leral.net | S'informer en temps réel

Farba Ngom persona non grata au palais !


Rédigé par leral.net le Dimanche 31 Août 2014 à 15:13 | | 0 commentaire(s)|

Farba Ngom persona non grata au palais !
Le député aperiste du Bosséa (Région de Matam) serait-il en disgrâce auprès de son mentor, le président Macky Sall ? En tout cas, Farba Ngom connu pour sa proximité avec l'actuel locataire du palais de la République éprouverait de plus en plus de difficultés, depuis quelques semaines, pour entrer en contact avec ce dernier. Malgré ses nombreuses tentatives, le sémillant griot et responsable de l'APR (Alliance pour la république) dans le département de Matam, n'arrive plus à joindre son président de parti tout au moins, depuis le retour de ce dernier du périple qu'il a effectué aux Etats-Unis et en France. Pire, celui qui se targuait récemment de faire et de « défaire des carrières » dans la onzième région du Sénégal, est devenu persona non grata au Palais. Qu'est ce qui a bien pu se passer pour que l'influent député aux mille et une facettes, rendu célèbre par ses sorties tonitruantes, boive subitement le calice jusqu'à la lie ? Selon certaines sources proches du directoire de l'APR, l'ire de gros pontes du parti dans le Fouta - notamment ceux qui avaient permis à la coalition au pouvoir ou à l'APR de gagner des Collectivités locales - ne serait pas étrangère à cette mise en veilleuse de Farba Ngom. En effet, excédés par les manœuvres et autres agissements du député du Bosséa qui « parrainent ses amis, désavouent ses contempteurs et humilient ses adversaires », ces derniers se sont beaucoup plaint auprès du président de la République, Macky Sall. Très remontés, d'aucuns parmi ces plaignants avaient même menacé de quitter la formation politique du Chef de l'Etat ou de geler leurs activités si jamais Farba Ngom n'était pas « remis à sa place ».
Une situation qui ne serait pas sans conséquence pour l'APR qui peine toujours à procéder à sa structurer véritablement dans le Fouta où son électorat de 2012 ne cesse de s'effriter. Ce qui avait favorisé d'ailleurs la transhumance de certains responsables locaux du PDS (Parti démocratique sénégalais), longtemps décriée par les militants apéristes de la première heure. Une grosse colère donc bien décryptée par le président de l'APR, Macky Sall qui aurait décidé de rappeler à l'ordre M. Ngom.
Mandataire de son parti aux dernières locales, Farba Ngom s'était mis à dos nombre de responsables locaux. Ces derniers sont-ils en train de prendre leur revanche ? Peut être que Farba n'a pas encore dit son dernier mot ? Les prochains jours nous le diront.
Ledakarois.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image