leral.net | S'informer en temps réel

Fallou Dieng se dévoile (Interview intégrale) : "Youssou Ndour a fait pour moi ce qu'il n'a fait pour aucun musicien"

Impressionnant, Fallou Dieng l’est de par sa taille, mais également de par son parcours musical. Le lead vocal du Dlc qui, mine de rien vient de boucler ses 22 ans de présence dans la scène musicale sénégalaise avec à la clé 19 albums, n’en compte pas moins s’arrêter en si bon chemins. Car même si le chemin a été parsemé d’embûches, avec les multiples « trahisons » dont il a eu à faire l’objet. L’interprète de « Maana » croit dur comme fer que le meilleur reste à venir. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, Fallou nous parle de ses déceptions, de sa relation particulière avec Youssou Ndour, de la musique sénégalaise en générale, mais aussi de sa fille mannequin.


Rédigé par leral.net le Samedi 14 Août 2010 à 15:34 | | 2 commentaire(s)|

Fallou Dieng se dévoile (Interview intégrale) : "Youssou Ndour a fait pour moi ce qu'il n'a fait pour aucun musicien"
[Rewmi :Alors qu’est ce que Fallou prépare pour les rappeurs ? (l’entretien a été réalisé avant la tenue du match entre les Rappeurs et les Mbalakhman)]b

Fallou Dieng : C’est amical. C'est juste pour chambrer. Nous partageons tous le showbiz sénégalais, cela reflète les bons rapports qui existent entre les différents acteurs de la culture sénégalaise et c'est tout bénéfique.

[Justement quels sont vor rapports avec les autres artistes ?]
Je pense que tout ce que je viens de dire traduit à merveille ma personnalité. Je n'ai aucun problème avec les artistes sénégalais. Les uns sont mes aînés, les autres je suis leur grand frère. Je suis au milieu. Je peux même crier haut et fort que je suis le pont qui relie la génération des ténors et celle des jeunes talents. Je suis un rassembleur. J’ai toujours été comme ça. Si c'était de mon ressort, il n'y aurait jamais d'animosité entre les artistes car c'est tout l’intérêt du showbiz sénégalais qui en bénéficierait. La concurrence malsaine qui se passait il y'a quelques années avant, ne doit plus avoir droit de cité actuellement. Car, la culture sénégalaise à plus que jamais besoin d’évoluer. Et je pense que les mentalités ont beaucoup changé dans ce domaine. C'est tant mieux.

Pourquoi vous dites que les mentalités ont changé ?
Auparavant, il y'avait trop de méfiance entre les artistes. Mais maintenant, les jeunes d'aujourd'hui ont dépassé cela. On ne doit même pas donner l'occasion à nos fans de nous diviser. Chaque artiste est le trésor de l'autre à mon avis.

Ne croyez pas que cette animosité existe toujours ?
C’est vrai que ça existe toujours. C’est inévitable. Mais cette hostilité comme je l'ai dit est d'une part favorisée par les fans. il appartient maintenant aux artistes de prendre de la hauteur et de ne pas suivre toujours les fans dans leur vision. Nous ne sommes pas des ennemis, nous ne sommes pas dans l'arène. Chacun a son potentiel, chacun a un talent, un don que l'autre n'a pas et vice versa. Mais encore faudrait il que les gens comprennent que c’est la volonté de Dieu, personne n'y peut rien. il y'en a qui sont au sommet, d'autres sont au milieu et il y'en a qui sont à la queue. Ceux la doivent se battre pour au moins franchir un pallier, ceux qui sont au milieu peuvent toujours persévérer pour monter un jour au sommet, et celui qui est au sommet, qu'il fasse tout pour y rester, car c'est ça qui est le plus difficile. Le sommet c'est délicat. J’ai même l'habitude de dire souvent, qu'il n'est pas bon pour un jeune de crever l'écran subitement pour se retrouver un jour au sommet comme par magie. C’est d'une part très dangereux et très exposé. Car, il ne faut pas bruler les étapes il y'a des paliers à franchir pour arriver jusqu'au bout de ses ambitions.

