leral.net | S'informer en temps réel

Fatou Guewel Diouf la Oum kalsoum sénégalaise, un « kheweul » ?

Dans le milieu de la chanson traditionnelle modernisée, elle est classée au rang qu’occupe Youssou Ndour chez les hommes. Elles sont pourtant nombreuses qui, à l’instar de Kiné Lam ou Daro Mbaye, en passant par la diva Khar Mbaye ou encore la belle Soda Mama à évoluer avec bonheur dans le show biz, mais Fatou Guewel reste au dessus du lot depuis quelques années.


Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Février 2009 à 10:45 | | 1 commentaire(s)|

Fatou Guewel Diouf la Oum kalsoum sénégalaise, un « kheweul » ?
Sans conteste, elle est la star la plus adulée des jeunes et des driankés, et elle incarne jusqu’à la caricature l’épouse modèle (niarel de préférence) dont rêvent commerçants et grands entrepreneurs. Toujours l’air gai, la jeune diva dégage amour, bonté et sérénité. Fille et petite-fille de gawlo, la bien aimée de Mapenda Seck a fait bien du chemin depuis son Guinaw rail natal où elle s’amusait à taper dans les bols pour accompagner ses chansons lorsqu’elle était gamine, jusqu’aux planche de Sorano, le grand théâtre qu’elle est la seule parmi les femmes à pouvoir remplir à ras bord lors de ses soirées. Fatou Guewel est en effet une femme à succès. Elle l’est si bien qu’elle traîne la réputation d’une femme qui porte bonheur, car tous ceux dont elle fait louange dans ses chansons réussissent dans leurs entreprises. Et, comme Hadj Mansour Mbaye, elle a la chance d’être aimée de tous et de voir toutes les portes s’ouvrir devant elle. Elle a ses entrées à Touba, à Tivaoune comme à Ndiassane, et elle est la bienvenue dans tous les foyers, même chez les rivales dont presque toutes la considèrent comme leur fille ou leur sœur. Son succès n’exacerbe pas les rivalités comme c’est souvent le cas auprès des chanteuses, au contraire une sorte d’unanimité semble être faite pour lui offrir toutes les chances d’atteindre le sommet et d’y demeurer. Serigne Modou Kara avait assuré qu’il en ferait la Oum Kalsoum des sénégalais et, à force de travailler et d’y croire, elle a fini par devenir cette diva qui reçoit toutes sortes de cadeaux en provenance de toutes les couches de la société. Ses chansons sont sensées, sa mise est correcte (on ne la jamais vu en jupe courte ou en pantalon), ses gestes sont mesurés et son verbe est agréable. Les vêtements qu’elle met dans ces clips deviennent un phénomène de mode dés le lendemain et, cerise sur le gâteau, c’est l’une des plus ravissantes jeunes grand-mères du show biz car sa fille vient de lui offrir un joli « petit mari ». Seule ombre au tableau de son succès, cette sordide histoire de bigamie qui avait défrayé ka chronique lorsqu’elle s’est remariée de bonne foi, alors que son premier mariage n’était pas officiellement annulé. Le public a compris qu’elle avait agi par ignorance (elle croyait que la répudiation traditionnelle suffisait à la libérer) et à pardonné, et la jeune femme s’en est sorti avec plus de maturité. Aujourd’hui, malgré quelques difficultés vite aplanies, elle vit heureuse son ménage polygame auprès d’une star, Mapenda le frère de Thione.

Station magazine/Galsentv.com



1.Posté par eva le 17/04/2009 17:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je l'ai connu il ya de cela +sieurs années et seul le travail paye. je lui souhaite pleins de succés . Mis sa réusitte est du à une chose que tout le monde ignore ou fait samblant d'ignorer, le respect des 5 prières ,la modestie,etc

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image