leral.net | S'informer en temps réel

Face aux provocations de Charlie Hebdo, boycott des intérêts français comme réponse

La France continue d’épiloguer sur l’attentat contre Charlie Hebdo. L’Islam est pointé du doigt et chaque musulman est interrogé pour savoir s’il partage ou non ce qui s’est passé. On ose même leur demander s’ils ne se sentent pas un peu responsables du drame, à l’image du philosophe français Abdennour Bidar qui, dans une lettre ouverte au « monde musulman » pointe un doigt accusateur sur tous les musulmans comme étant responsables de ce qui est arrivé à Charlie Hebdo. « Le monstre est sorti de ton propre ventre», dit-il. Pourtant aucun Africain, aucun musulman n’a même songé à demander à des Français s’ils se sentaient responsables des paroles de Jean Marie Le Pen quand il se félicitait que le virus Ebola fasse des ravages en Afrique, permettant de réduire l’émigration vers la France.


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Janvier 2015 à 11:42 | | 8 commentaire(s)|

Face aux provocations de Charlie Hebdo, boycott des intérêts français comme réponse
Alors pourquoi vouloir verser dans l’amalgame comme on l’entend ces derniers dans les médias français ? Pourquoi vouloir exacerber l’anti-islamisme déjà bien trop présent en Occident ?

On s’attarde sur les effets de cet attentat sans trop insister sur les causes de ces violences. L’Islam est une religion de paix, de tolérance et de résilience face aux épreuves. Toute l’histoire du Prophète (PSL) l’a montrée, la vie de son serviteur attitré, Khadimou Rassoul, en est la parfaite illustration. Brimé, agressé, arraché à son terroir par un exil inique, privé de liberté durant 32 ans par cette même France, il a proclamé son pardon envers ses oppresseurs comme jadis le Prophète (PSL) l’a fait envers les Mecquois.

Evoquons un peu certaines des causes qui sont à la base de ces tragédies. En France, aujourd’hui, on peut insulter les millions de musulmans qui constituent la deuxième religion du pays et cela est tout simplement considéré comme la « liberté d’expression ». Entendons nous bien, insulter le Prophète (PSL), c’est insulter tout le milliard et demi de musulmans du Monde, car la Foi d’un musulman n’est certes pas sincère tant qu’il n’aime pas Seydina Mouhamed (PSL) plus que sa propre personne, ses parents et tout autre bien précieux. En France, si on insulte un seul juif c’est de l’antisémitisme, sévèrement puni par la loi.

D’ailleurs Israël s’est empressé d’orchestrer une formidable manœuvre de récupération visant à s’attirer la sympathie et la compassion de la communauté internationale et essayer de cataloguer l’Islam comme une religion de violence. Voulant ainsi faire oublier les 2143 palestiniens massacrés en juillet dernier par l’armée israélienne. Les lobbies juifs des médias français et certains politiciens ont fait de « l’Hyper Casher » le centre de l’affaire.

On peut aussi citer l’exemple des propos racistes contre la ministre de la Justice française, Christiane Taubira, qui ont valus au militant Front national Anne-Sophie Leclère d’être condamnée à neuf mois de prison ferme et 5 ans d'inéligibilité. Pas plus tard que ce mercredi 14 janvier, Dieudonné a été mis en garde à vue pour « apologie du terrorisme » pour avoir dit « Je me sens Charlie Coulibaly ». Pourquoi ne pas parler de « liberté d’expression » pour cette « caricature verbale » de l’humoriste ?

A y regarder de plus près, tous ces propos et actes qui valent à leur auteurs d’être condamnés par la justice française se retrouvent dans les caricatures de Charlie Hebdo à la seule différence que cette fois ci ça ne touche que les musulmans. Donc, la loi française permet d’insulter, d’agresser moralement les musulmans et de tenir des propos racistes envers eux sans aucune conséquence judiciaire.

Cette injustice envers les musulmans de France et du Monde n’est que la énième d’une longue série. L’interdiction du voile à l’école, les tracasseries dans l’édification de mosquée en France, la difficulté de bâtir des minarets pour les mosquées de certaines villes (L’Islam ne doit pas trop se montrer ?), Les problèmes causés aux musulmans en France lors de la fête du sacrifice, etc. L’ascenseur social est en panne depuis presque toujours pour les français d’origine arabe et musulmane. Ainsi, l’école fait TOUT pour barrer la route du succès aux jeunes. Les professeurs les poussent le plus souvent vers des filaires « bas de gamme ». Le mieux qu’ils peuvent espérer c’est d’obtenir un job dans la police.

