leral.net | S'informer en temps réel

Farba Senghor : "Sans moi, Macky ne serait jamais ce qu’il est devenu"

Farba Senghor soutient que beaucoup de dignitaires de l’actuel régime lui sont redevables de beaucoup de choses. Ce, à commencer par le président de la République.


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Février 2016 à 14:01 | | 47 commentaire(s)|

"Je veux être un bon musulman, quelqu’un de généreux. Je me dis que tout relève de la volonté divine. C’est moi qui ai mis sur orbite l’actuel ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. Le directeur du Port autonome de Dakar (Cheikh Kanté) a été mon poulain... C’est une fierté pour moi. Rien ne me surprend des agissements de Macky Sall. Il est en train de faire un règlement de comptes politique. Pourtant, j’ai tout fait pour lui. Sans moi, il ne serait jamais ce qu’il est devenu », dit-il dans un entretien avec "L’Observateur", repris par seneweb.

"Quand personne ne voulait de lui, c’est moi qui l’ai présenté à Me Wade au Palais pour qu’il le nomme directeur de Petrosen. C’était à sa demande, avec son épouse (Marième Faye). Il ne pouvait pas entrer au Palais. Quand il a été nommé ministre, il m’a demandé de le présenter aux Fatickois. J’ai tout fait pour lui. Mais je n’attends rien de lui. J’attends qu’il parte", ajoute Farba Senghor.

Selon lui, Macky Sall est aujourd’hui aveuglé par la vengeance contre Abdoulaye Wade qui, pourtant, a tout fait pour lui. "Aujourd’hui, c’est clair qu’il est entouré de Ousmane Tanor Dieng, Amath Dansokho, Mamadou Ndoye… qui ne cessent de prôner la vengeance : ils ont une dent contre Wade", note-t-il.






Hebergeur d'image