leral.net | S'informer en temps réel

Fass-Mbao: Une fillette âgée de moins d'un an violée par un collégien


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Novembre 2016 à 10:17 | | 2 commentaire(s)|

Fass-Mbao: Une fillette âgée de moins d'un an violée par un collégien
Fass-Mbao: Une fillette âgée de moins d'un an violée par un collégien
Une affaire d' attouchements sexuels doublée de viol défraie actuellement la chronique dans le populeux quartier de Fass-Mbao. Le mis en cause qui est éléve en classe de 5ème dans une localité située à Sédhiou, est âgé à peine de 13 ans. Il était venu passer les grandes vacances auprès de son père dans la capitale.

Au moment où il s’apprêtait à retourner au village pour poursuivre sa scolarité, il s'est mêlé à une histoire de viol dont la victime est une fillette qui aura un an dans quelques jours. C'est la mère de cette dernière qui a découvert le pot aux roses.

Elles avait l'habitude de confier son enfant à la tante du mis en cause quand elle partait au boulot. C'est en voulant ainsi changer les dessous de sa fillette, qu'elle constaté que le slip de cette dernière était entaché de sang. Toutes griffes dehors elle ne sait pas fait prier pour appeler d'urgence la nounou de sa fille pour une séance d'explication.

Cette dernière qui s'en revenait pas elle même, était dans le désarroi. Pressée de questions,elle a souligné qu'il lui arrivait très souvent de confier le bébé à son neveu quand elle était débordée par les tâches ménagères. Sur ce, tous les soupçons se sont portés sur le collégien de 13 ans.

Soumis à une interrogatoire sommaire par la maisonnée, le mis en cause tenté de nier les faits dans un premier temps, arguant de la petite était tombée du lit avant de se rétracter. Contre toute attente, il a avoué qu'un soir alors qu'il était seul avec sa victime, il a tenté de la pénétrer sans succès.

A l'en croire, quand la fillette commencé à saigner en pleurant à chaudes larmes, il s'est retiré en interrompant l'action. Sur ces entrefaites, la mère de la victime qui a immédiatement fondu en sanglot, s'est rendue sans perdre la moindre minute au centre de santé de Fass-Mbao.

La sage-femme lui déclaré après consultation que sa fille présentait des déchirure superficielles au niveau des parties intimes. Toutefois, elle a précisé que l'hymen de la petite est resté intact. Dans la foulée, un certificat médical lui a été délivré.

De retour à la maison, elle a informé son mari. Ce dernier qui était dans tous ses états a porté plainte. Le collégien qui était accompagné de son père a été entendu par les enquêteurs de la police de Sicap-Mbao. Il a reconnu sans ambages les faits qui lui étaient reprochés. Hier, au terme de cette procédure, aucune mesure de garde-à-vue n'a été prise à l'encontre du mis en cause. Étant donné que ce dernier est mineur, il a été mis à la disposition de son père, à charge pour lui de le présenter à toute convocation de la justice.

La Tribune






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image