L’échec scolaire est évidement beaucoup plus important dans la communauté musulmane. Et si par des efforts inouïs, le musulman fait des études poussées, les portes des emplois lui sont fermées. Ils sont obligés de changer leur nom à connotation musulmane (Mouhamed, Moustapha, Ahmad,…) pour devenir Paul, Martin, etc… afin d’avoir une chance de voir leur CV considéré par les employeurs. Cette discrimination est tellement flagrante qu’elle est reconnue par l’Etat français, la politique du CV anonyme a été introduite mais a très peu d’effets sur l’emploi des jeunes d’origine arabe et musulmane.

La France a été choquée par les événements qui viennent de se passer, elle reste impassible sur les causes profondes qui ont amenées cette tragédie, privilégiant la solution policière et sécuritaire à outrance ainsi que l’escalade dans l’offense à l’Islam avec le soutien financier et moral de l’Etat français à Charlie Hebdo, qui s’est empressé de renouveler ses caricatures contre le Prophète Mouhamed (PSL). Ne faisant rien pour éviter que les mêmes causes ne produisent les mêmes effets. Au contraire, l’insulte et le blasphème contre le Prophète (PSL) est plus que jamais encouragés, et même financés par l’argent qui affluât vers le journal. Se sentant poussé des ailes par l’impertinence provocante et surtout par l’appât du gain facile, Charlie Hebdo sort son nouveau numéro, tiré à 5 millions d’exemplaires.

Aucune manifestation aussi monstre soit elle ne peut apporter la paix entre les communautés en France si Charlie hebdo continue ses provocations racistes et blasphématoires contre l’Islam. Il est heureux ici de souligner l’acte courageux du ministre marocain des Affaires étrangères, qui, présent à Paris dimanche dernier, a refusé de marcher sous les bannières et les pancartes portant les caricatures sur le Prophète (PSL). Il est inconcevable pour un musulman digne de ce nom de marcher sous la bannière des caricatures insultantes au Prophète (PSL) ou d’accepter de dire « Je suis Charlie ».

Cette provocation de Charlie Hebdo, et on peut dire finalement, cette provocation de la France qui cautionne, finance et laisse faire, ne doit pas laisser les musulmans du Monde sans réaction.

Faut-il encourager les actes de violence comme réaction ? Je ne le crois pas, je ne le recommande pas. L’Islam est une religion de paix et dispose aujourd’hui de moyens beaucoup plus coercitifs pour se faire respecter. En tant que musulmans, réagissons en frappant la France là où ça fait vraiment mal ! La religion des occidentaux et de la France, c’est l’argent. Si les fidèles musulmans du Monde boycottaient les intérêts de la France, il va sans dire que l’économie déjà moribonde de ce pays le ressentirait lourdement. Le taux de chômage que le Président Hollande a toutes les peines du monde à améliorer irait en s’aggravant.

L’idéal serait de faire ce boycott à l’échelle des états islamiques, mais force est de constater que beaucoup de ces Etats ne vont pas bouger. Par contre à l’échelle individuelle, chaque musulman peut faire quelque chose de très simple. Ici au Sénégal, il y a une société française qui gère la majorité des stations services dans notre pays. On peut très facilement trouver de l’essence ailleurs que chez les Français. Donc, c’est un acte à la portée de chaque automobiliste musulman.

On peut également voyager dans le Monde sans La compagnie aérienne française. Dans les boutiques et supermarchés, on peut regarder de plus près les étiquettes pour éviter tout ce qui est « Made in France ». Ce ne sont là que quelques exemples. Certes, il est difficile de se passer de tous les produits français dans un pays comme le Sénégal, ancienne colonie de la France. Mais, avec un peu d’effort, on peut montrer notre désapprobation des ces provocations de Charlie Hebdo que le gouvernement de la France a prises à son compte contre notre cher Prophète (PSL).

Nous venons de célébrer le 03 janvier dernier le Maouloud, marquant la naissance du Prophète Mouhamed (PSL), en tant que musulmans, nous avons alors montré notre Amour et notre Attachement envers Lui. Il est aujourd’hui inconcevable qu’on reste indifférent face à ces actes de provocation durant ce mois Rabi-al awwal, mois de naissance du Prophète (PSL). Le plus efficace et le plus simple est d’utiliser tout l’arsenal que nous offre la lutte non-violente. Et nul doute que c’est une réaction du monde musulman qui pourrait avoir le plus d’effets sur la France et la monde occidental. C’est seulement en restant fermes sur leurs positions et la défense de leurs valeurs que les musulmans pourraient mieux se faire respecter.


Cheikh Fatma Mbacké
cheikhfatma@yahoo.com







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image