leral.net | S'informer en temps réel

Face aux attaques contre Macky Sall, la présidence divulgue les sales dossiers de Y en A Marre

Suite à la sortie du Mouvement Y en a marre qui s’émeut du «wax waxèt» du Président Macky Sall sur son mandat, des chargés de mission à la Présidence de la République n’ont pas fait une économie de gros mots pour apporter la riposte. Et la réplique n’a rien à envier au langage des charretiers.


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Février 2016 à 14:58 | | 37 commentaire(s)|

Face aux attaques contre Macky Sall, la présidence divulgue les sales dossiers de Y en A Marre
«Les jeunes du mouvement Y en a marre sont des racketteurs structurés, des antis-modèles, des voyous, des ivrognes, voire des vendeurs et des fumeurs de chanvre indien». C’est par ces attaques au ras des pâquerettes que Amath Diouf et Babacar Lo Ndiaye, tous les deux chargés de mission à la Présidence de la République, ont tenu pour réagir à la sortie du mouvement Y en a marre qui dénonçait le «wax waxèt» du Président Macky Sall.
Face à la presse hier, les sieurs Diouf et Ndiaye ont accusé Fadel Barro et Cie de tous les péchés d’Israël. «Nous leur demandons simplement de se recroqueviller dans leur petit village de Younkoung Koung avant qu’on ne revienne en détail leurs sales dossiers», martèlent les conférenciers qui, au passage, poursuivent leurs diatribes contre les Y en a marristes. «Nous avons vécu l’arnaque du siècle avec les 99 millions de l’Ong Oxfam.
On se rappelle ce rappeur qui a été surpris en plein jour avec la femme d’autrui. Kilifeu, nous dira son nom. Il faut qu’ils arrêtent, car on peut tout soutenir dans un pays sauf l’inconséquence», tonnent les deux chargés de mission du Président Macky Sall qui n’ont pas manqué de menacer Fadel Barro et ses camarades en les prévenant que «désormais , ce sera œil pour œil, dent pour dent» avertissent-ils.
Par ailleurs, le coordonateur national des Jeunes boucliers de la République (Jbr) Amath Diouf a indiqué à l’endroit des hommes politiques que Macky Sall est prêt à aller aux élections en misant sur sa coalition et son bilan. «Personne ne peut mobiliser les populations contre le régime, vu le rythme de redressement de notre économie», clame le patron de Jbr.

Abondant dans le même sens, le représentant de la Convergence des forces républicaines (Cfr), Babacar Lo Ndiaye, estime que le Président Macky Sall est conscient de son engagement électoral (Ndlr : réduction de son mandat de sept à cinq ans), car il est allé jusqu’au bout de sa logique.
«Toutefois, en tant que garant de nos institutions, il est obligé de se soumettre à l’avis du Conseil constitutionnel. En cela, nous lui témoignons notre satisfecit pour avoir pris son courage à deux mains en renonçant à son engagement pour se conformer aux lois intangibles de notre pays», affirme Babacar Lo Ndiaye.
Ce dernier et son compère invitent l’ensemble des jeunes de l’Alliance pour la République à se mobiliser comme un seul homme autour du chef de l’Etat afin que le «Oui» l’emporte au soir du 20 mars prochain.
L'as






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image