leral.net | S'informer en temps réel

Face aux nouveaux soutiens, Macky Sall tance ses partisans et règle ses comptes avec l’opposition


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Mai 2017 à 10:21 | | 0 commentaire(s)|


Le président de la République n’est pas content du comportement de certains de ses militants et partisans. Il l’a fait savoir hier, en recevant à Dakar la Plateforme pour l’émergence et la citoyenneté composée de jeunes leaders. « Je connais les efforts et le travail que nous avons réalisés. Mais il faut arrêter tous les comportements qui pourraient les saboter ».

Le chef de l’Etat qui veut un « élan de solidarité et d’unité » dans sa formation politique, a clamé haut et fort qu’il ne saurait accepter de tels comportements, estimant que tout doit et peut être régler en interne.

« Dans chaque famille il y a un problème. Mais le linge sale se lave en famille », a confié le leader de la coalition Benno Bokk Yakaar. Macky Sall souligne qu’il faut arrêter de vouloir régler les problèmes à travers les radios ou les télévisions. Parce qu’à la longue, « les gens en auront marre de nous. Et on aura non seulement causé du tort aux Sénégalais, mais également à moi-même qu’ils ont élu ».

Dans la même logique, le président Macky Sall a appelé ses troupes à la raison dans le cadre des investitures pour les prochaines élections législatives prévues le 30 juillet prochain.

« Tout le monde ne pourra pas être investi. Sur les 165, il y aura de la place pour les alliés, les soutiens et la diaspora », a-t-il rappelé. Il exige, à cet effet, des réunions d’information dans tous les départements. Pour discuter avec les candidats. « C’est comme cela que ça doit se faire », selon le président qui estime que là où il n’y aura pas de consensus, il pourra intervenir comme il l’a fait à Guédiawaye, « quand les gens racontaient n’importe quoi sur les membres de sa famille ».

Le président a, rappelons-le, demandé à Aliou Sall et Abdoulaye Timbo de se retirer des listes « parce que même s’ils ont bien travaillé, les conséquences négatives sont plus à craindre », a-t-on motivé.

Le Président Macky Sall qui avait visiblement à cœur de solder ses comptes avec ses détracteurs, soutient que la plupart de ceux qui débattent sur le pétrole, ne sont pas les mieux indiqués. « Quand on dit que le Sénégal a perdu des milliard dans les transactions, ça veut tout simplement dire qu’on ne connait pas grand-chose sur ce que dit la loi. C’est une activité défiscalisée partout dans le monde », a-t-il fait savoir.

Avant d’étaler un pan de son bilan. « Lorsqu’on arrivait, les ICS étaient à terre. La SONACOs a commencé à fonctionner. La SENELEC a été subventionnée à notre arrivée. Vous vous rappelez les émeutes de l’électricité ? », a listé le Président.

Dans ce sens, il appelle tous ses alliés et soutiens à travailler à faire connaître ce bilan aux Sénégalais au lieu d’entrer dans des débats inutiles.

Tribune








Hebergeur d'image