leral.net | S'informer en temps réel

Faux et usage de faux et escroquerie : L’ancien militaire vide le compte de son ami décédé

Ousmane Daff a été arrêté et placé sous mandat de dépôt, ce lundi 29 février, par le parquet de Kolda. Le militaire libéré était poursuivi, selon EnQuête, pour faux et usage de faux documents administratifs et escroquerie.


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Mars 2016 à 13:56 | | 2 commentaire(s)|

Faux et usage de faux et escroquerie : L’ancien militaire vide le compte de son ami décédé
Durant son bref séjour dans l’armée, Ousmane Daff a fait la connaissance d’Ibrahima Condjira. Les deux frères d’armes étaient domiciliés au quartier Doumassou de Kolda. Et chacun avait ouvert un compte au crédit mutuel de Kolda. Mais l’année dernière, Ibrahima Condjira est décédé. Son ami qui bénéficie d’une pension de retraite n’a pourtant pas hésité à mûrir un plan pour vider le compte de son ami décédé. Pour y parvenir, il a pris la photocopie de sa propre carte d’identité nationale, l’a fait légaliser, avant de falsifier son nom pour y mettre celui du défunt. Ensuite, il a scanné le document trafiqué.

Après cela, il a pris contact avec la veuve de Condjira, Awa Cissé, et réussi à lui prendre la carte de membre au Crédit mutuel du Sénégal (CMS) du défunt. Après avoir disposé du document, il a enlevé la photo du défunt pour y mettre la sienne. Muni de ces deux documents falsifiés, le militaire libéré s’est présenté successivement à plusieurs bureaux du Crédit mutuel du Sénégal, notamment à Kolda, Sédhiou, Médina Wandifa et Dakar, en se faisant toujours passer pour Ibrahima Condjira. A ce rythme, il est parvenu à vider le compte du défunt qui était crédité de 596 000 francs Cfa.

Mais les agents du CMS de Kolda ont fini par être informés du décès d’Ibrahima Condjidra. Ils ont fait photocopier les documents du défunt et attendu patiemment que l’escroc refasse surface. Ousmane Daff a fini par se présenter à nouveau devant un guichet du Crédit mutuel du Sénégal de Kolda. C’était ce lundi 29 février. Cette fois-ci, il voulait faire une rallonge de prêt sur le compte toujours de son ami défunt. Il a été appréhendé. Ensuite, le Président du conseil d’administration a saisi la gendarmerie de Kolda.

Ainsi, Ousmane Daff, ancien militaire de 48 ans, a été escorté avant-hier, lundi 29 février, vers 16 heures, par les éléments de la brigade de gendarmerie de Kolda, jusqu’au parquet. Après son face-à-face avec le substitut du procureur Abdoulaye Diouf, le mis en cause a été placé sous mandat de dépôt et conduit à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Kolda où il attend son jugement.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image