leral.net | S'informer en temps réel

Farba Senghor revient sur son face à face avec le Doyen des juges

A la suite de sa convocation par le Doyen des juges au premier cabinet d’instruction du Tribunal régional hors classe de Dakar, le lundi 14 juillet 2014 à midi, Farba Senghor a confirmé sa plainte contre la divulgation des secrets de l’enquête dans le cadre de la traque des biens mal acquis initiée en mai 2012 par Macky Sall pour punir ses adversaires politiques. M. Senghor s’est ensuite constitué partie civile.


Rédigé par leral.net le Lundi 14 Juillet 2014 à 21:28 | | 2 commentaire(s)|

Farba Senghor revient sur son face à face avec le Doyen des juges
En effet, entendu le 31 mai 2012 en même temps que plusieurs de ses anciens collègues ministres et dignitaires du régime du Président Abdoulaye Wade par les gendarmes enquêteurs de la section de recherche de la gendarmerie sise à colobane à la suite d’une information ouverte par le procureur de la République Ousmane Diagne dans le cadre de la traque de biens mal acquis, M. Senghor a constaté plus tard que le contenu de son procès-verbal d’audition et de ceux de Abdoulaye Diop, Ndeye Khady Diop, Me Ousmane Ngom, Pape Diop, Abdoulaye Racine Kane et Tahirou Ndiaye ont été étalés dans le journal de l’as n° 2066 du 06 juillet 2012 et dans celui du 09 Juillet portant le N° 2068 alors que de telles informations sont protégées par le secret professionnel et ne sont censées être connues que par les gendarmes et le procureur de la République en dehors des personnes auditionnées .
C’est pourquoi, l’ancien Ministre de Me Abdoulaye Wade avait porté plainte contre X en ce qui le concerne. En réalité, il s’agissait de deux plaintes ; une plainte visant le journal l’As et les auteurs des articles incriminés et une seconde plainte contre la divulgation des secrets de l’enquête.

Pour la première plainte, le procureur de la République, Ousmane Diagne avait adressé une lettre à M. Senghor pour lui demander de faire une citation directe. Ce que M. Senghor n’a pas encore fait.

Farba Senghor a été entendu par le Doyen des juges pour l’instruction de la seconde plainte contre X relative à la divulgation des secrets de l’enquête. Celle-ci viserait tous ceux qui sont impliqués dans la procédure et qui n’auraient pas protégés les secrets de l’enquête participant naturellement à vilipender les dignitaires de l’ancien régime par presse interposée et à les jeter en pâture à l’opinion nationale et internationale. Il s’agit ainsi de l’une des pires formes de délation et de dénigrement des adversaires du nouveau régime à travers les journaux relayés par les revues de presse sarcastiques et l’internet.

Il convient de préciser que la présente plainte en instruction ne vise pas du tout le quotidien L’As puisque le ministre Farba Senghor n’a pas encore déclenché cette procédure.

La déposition de Farba Senghor auprès du Doyen des juges a duré une trentaine de minutes.

Farba Senghor







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image