leral.net | S'informer en temps réel

Farba SENGHOR : «Le dialogue politique garantit la paix sociale»


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Juin 2016 à 22:00 | | 2 commentaire(s)|

Le Parti démocratique sénégalais (PDS) n’a jamais refusé un dialogue politique. C’est du moins l’avis de Farba SENGHOR. Selon le responsable libéral, le PDS est le premier parti politique à instaurer le dialogue politique, donc, il ne peut pas refuser cet appel lancé par le président Macky SALL. Pour lui, le dialogue national couvre deux choses : Le dialogue politique et le dialogue social. «C’est le dialogue politique qui garantit la paix sociale. Et les investisseurs ont besoin de ça. Le Président Abdoulaye WADE est le premier à dialoguer ici avec le Président SENGHOR jusqu’à mettre sur pied son parti. Après les évènements de 1988 et de 1989, le président Abdoulaye WADE est parti dialoguer avec le Président Abdou DIOUF. De 1993 à 1994, il a dialogué aussi jusqu’à entrer dans le gouvernement en amenant Idrissa SECK avec lui, qui sera par la suite nommé ministre chargé du Commerce. Donc nous avons été toujours pour le dialogue. Maintenant ce qui est arrivé, nous avons un parti démocratique chacun a droit à la parole. Beaucoup de responsables ont annulé leur voyage à cause de ce dialogue. On a discuté d’abord au sein de notre parti des modalités, des conditions pour aller répondre à l’appel du chef de l’Etat. Il y a d’autres qui ne sont pas partis, mais je pense que chacun a son libre choix», indique l’ancien ministre des Trpansorts aériens qui faisait partie des invités de l’émission «Diiné Ak Diamono» de Walf Tv de ce jeudi. Interpellé sur la sortie d’Idrissa SECK selon laquelle, le président Macky SALL et son prédécesseur Me Abdoulaye sont en train de concocter un deal contre les Sénégalais, le chargé de propagande du PDS dément. De son avis, il n'y a aucun complot entre les deux hommes politiques. «Je dis ici, il n'y a aucun deal entre le président Abdoulaye WADE et le président Macky SALL. Moi je parle avec Abdoulaye WADE chaque jour. Moi je me suis querellé même avec mes camarades lors du comité directeur. Parce que Abdoulaye WADE avait dit de donner la parole à tout le monde, ceux qui veulent qu’on aille répondre à l’appel et ceux qui ne veulent. C’est ce qui avait causé cet incident », confesse Farba SENGHOR.
WALFNET






Hebergeur d'image