Vous vous situez à quel niveau selon vous ?
Je suis toujours en phase d'apprentissage. il paraît je suis sur la bonne voie car mine de rien j'ai fait 22 ans de carrière, avec à la clé 19 albums. J’ai une expérience somme toute modeste, les gens connaissent mon style de musique. Il y'a des facettes que je n'ai pas encore sorti, car il me reste encore du chemin.

.
Est-ce que avec votre statut vous n’avez jamais suscité de jalousie de la part de certains de vos collèges ?
Non, je ne l'ai pas remarqué, je peux même dire sans risque de me tromper, que je n'ai pas d'ennemis dans le showbiz sénégalais.

Vous en êtes sûr?
C’est ce que je crois. Car je pense personnellement je n'ai aucun état d'âme pour quelque artiste que ce soit.

Vous avez fait 22 ans de carrière, quel bilan en tirez vous jusque là ?
J’ai gagné beaucoup d'expérience.. La carrière d'un artiste ce n'est pas seulement les productions. Il y'a aussi l'image de l'artiste son vécu, ses distinctions, ses déceptions, ses heures de gloires. La carrière, c'est un tout. Pendant ces 22 ans de carrière j'ai beaucoup appris. Le talent à lui seul ne suffit pas, il faut la discipline, la persévérance, le comportement, le mental. il faut que tous les critères soient réunis pour que l'artiste serve de modèle et de référence à la jeunesse. Et depuis que je suis dans le showbiz je n'ai jamais fait du tort à mon prochain, je n'ai jamais fait des coups bas à qui que ce soit. C’est pourquoi je suscite un certain respect de la part de tous les musiciens

Est ce qu’actuellement au Sénégal l'artiste n'a pas perdu toutes ces valeurs dont vous venez de parler ?
Je pense que les jeunes d'aujourd’hui font des efforts rares sont ceux qui fument ceux qui boivent de l’alcool. Ils sont ambitieux. Mais, dans toute chose il y'en a qui font du bien d'autres qui font du mal. Mais, je peux dire qu'aujourd'hui, l'image de l'artiste a changé, car il est plus respecté au 21 siècle qu'il y'a quatre décennies auparavant. Le seul hic que j'ai constaté c'est que les jeunes ont tendance à être trop impatients, car ils veulent rapidement crever l'écran. Ainsi les choses ne sont pas souvent faites dans les règles de l'art. les sorties des albums ne sont pas espacées, les répétitions sont faites à la hâte

Au début de votre carrière Youssou Ndour vous a beaucoup aidé. Actuellement, quelles sont vos relations ?

You est un grand frère, nous sommes tous les deux de la médina. A mes débuts, il m'a soutenu avec Cheikh Tall dioum et il a mis le « Thiossane » à ma disposition. Toutefois, je n'ai jamais été produit, mais le courant a toujours très bien passé entre lui et moi il ne m'a jamais fait du tort. il s'est toujours comporté de manière exemplaire à mon égard. Récemment, il en a donné la preuve lors du dernier grand bal de Bercy à la face du monde. Il a repris ma chanson « Maana », ce qu'il n'a encore jamais fait du reste pour un autre artiste. Je suis le seul artiste sénégalais à qui il a fait cet honneur ce qui m'a très touché du fond de mon cœur. Avec tout ce que représente Bercy comme audience, comme strass, comme paillettes, comme prestige. Je lui en serais toujours reconnaissant. Ce qu’il a fait est symbolique et cela traduit la sincérité dans nos relations. En plus c’est quelqu’un qui a beaucoup fait pour son pays. C’est un self made man qui n’est parti de rien, pour arriver là où il est, à l’instar de M. Mbagnick Diop. Lui également, travaille beaucoup pour le développement du Sénégal c'est un investisseur et tous les hommes d'affaire doivent méditer sur son exemple. Il appartient à une famille de nobles C'est une référence. Je prie pour que Dieu lui donne la force de continuer à travailler pour le Sénégal.


