leral.net | S'informer en temps réel

Fantasmes : les femmes osent en parler

Les yeux bandés, offerte à plusieurs hommes ou à une autre fille… L’imagination des femmes s’envole et leur parole aussi. En exclusivité pour Psychologies, le gynécologue et psychosomaticien Sylvain Mimoun analyse l’un des principaux résultats d’un sondage sans précédent sur le désir féminin.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Octobre 2010 à 18:15 | | 8 commentaire(s)|

Fantasmes : les femmes osent en parler
Des milliers de couples sont passés par son cabinet. Les maux sont parfois les mêmes, les mots, eux, ont radicalement changé. Et, dans cette nouvelle libération du verbe, les femmes apparaissent comme des pionnières : « Aujourd’hui, elles sont beaucoup plus à l’aise avec leur sexualité, explique le gynécologue et psychosomaticien Sylvain Mimoun. Quel que soit l’âge ou le milieu social, la parole des femmes- s’est très nettement libérée. » Ainsi sont-elles 96 % à déclarer avoir des fantasmes, dont 80 % se disent prêtes à les réaliser, montre l’enquête Ipsos que le thérapeute commente dans son livre.

Elles en ont… et elles l’avouent

Aujourd’hui, à la télévision comme dans les dîners, partout on parle de sexe sans contraintes ni tabous. Et on dévoile, sans crainte, sa réalité comme son monde intérieur. « Le fantasme, c’est le sexe à l’état pur, dépouillé des sentiments, explique Sylvain Mimoun. Il y a encore une quinzaine d’années, la plupart de mes patientes me disaient qu’elles ne savaient pas ce que c’était, qu’elles n’en avaient pas. Tout juste connaissaient-elles ceux de leur mari. Elles en étaient d’ailleurs souvent gênées. Aujourd’hui, elles vont plus ou moins loin dans l’imaginaire, mais la majorité d’entre elles fantasment et me le disent beaucoup plus vite. »

Elles en ont encore peur

Un peu midinettes, elles s’imaginent avec Brad Pitt, George Clooney, ou avec « le bel inconnu du métro ». Romantiques, elles se rêvent « au coin du feu, avec du champagne et des fraises », ou « enfermées pour la nuit dans le temple de Pétra ». Plus osées, elles voudraient être « l’objet d’un vieux pervers », ou « offertes à une autre fille sous le regard de [leur] homme »… Sur une table de billard, à la machine à café, dans un parking. Prises violemment ou lascivement. Les poings liés ou les yeux bandés, dominatrices ou soumises, c’est selon…

Dans le cabinet du médecin, elles rêveraient désormais à voix haute de chevauchées fantastiques comme elles racontent ...

Psychologies.Com



1.Posté par boypanam le 05/10/2010 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Franchement Leeral vous me décevez. Pourquoi servir de caisson de résonance à ces conneries de toubab ? Pour pervertir nos soeurs ?

Un monsieur très pieux me disait, ce qu'on fait, que ça soit bon ou mauvais, c'est quelque chose qu'on a souvent entendu ou vu ailleurs. La conclusion de tout ça ? inciter les autres à lire de bonnes choses au lieu du contraire qui pourrait leur donner des idées.

2.Posté par mandou le 05/10/2010 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

boypanam tu as dis vrais ce site ne fais pas dans le bne moeurs

3.Posté par wax dég (vérité) le 06/10/2010 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j vous demande svp d'écrire des sujets ou thèmes importants qui contribueront au développement économique ,social et culturel de notre cher Sénégal.

Cesser de faire des copier - coller,cet article vous l'avez volé à la page d'accueil de yahoo.fr :
"Love & Sexe"
Fantasmes : les femmes osent en parler.
Merci.

4.Posté par julom le 06/10/2010 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EYWAY CODAL NA SAKH ? LI KE NEKH WAY

5.Posté par lifou le 06/10/2010 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

domerame you bone yi wa leral.net.jugement dernier dina meti torop

6.Posté par leral yéna bone le 06/10/2010 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous les pseudo sournalistes de leral ,il n'y a que le sexe qui vous interresse .
POURTANT VOTRE CHER PAYS BRULE ,rien ne marche

7.Posté par baba le 06/10/2010 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce texte ne parle pas des sénégalaises - une rencontre dans le métro , brad pitt, georges cloney- c'est pour les européennes. Donc je ne vois pas l'intérêt de reprendre un tel article dans ce site.

8.Posté par dout's le 06/10/2010 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yénn maylén ngou. des gents qui se font passer par des pasteurs, labés, ou imams. dolénn si lénnn. ay nite ngénn comme tout le monde. hana do lén ko def. a moins vous ne soyez des HUMAIN.kou si nek sa guem guem manga ko téyé. ici c'est un site pour ttt les types de croyance alors de grace arréter de nous péter aux oreilles.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image