leral.net | S'informer en temps réel

Fatick : les enseignants passent à la rétention des notes.

Les enseignants sont en train d’user de toutes les formes de grèves pour rentrer dans leurs fonds. Les élèves du lycée public Coumba Ndoffène Diouf de la commune de Fatick, sont les premières victimes de la radicalisation des enseignants grévistes.


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Février 2013 à 20:41 | | 0 commentaire(s)|

Fatick : les enseignants passent à la rétention des notes.
Ils sont privés de leurs notes des examens du premier semestre. Les enseignants du lycée sont passés à la vitesse supérieure pour obtenir leurs indemnités de Recherches documentaires (IRD) et de déplacements aux différents examens. Les élèves manifestent une grande inquiétude avec ce problème qui cause des préjudices à certains d’entre eux qui doivent passer les concours ou de procéder à des demandes de pré-inscriptions dans des universités étrangères. Les enseignants disent être au regret de faire recours à cette forme de grève "imposée" par le mutisme des autorités. Après avoir utilisé toutes les autres voies en vain, les enseignants de ce lycée comptent s’accrocher sur ce moyen de pression pour faire bouger les choses. L’ Inspection d’Académie n’a pas manqué d’indiquer sa surprise sur le comportement des enseignants, car une partie des indemnités serait déjà payée dans le département. En tout cas les grévistes sont formels : plus de notes tant qu’ils ne reçoivent pas leur argent.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image