"MA FILLE NE ME DÉCEVRA PAS"
HABITAT: L’APPARTEMENT LE PLUS CHER DU MONDE COÛTE 170 MILLIONS D’EUROS.
PRÈS DE SEPT FRANÇAIS SUR DIX JUGENT INEFFICACE LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ DE SARKOZY
ALTERCATION AU TOGO: UN RAPPEL À PARIS, UNE MISE AUX ARRÊTS ET UNE PLAINTE POUR LE MILITAIRE

Votre orchestre le Dlc est réputé être le plus instable du Sénégal avec les multiples départs enregistrés. C’est quoi véritablement le problème ?

Le problème ce n'est pas moi. Depuis qu'il y'a ces départs, est ce que vous avez constaté un petit recul chez Fallou. Ces départs ne m'ont jamais ébranlé. Moi j'ai un grand cœur, et c'est cela qui me joue souvent de mauvais tours. Tous ces musiciens qui sont partis étaient venus chez moi pour seulement leurs propres ambitions.

Ces cascades de parts doivent certainement vous rester en travers la gorge ?

Depuis, je n’ai pas régressé d'un iota. J’ai perdu n’importe quel musicien. Pour autant, je n’ai jamais reculé. Mieux, si ces départs n'avaient pas eu lieu, peut être je n'en serai pas actuellement à ce stade. A chaque fois, quand j'agis c’est pour faire du bien, je n’attends rien en contre partie, car même si la personne concernée ne me le rend pas bien, Dieu va me rétribuer.

Vous en voulez à ces musiciens qui vont ont tourné le dos ?Loin s’en faut, je ne suis pas rancunier. Mais, beaucoup de ceux qui ont quitté le groupe l'ont regretté et amèrement. Car, la majeure partie d’entre eux, quand je les rencontre à l’étranger à l’occasion de mes tournées, je les retrouve dans des conditions difficiles. La réussite qu'ils espéraient ne suit pas forcément. Il y’en a qui viennent me présenter leurs excuses et je les pardonne je ne suis pas rancunier. Mieux, je continue de leur souhaiter tout le meilleur du monde.

Est-ce que vous ne regrettez toujours pas ces départs ?Non pas tellement, .par ce qu'à chaque fois que quelqu’un part je le remplace. C’est pourquoi, ces départs ne m'ont jamais porté quel que préjudice que ce soit, car j'ai toujours su
gérer la situation. Je n'ai jamais crié au secours quelle que soit la situation. Je crois en Dieu. Je m’en sors tout le temps grâce à mon mental. C’est mon mental qui m'a permis de faire face à toutes ces mauvaises passes.


Vous avez parlé de déceptions. A quoi faites vous allusion ?

C’est dur, car souvent ce sont des surprises désagréables qui sont au menu. Parfois, on doit jouer quelque part, mais tout d’un coup on se retrouve avec des défections. Ça fait mal parfois mais après ça passe.

Parlez nous un peu de votre fille Codou Dieng qui est un grand mannequin ?
Elle semble être sur la bonne voie. Elle sollicite des conseils. Elle a choisi d'embrasser le métier de mannequin, car elle a fait la formation. Aujourd’hui, elle est entre de bonnes mains, car je l'ai confié à Collé Ardo. C’est pourquoi je ne me fais aucun souci pour sa carrière car collé est quelqu'un de très respectable dans le milieu. En plus c'était mon devoir de
l'aider à réaliser son rêve d’autant que cela m’a rappelé mes débuts dans la musique. A l'époque, j'ai voulu que mes parents me comprennent et me soutiennent dans ce que je faisais.

