leral.net | S'informer en temps réel

Facebook fait la chasse aux faux comptes et en supprime 30.000

Facebook cherche à s'offrir une nouvelle virginité. Accusé de laxisme face aux fake news qui ont notamment pesé sur l'élection présidentielle américaine, le géant a décidé de prendre des mesures. Outre un nouvel outil de fast-checking qui permet en théorie, de mieux repérer ces fausses informations (mais pas de les supprimer), Facebook s'attaque aujourd'hui, aux faux comptes qui pullulent en son sein.


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Avril 2017 à 12:57 | | 0 commentaire(s)|

Les faux comptes et Facebook, c'est une vieille histoire. Au départ, il s'agissait plus d'arnaques visant à tromper des membres mais ces faux comptes ont aujourd'hui un caractère politique ou de propagande. A l'approche du premier tour de l'élection présidentielle française, Facebook entend faire le ménage. Il annonce avoir mis en place des mesures qui ont débouché sur la suppression de 30.000 de ces faux comptes en France.

"Garantir l’authenticité de l’information au sein de notre plateforme est un challenge constant? Nous étions déjà capables d’empêcher à des bots de créer des comptes fictifs ou de bloquer des activités suspectes grâce à nos systèmes de sécurité qui tournent en arrière-plan. Nous avons fait des progrès supplémentaires et allons vous les expliquer aujourd’hui", explique Shabnam Shaik, responsable technique chez Facebook.

"Désormais, nous sommes capables de détecter des faux comptes de façon plus efficace. Nous n’évaluons plus le contenu lui-même, mais nous basons sur des modèles comportementaux pour détecter plus facilement ces faux comptes. Par exemple, nos systèmes peuvent détecter le partage répété du même contenu, ou encore une augmentation des messages envoyés".

Et de poursuivre : "En France par exemple, ces améliorations nous ont permis de supprimer 30.000 faux comptes".

"En améliorant constamment nos techniques, nous visons également à réduire les incitations financières pour les spammeurs qui dépendent de la distribution pour rentabiliser leurs efforts" conclut Shabnam Shaik.

zdnet.fr










Hebergeur d'image