw à les trouver. Se rendant à Castors en ce début de semaine, Fatou tombe nez à nez sur Mamadou Gadio. Toujours habillé en grand boubou, portant par devers lui son arsenal de séduction, Gadio était en pleine discussion avec son complice Dieylani. Fatou Diaw se présente à eux. Ils tentent de s'engouffrer dans un taxi pour fuir, mais en vain. Le cri au voleur de la dame avait déjà alerté les passants qui l'ont aidée à maîtriser les deux amis conduits au poste de police de Grand-Yoff. Maguette Sall qui avait déposé une plainte depuis 2009 est mise au courant de l'arrestation de Gadio et Dieylani. Elle réactive sa plainte en réclamant, comme Fatou Diaw, le remboursement intégral de son argent et de ses parures.

Mariés tous les deux à plusieurs épousés et pères de nombreux enfants, Dieylani et Gadio ont catégoriquement nié être les auteurs de ce qu'on leur reproche. Dans son interrogatoire, Gadio s'est présenté comme un fabricant de chapelets qui était à la recherche de cornes au marché de Grand-Yoff. Tous les deux ont été déférés au parquet pour association de malfaiteurs et escroquerie.

Ndiogou CISSE
Source Walf Grand Place



1.Posté par sow le 16/08/2010 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si il y a encore des personnes aussi naives dans ce monde là,c'est tant pis pour elles

2.Posté par mariama le 17/08/2010 10:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sow fo pa dire cela au moin cé dame peuve etr té mer.mai cé home smt d grd scrokeur mai la justice les a en main.

3.Posté par mam le 17/08/2010 13:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

>ce dames sont trop naive porquoi accepter un billet dont tu n es mme pa sur de son authenticite.un conseil pour celles ki n ont pa ete arnaque par d autr truands :si on vou proposent un papier a valeur financiere en echange d vos bien ou argent ils vou diron g pa d piece d identite ,g un malade etc....demander leur d l accompagner et d recuperer l argent a votre nom et le lui remettre ou simplement ne pa les ecouter.eviter de vouloir gagner trop avec facilite on risque de tout perdre

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image