leral.net | S'informer en temps réel

Faible affluence, absence du président de Commission, non-respect des horaires de travail : Ces obstacles aux inscriptions sur les listes électorales

Les inscriptions sur les listes électorales ont démarré depuis le 1er février 2016. Mais, dans les centres d’inscription où des bureaux ont été aménagés, pour permettre aux populations de s’inscrire, l’affluence est faible, informe le journal L’As. Dans certains centres, il a été constaté que les responsables brillent par leur absence ou plient bagage avant l'heure fixée pour la fermeture. Un tour dans quelques centres d’inscription a permis de faire l’état des lieux.


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Février 2016 à 12:06 | | 1 commentaire(s)|

« Nous n’avons pas encore reçu de cartes d’électeur et nous avons noté une faible affluence pour les inscriptions. Cela varie entre 3 ou 4 inscrits par jour. Au maximum, nous ne dépassons pas 7 inscrits par jour », renseigne le président de la Commission administrative de révision des listes électorales, Abdou Mbengue. A l’en croire, ce centre est à 80 inscriptions et 70 modifications seulement, après trois semaines de l’ouverture de la révision des listes. « Nous craignons un grand rush à l’approche du référendum, certains viendront pour s’inscrire tout en ignorant qu’ils ne pourront pas obtenir leurs cartes avant le référendum », explique-t-il. A l'en croire, seuls deux partis politiques sont représentés dans ce centre. Il s’agit de l’Alliance pour la République (Apr) et du Parti socialiste (Ps).

Si à Médina, le président de la commission administrative est présent, au Foyer des jeunes de Grand-Yoff, le président a brillé par son absence. « Nous ne pouvons pas répondre à vos questions, car le président est allé à la banque. Revenez demain matin », a dit un jeune homme trouvé sur les lieux. A la mairie de Mermoz-Sacré-Cœur, les heures de travail sont loin d’être respectées. Avant 16 heures, le bureau de révision des listes électorales était déjà fermé. Un jeune homme qui discute avec les agents renseigne que le préposé aux opérations d’inscriptions est rentré. « Vous savez, lui, il rentre très tôt, il aime la facilité, et ce n’est pas normal », dénonce-t-il avant d’indiquer : « il a fermé le bureau alors qu’il devait attendre jusqu’à 16 heures avant de rentrer ».

A noter que la révision des listes électorales prend fin le 1er juillet prochain.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image