Seulement, il n’est pas dit qu’elle va durer éternellement dans le milieu, car la carrière d'un mannequin est éphémère. Après, elle pourra se reconvertir, être propriétaire de boutiques par exemple ainsi je pourrais l'aider à faire investir dans ce créneau.

Le mannequinat étant un métier très exposé, n’avez-vous pas des appréhensions vu que le milieu est réputé très vicieux ?
J’ai confiance en elle je sais qu'elle empruntera le bon chemin comme son père l’a fait. Car bon sang ne saurait mentir. je lui ai inculqué certaines valeurs et je sais qu'elle ne déviera jamais. « Doomou garmi la » et elle a ma confiance..

Fallou est il un musicien engagé
?Mon engagement ne se discute pas. Je chante les phénomènes de société. Des tubes comme « weex beet », « samba sourabali », « mister dieulé » etc… ont beaucoup sensibilisé les sénégalais sur certaines personnes vicieuses. Même les chansons d'amour que je chante sont très instructives. Je chante tout le temps des thèmes « xarnu bi » déjà résume toutes les difficultés actuelles auxquelles les sénégalais sont confrontée. Peut être les gens ont la mémoire courte, mais je ne chante que des phénomènes de société.

Ne pensez vous pas qu’en tant que porte parole des sans voix vous avez un rôle d’éveil à jouer surtout en ce contexte de crise généralisée à tous les niveaux ?
La vie est dure partout. c'est la crise et elle mondiale. Le sénégalais était connu pour sa foi. Il s’en remettait à chaque fois au Tout Puissant. Mais, aujourd’hui on a commencé à perdre ces valeurs. C’est dur mais, ce n'est pas pour autant une raison pour qu'on mette de l'huile sur le feu il faut y aller avec sagesse. Si ça ne dépendait que de nous tout allait marcher comme sur des roulettes.

Qu’est ce qui vous a le plus marqué dans votre carrière ?

Il y’en a tellement que je ne peux pas les citer tous. Il y’a e des moments de bonheur des déceptions une traversée du désert. Je suis allé partout dans le monde. j'ai tout obtenu grâce à la musique et je crois que j'ai récolté les fruits de ces 22 ans de carrière. Les distinctions qui m’ont été décernées comme les tamani d'or, les diembé d'or m’ont beaucoup marqué.

Fallou est il riche ?
Je rends grâce à Dieu je ne suis pas aussi riche.

Et votre somptueux bolide garé ci devant ?
Tout cela ce ne sont que des matériels, des nécessités. ce n'est rien à mes yeux un
talibé de serigne Touba peut même conduire un avion.

Réalisé par Amadou L MBAYE rewmi.com



1.Posté par madou le 15/08/2010 13:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Fallou pour ta modestie et félicitation pour tout ce que tu as fait. Dieu te donne longue vie. Mais tout cela est le fait d'une bonne éducation de base. Je ne te connais pas personnellement mais je suis lié à une famille de la Rue 7 qui te connait très bien depuis que jeune tu allais prendre tes cours de Coran..
Fallou a été toujours très correct....Diarama

2.Posté par Ngagne le 17/08/2010 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fallou DIENG est un grand artiste.
Ses tubes sont toujours les meilleurs du moment.
Il mérite sont titre de Chef d'Etat Major des Ambianceurs.
Il est très fort. Il est créatif car il rédige lui même les paroles de ses chansons.
De plus il crée des danses et des expressions.
Bravo Fallou.
Sur 2STV, pour une émission en son honneur, il y'avait vraiment tous les chanteurs du Sénégal. Les ténors ont témoigné. Il faut vraiment être un rassembleur et avoir un grand coeur pour mobiliser autant de vedette de la chanson.

Fallou est un bon talibé, un bon griot. Djiko poussou la yorr. Da fèye niaw. Dou yakh , dou khoti. Il est resté un vrai tailleur.

Je me demande où est passé son danseur : le maure.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image