leral.net | S'informer en temps réel

FOND DE JEU DES « LIONS » : Le système d’Amara en question

Une fin de match palpitante et un jeu laborieux. Samedi, il n’y avait que la victoire qui comptait vraiment pour le public sénégalais. Devant des Camerounais loin d’être ridicules, l’équipe d’Amara Traoré a montré beaucoup de carences dans son jeu. Des insuffisances qui ont failli coûter très cher. Heureusement que Demba Bâ était là pour sauver les meubles.


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Mars 2011 à 18:16 | | 11 commentaire(s)|

Certains ne retiendront que la 92ème minute de jeu de cette rencontre. Lorsque Demba Bâ jaillit de nulle part pour placer un coup de poignard mortel dans le dos des « Lions indomptables ». A la manœuvre des opérations, un Issiar Dia, certainement frustré par son statut de remplaçant. A l’issue d’une course folle d’à peine 45 mètres, l’attaquant de Fenerbahçe, entré quelques minutes plus tôt, sert sur un plateau en or son coéquipier du banc. Un contrôle un peu manqué, mais un bon timing et le geste parfait des grands attaquants pour mettre la balle au fond des filets de Carlos Kameni, gêné, il est vrai, sur le coup par Stéphane Mbia. Mais, c’est clair aux yeux de tous qu’il aura fallu un petit coup d’éclat et une petite faille défensive des Camerounais pour changer le cours des choses et faire oublier un temps soit peu les ratés de l’entraineur. Car samedi, Amara Traoré n’avait de merveilles que ces étoiles sorties de sa botte secrète. Trois changements gagnants qui ont permis au Sénégal de prendre trois précieux points et de tenir à bonne distance le Cameroun qui compte désormais cinq points de retard, qui conduisent les « Lions indomptables » droit vers la potence. Heureusement que la baraka est faiseuse de miracle. Sinon, Amara Traoré aurait passé une soirée cauchemardesque et aurait mis sa carrière d’entraineur national dans une situation inconfortable. De fait, après ce succès à l’arraché, le technicien en chef de la « Tanière » peut se glorifier d’être gâté par les dieux qui l’ont doté de joueurs de talent exceptionnel au mental de fer. Car pour une fois, la bande à Papis Demba Cissé a terminé une rencontre tambour battant. Sans rien lâché, même dans la tornade déclenchée par le réveil des « Indomptables », ils y ont cru jusqu’au bout. Un état d’esprit qui a permis de camoufler les insuffisances du jeu sénégalais, notamment dans la construction. Il est vrai que l’attaque reste la principale force de l’équipe, mais une équipe sans meneur, c’est comme un corps sans âme. Et le Sénégal de samedi en a bien souffert. Pas de régulateur, pas d’harmonie entre les lignes et la rupture du cordon d’alimentation entre le milieu et l’attaque a plus que tué le football. Il a ressuscité le géant camerounais qui, pourtant, avait montré en début de partie des intensions claires de jouer pour ne pas encaisser. Un nul aurait suffi amplement. Amara Traoré, certainement obsédé par ses envies revanchardes, a semblé oublier que le football c’est comme la musique, une seule note discordante fausse toute la mélodie et les oreilles en prennent un sacré coup. A trop forcer les choses devant, on finit par bouleverser le système, donc, par tuer le jeu. Et samedi celui d’Amara Traoré n’avait pas d’identité connue. En tout cas, pas dans le football moderne, il faudra peut-être remonter le temps pour en trouver les traces. Car devant la stratégie de blindage du milieu de Xavier Clemente, l’entraineur du Sénégal n’a pas su trouver le cocktail qu’il fallait pour assurer une cohésion entre les lignes. En fait, c’est le 4-2-4 servi qui a compliqué la tâche aux « Lions », faisant du coup l’affaire des « Lions indomptables », très à l’aise dans l’entrejeu face au manque de cordon dans le milieu sénégalais. Trop collé à leur défense, Diamé et Guirane ne pouvaient offrir beaucoup de solutions à l’attaque, malgré le grand abattage pour meubler les erreurs techniques de la défense et notamment de Pape Malickou Diakhaté. Les écarts énormes entre les lignes ne favorisant pas le jeu en profondeur, c’est la grande errance devant et la souffrance pour le duo du milieu. Derrière, on se donne bien évidemment l’obligation de sauter un milieu inexistant pour chercher la pointe de vitesse de Moussa Sow ou de Mame Birame Diouf. Mais, comme les relances ne sont pas un point fort de Pape Malickou Diakhaté et consorts, toutes les tentatives finissent entre les bras de Kameni ou en 5,5 mètres. Amsatou Fall qui songeait à un jeu à la sénégalaise est encore loin de son rêve.

Wahany Johnson SAMBOU football.fr



1.Posté par 3,14 le 29/03/2011 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parfaitement d'accord avec vous,Amara a fait une grosse erreur avec cette plethore d'attanquants,ca pouvait nous couter cher,il est vrai que la force du senegal et son attaque,avec beaucoup de joueurs qui sont en pleine forme,mais quand meme,il faut un milieu de terrain pour servir ces attanquants...j'espere qu'il va tirer les lecons et rectifier la prochaine fois...du courage chers lions de la teranga,on est fier de vous...

