leral.net | S'informer en temps réel

Face au "Fippu" de Wade, Mame Mbaye Niang et M.Cissé Lô théorisent le “Jakaarlo”: "Ce sera désormais oeil pour oeil, dent pour dent..."

Plus on s’achemine vers le prononcé du verdict contre Karim Wade, plus les nerfs s’échauffent. Après les sorties répétées du grand boss du Pds, qui menace Macky Sall de toutes les foudres du ciel, ce n’est pas ce dernier qui monte au créneau, mais bien un mouvement tout neuf, dénommé Convergence des jeunes Mackystes, qui porte la parole…guerrière.


Rédigé par leral.net le Mercredi 11 Février 2015 à 08:03 | | 19 commentaire(s)|

Face au "Fippu" de Wade, Mame Mbaye Niang et M.Cissé Lô théorisent le “Jakaarlo”: "Ce sera désormais oeil pour oeil, dent pour dent..."
Lancés au front, deux “incendiaires” de l’APR, Mame Mbaye Niang (toujours présent où il y a du grabuge) et El Pistelero. Tous les deux étaient présents à la cérémonie de naissance de ce mouvement, porté dans une ambiance survoltée. Là où Wade a lancé le Fippu (révolte), Mame Mbaye Niang “théorise” le “Jakaarlo” (face-à-face). Et ce ne semble pas être qu’une bataille de slogans. Le responsable politique de l’Apr a réaffirmé toute la volonté des apéristes et de leurs alliés de faire face à l’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade. D’où d’ailleurs le slogan “Jakaarlo”. "Wade dit qu'il va rendre ce pays ingouvernable, mais il nous trouvera sur son chemin. Ce sera désormais oeil pour oeil, dent pour dent (...)", a soutenu Mame Mbaye Niang devant des jeunes de l'Apr apparemment acquis à sa cause. Pour lui d’ailleurs, le prédécesseur de Macky Sall est pris “en otage par des forces politiques en décrépitude et des individus qui ont perdu le vrai pouls du pays”. Un message bien repris par Moustapha Cissé Lô pour qui le PDS a reçu une grosse raclée lors des dernières élections locales alors que l’ancien président de la République avait battu campagne. “Le peuple l’a vomi. Le ministre de l’Intérieur et de la Justice vont sévir quand il le faudra. Le pays n’appartient pas aux Wade. Ils ont exercé le pouvoir à un temps donné, maintenant, c’est Macky Sall qui est le gardien de la Constitution. Je pense que le président prendra ses responsabilités car il est un homme courageux et qui sait prendre ses responsabilités le moment venu”, a soutenu le viceprésident à l’Assemblée nationale. Très en verve, le député de poursuivre : “Abdoulaye Wade ne pourra pas nous menacer encore moins nous intimider. En son temps, il avait emprisonné des gens et il y en a qui croupissent toujours dans les prisons du pays depuis plusieurs années sans avoir la chance d’être jugés. Et pourtant, ils ont des pères qui ne se sont jamais signalés. Beaucoup de prisonniers n’ont toujours pas eu la chance de Karim Wade, qui est en train d’être jugé.” Ça sent le soufre…

EnQuête






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image