leral.net | S'informer en temps réel

Fadel Barro, "Y en a marre": "On cherche à ternir ma réputation..."

Fadel Barro, membre du mouvement sénégalais Y en a marre, a vu son nom associé à des actes et faits peu honorables. Au lendemain de son arrestation au Congo en compagnie de deux de ses amis y en a marristes, Fadel Barro a été accusé d’activiste militaire. Accusation qu’il avait balayée d’un revers de main. Après le régime de Kabila, c’est aujourd’hui celui de Faure Gnassimbé de s’insurger contre lui.


Rédigé par leral.net le Dimanche 29 Mars 2015 à 15:10 | | 21 commentaire(s)|

Fadel Barro, "Y en a marre": "On cherche à ternir ma réputation..."



Dans les blogs ouverts du site web de Radio France internationale, il est publié un article qui charge fort Fadel Barro. Il est accusé d’être venu au Togo sur invitation du riche opposant togolais Ayo. Et ce, aux fins d’entraîner des journalistes à la guerilla urbaine et au soulèvement populaire. Fadel Barro aurait même formé en amont, à Dakar, des membres de la société civile togolaise. Aussi, cela serait l’une des causes de son arrestation au Congo. Une enquête judiciaire devait être ouverte à cet effet et des informations recherchées dans ce sens à Lomé.

Joint par EnQuête, Fadel Barro ne juge pas sérieuses ces informations. « Tout ceci n’est qu’un tissu de mensonges, de la manipulation et de la désinformation » a-t-il dit. En effet, pour lui, depuis quelque temps, des articles de ce genre foisonnent. « On cherche à me décrédibiliser. Je ne connais pas la guerilla urbaine donc je ne vois pas comment je pourrais former des gens à faire cela », s’est-il demandé. Et ceux qui cherchent à ternir sa réputation sont souvent ces chefs d’États africains qui s’accrochent au pouvoir. « Il n’y a pas de part de vérité dans tout ce qu’on raconte sur moi. Ces gens veulent dissuader la société civile à s’organiser », a constaté le Y en a marriste.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image