2.Posté par TERANGA le 29/03/2011 21:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

>LAISSE AMARA EN PAIX YAWE DATA YAYE ASTAFOURLA PARDON MW

3.Posté par aymar le 29/03/2011 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Johnson dit vrai, osons dire que Amara s'est trompé cette fois ci. Il a beaucoup de talents certes, mais sur ce match il a fait du n'importe quoi. avec un classement équilibré entre défense-attaque-milieu, on pouvait facilement marquer plusieurs buts sans en encaisser aucun. les sénégalais doivent cesser d'attendre jusqu'à la pourriture pour dire "je savais". mieux vaut dire: "j'avais averti". Et pour Johnson, si telle erreur se repète, on ne le souhaite pas, il pourra dire qu'il avait averti.
merci

4.Posté par Bouba le 29/03/2011 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Osons dire la vérité.IL y a eu de grosses erreurs de la part d'Amara.Tout le monde souhaitait cette victoire,DIEU nous a aidé en cela.Aligner tous ces attaquants de pointe,dégarnir le milieu,un goal sans assurance,un Mam Biram,peu conscentré...Il faut que Amara arrête ses convocations et se définisse une équipe type avec un patron qui pourrait être DAF(sérieux,calme,réflèchi,maitrisant ce qu"il fait).l'équipe pèche souvent dans la relance par lenteur.L"axe devrait être revue.

5.Posté par dou le 30/03/2011 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l auteur de l article a tout a fait raison.comment on peut aligner quatre attaquants incapable de garder le ballon.il ne faut quelqu un capable de servir ces attaquants. c est a dire un meneur.nous n avons pas un dix classic dans l equipe mais a defaud de ca amara devrait penser a utiliser issia dia ou diomassi camara.deux attaquants de points ca suffit.

6.Posté par ibson le 30/03/2011 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

issiar été blessé sé prkoi il ne pouvé allé partan chake match avc son conteste laisser amara faire son taf contre la guinée lékipe avé bien joué mé sété contre la guinée mé pa contre le cameroun et en plus on est en pleine reconstruction je suis pas contre les critiques mais là sé trop tot les gars on a gagné savouron cette victoire et attendon la suite avc bocou de chance et de réussite

7.Posté par Christian le 30/03/2011 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

s'il joue se 4-2-4 au cameroun le sénégal va souffrir. Jopeterais pour un 4-4-2 avec au milieu Remi - Diamé- en avacant Guirane et Niang prés de Papis et Moussa Sow

cela nous permettra en attaquant sera un 4- 3- 3 en defendant un 4- 4-2

8.Posté par Nabuchodonosor le 30/03/2011 12:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ce qu'il faut d'abord faire c'est de se défaire de nguirane Ndao. Quelqu'un qui le connait très bien (il habite avec son père au quartier som de Thiès) dit que ce nguirane passe tout son temps à jeter le mauvais sort sur ses potentiels concurrents. C'est la meme chose qu'on dit de malickou diakhaté. Le staff dois essayer de remédier à cela quid à intégrer dans l'encadrement quelqu'un charger d'enrayer mystiquement ces genres de pratiques

9.Posté par realrasta le 30/03/2011 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

amora mougneul deuk bo khamné gneup ay entraineur lagnou c difficil fait ce t'as a faire rék et laisse les begueyer

10.Posté par Niagass le 30/03/2011 13:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca fait presque 10ans (depuis 2002) que le Senegal ne brille plus en foot. Des années que votre equipe nationale ne vous fait plus rêver.
Depuis, on a essayé toute forme de combinaison foireuses et rien a marché, au point de transformer les stades de foot en arènes de lutte pour combler le désarroi.
Aujourd'hui, un fils du pays est entrain de faire renaître l'espoir et non sans difficultés (mauvaises prises en charge, arriérés de salaires...).
Je peux comprendre qu'on releve les erreurs de choix et proposer des solutions, mais je crois que chacun devrait montrer son soutien a Amara.
On s'en fou de cet article de Wahani. Notre foot vient de très loin et est en reconstruction. Il yaura des erreurs certes mais on les corrigera a temps pour avancer, car ca arrive même au plus grands. Amara est conscient de ses erreurs, mais il empoche aussi la victoire, pour le bonheur de tout un peuple, cela s'appelle la baraka.
Cette équipe ira en coupe d'Afrique et en coupe du monde avec des joueurs sénégalais et un staff sénégalais. Ce sera, au delà d'une équipe, une fierté nationale.
Alors ne crachons jamais dans notre propre soupe. Aidons Amara et son équipe a bien la mijoter.

11.Posté par ndiaye Déaly le 31/03/2011 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du courage Amara tu as réussi un exploit :battre une grande équipe comme le cameroune dans les conditions que tout le monde connait ce n'est pas facile.c'est ce qui nous manquait: gagner dans la difficulté.et comme nous sommes en reconstitution; nous pouvons nous éstimer heureux de ce que les blancs qu'on payait trop cher n'ont jamais reussi.merci Amara Merci tout l'encadrement merci a tous les LIONS que la reussite vous accompagne.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image